Two Worlds :: UPWORLD :: Cordillère d'altair :: Refuges Zayin
avatar

UPPER - Zayin
Messages 16 CRÉDITS : Galerie Cranberry

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Chasse aux fantômes [ft. Pