Two Worlds :: Genèse :: Codex des deux mondes :: Le Monde d'en Haut
avatar

Fondateur
Messages 280 CRÉDITS : Geniuspanda
http://twoworlds.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: UPWORLD : Les trois clans    30.10.17 21:25



Le monde d'en haut
les trois clans
Les clans du monde d'en haut portent les noms des trois sœurs fondatrices, qui sont également les lettres du premier alphabet connu de l’Humanité (alphabet phénicien). Cet alphabet fut communément adopté durant la formation des Nouvelles Nations. Il marqua également le retour à une tradition écrite, disparue avec l’Exil.

Les trois clans s'organisent de la même manière : le leader est élu à la majorité, au vote à main levé. Ce vote est effectué dans les lieux de rassemblement publiques du clan et prend effet dès les résultats prononcés. Le leader est alors nommé à vie, il•elle ne sera remplacé qu'à sa mort, ou en cas de démission. Le clan peut également choisir de le•la renverser en proclamant une nouvelle élection.


SAMEK • Peuple de l'énergie

Les Samekeens résident au sein de la branche est du Fleuve, dans des villages montés sur pilotis tout le long du territoire qu’ils occupent. Les eaux qu’ils fréquentent sont soumis à un courant particulièrement forts et le poisson y est abondant.



Ayant été les premiers à redécouvrir l’électricité et à utiliser le courant à leur avantage, dans un territoire que personne auparavant ne souhaitaient habiter, les Samekeens sont équipés de nombreux barrages, turbines et moulins. Grâce à la force hydraulique et un système ingénieux de piles, ils stockent et revendent le supplément au marché Delta, approvisionnant ainsi tous les clans en électricité.

Excellents navigateurs, ils possèdent de nombreuses embarcations qu’ils font remonter le long du Delta pour le transport d’humains ou de marchandises. Les groupes de pêcheurs Samekeens sont aussi réputés pour leur leurs trouvailles souvent fructueuses et leur talent pour la navigation.

De part leur position géographique, entre les monts rocheux et le début des marécages, les Samekeens subissent souvent les attaques d'une faune redevenue sauvage.

La politique Samek a toujours soulevé les passions. Le clan est en effet divisé par deux pensées : celles des ingénieurs-constructeurs et celles des bateliers-marins. Selon l’appartenance d’un chef Samek, ce dernier privilégiera le développement de son activité. A titre d’exemple, un ancien bâtisseur monté au pouvoir exigera un entretien méticuleux des infrastructures et de nouvelles constructions. Lorsqu’un chef est mourant ou disparaît brusquement, une course à la popularité est lancée par les deux parties. Le but étant de faire entendre ses idées à l’ensemble du clan et à convaincre le plus grand nombre. Les parties s’entendent le plus souvent pour désigner un membre d’une famille influente pour les représenter. A l’issu de quelques semaines de conflits quotidiens, qui sous leur airs râleurs ne déplaisent pas aux Samekeens, tous les membres du clan votent ensuite publiquement à main levé.

LEADER Sina Mensekt


ZAYIN • Peuple protecteur

Les Zayinéins peuplent les montagnes qui bordent le Fleuve Daleth, dans le nord du Delta. Haut de plusieurs mètres d’altitude, le campement principal peut être rejoint en empruntant un chemin à flancs de falaises, particulièrement difficile d’accès.



Les Zayinéins sont particulièrement dépendants des autres clans car les monts qu’ils habitent manquent de ressources (peu d’animaux, peu ou pas de courant exploitable). Afin de subsister, ils revendent leurs services comme protecteur.

On distingue trois types de protecteur : les guerriers, les bâtisseurs et les guérisseurs.

Les protecteur-guerriers, comme leur nom l’indique, sont des individus armés, souvent employés dans divers types de contrats impliquant des conflits. Exemple : l’intrusion d’un animal dans un campement, un différend entre voisins, etc.

Les protecteurs-bâtisseurs sont principalement employés pour des questions d’ingénieries, afin de régler des problèmes d’ordre matériel ou technique le long du fleuve Daleth. Exemple : réparation d’un barrage, de transport fluvial, mise en place de protection contre le courant, etc.

Les protecteurs-guérisseurs, quant à eux, font office de médecins et de pharmaciens en portant secours aux éventuels blessés ou malades.

Exploitant les roches et le métal disponible dans les montagnes grâce à la grande forge qu’ils ont construite en flanc de montagne, les Zayinéins fabriquent diverses sortes d’armes et de protection qu’ils échangent ou vendent aux autres clans. Ils ont également un accès privilégié à certaines plantes rares.

Tous les enfants sont élevés au sein de l’Académie, qui leur enseigne les différentes techniques de protecteurs. Ils sont également encouragés à passer du temps au sein des autres clans afin d’en comprendre les rouages et les mentalités ; en plus d’être formé au combat et à la survie. De fait, les Zayinéins sont un peuple de débrouillard, habitués aux adversités de la faune comme de la flore.

Le leader Zayinéin doit pouvoir prouver sa valeur au reste de son clan et représenter les trois principaux corps de métiers équitablement. Pour cela, des épreuves de force, de connaissance médicale, d'agilité et de survie sont organisées pour tous les candidats prétendant au rôle. Ces dernières s'étalent sur plusieurs jours et ont lieu dans la Cordillère d'Altaïr et au Delta. De fait, elles sont largement plébiscitées par l'ensemble des trois clans qui, au-delà de l'enjeu politique, suivent les joutes comme des rencontres sportives de haut niveau. C'est également le moment idéal pour le clan Zayin de prouver sa valeur guerrière et de conclure de nombreux accords de protection que le nouveau leader devra tenir par la suite.

LEADER Disponible. (Minimum 40 ans)


LAMED • Peuple de la mémoire

Les Lamedeens vivent dans des maisons en pierre entre les marécages à l’ouest et de la plus grande réserve forestière aux alentours.



Grâce à cet accès privilégié à la forêt qui bloque l’entrée du désert, ils ont permis à une tradition écrite de persister en exploitant les arbres pour en faire du papier. La raffinerie ayant ouvert une dizaine d’années auparavant, ils sont à l’origine de la grande bibliothèque qui abrite des milliers de documents références sur les Nouvelles Nations. Ils travaillent également à la restauration d’anciennes technologies Pré-Exil, abandonnées ou oubliées avec les millénaires.

L’accès à ces connaissances les ont désignés comme garant de l’éducation des plus jeunes, qu’ils accueillent chaque année en grand nombre venant de partout dans le territoire du Delta pour les enseignements les plus primaires tels que la lecture et l’écriture.

Les Lamedeens sont également des agriculteurs, qui vivent de la récolte de leurs champs, notamment de blé, colza et orge, tous vendus en grande quantité au marché du Delta. Ils pratiquent aussi l’élevage de chevaux, avec lesquels ils se déplacent d’ailleurs souvent.

Aux portes du désert traversés par leur ancêtres, ils sont les gardiens de la mémoire du fleuve Daleth et des trois clans.

La politique Lamed est un improbable mélange de modernité et d’obscurantisme. Tous les dix ans, le conseil des anciens du clan se réunissent et choisissent parmi les jeunes de la tribu atteignant l’adolescence de futurs potentiels leader à venir. Assurant leur formation continue à partir de leurs douze ans environ, il arrive que des enfants plus jeunes soient sélectionnés pour leur talents précoces. Ces enfants sont alors éduqués dans de nombreuses matières aussi bien la politique que la philosophie afin d’en faire des individus ouverts au monde jusqu’à l’avènement d’un nouveau dirigeant. Une fois un ancien chef décédé, des élections sont offertes à l’entièreté du peuple, jeunes et moins jeunes invités au vote à main levée. Sur fond de débat et de discussions à cœur ouvert, les pressentis au pouvoir se dévoilent aux yeux de ce clan qu’ils souhaitent un jour guider. A la faveur du publique, l’orateur le plus apte, le plus sage et le plus aguerris sera sacré tête de file du clan.

LEADER Disponible. (Minimum 40 ans)
avatar

Fondateur
Messages 280 CRÉDITS : Geniuspanda
http://twoworlds.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: UPWORLD : Les trois clans    30.10.17 21:25



Le monde d'en haut
relations interclaniques
Relations politiques

L'interdépendance des clans au niveau des ressources, des biens matériels et humains a renforcé les échanges depuis de nombreuses générations. Malgré l'instauration de nombreux traités et dictas et l'influence des trois Sœurs, certains conflits subsistent, notamment au niveau limites des territoires.

Les Zayinéins ont souvent exprimé leur mécontentement concernant les territoires qui leur ont été donnés à la fondation des trois clans, et revendiquent leur part de verdure dans des prairies situés sur les terres des Samekeens. Ces derniers ne se sont d'ailleurs pas dérangés pour installer turbines et barrages dans le bras de fleuve pourtant dédiés aux Zayinéins.

Les Samekeens quant à eux, accusent les Lamedeens de refuser leur partage de connaissance sur l'agriculture, tradition qu'ils maîtrisent depuis de nombreuses années et qui leur permet un revenu conséquent lors des ventes au marché du Delta. Empêtrés entre les marécages et des lopins de terre inutilisable, ils tentent depuis des années de s'approprier des techniques fermières leur permettant de se libérer des contrats marchants qui les unit au peuple de la mémoire.

Bloqués aux portes d'un désert sans fin, et n'ayant pas d'autre moyen de subsister que par le commerce, les Lamedeens souhaitent continuer à prospérer dans le Delta grâce à leur talents pour l'agriculture et l'élevage de chevaux. Souvent soumis à une faune difficile dans les forêts qui bordent leurs hameaux, ils cherchent à s'armer et à entraîner leur propre troupe, projet qui ne plait pas tant aux Zayinéins.

Unions et échanges

Les unions entre membres de différents clans sont permis. On ne parle pas de mariage à proprement parlé, bien qu'une cérémonie est tenu en présence du ou des clans. Bien que les rituels varient selon les clans et les régions, une grande fête a toujours lieu pour célébrer les deux individus.

Les enfants sont souvent échangés jeunes en fonction de leurs habilités, il arrive même que les jeunes adultes décident tout simplement d’abandonner leurs fonctions naissantes dans un clan pour faire partie d’un autre à leur préférence.

Cette liberté de mouvement ne change cependant rien au fait que ces pratiques sont souvent lourdement sanctionnées socialement.

Le Delta : lieu de rassemblement

Les clans ont souvent l’occasion de se rencontrer au grand marché du Delta, territoire affranchie et neutre. Le port des armes y est autorisé, mais les combats interdits : c'est un lieu sacré, que les Uppers protègent communément.

Un individu persécuté peut trouver refuge au Delta où il sera accueilli équitablement, peu importe son statut ou son appartenance. Le Delta abritait d'ailleurs de nombreux camps de réfugiés Samekeens et Lamedeens durant les conflits les plus violents -- les populations Zayinéennes étant plus protégé dans les monts abrupts qu'elles occupent.

Le plus grand rassemblement de la région se passe au marché du Delta. Ce dernier permet aux clans de revendre ou de troquer leurs possessions, leurs ressources et leurs services. C’est aussi un lieu de rencontre politique où sont discutés l’organisation des territoires et les teneurs des alliances interclaniques.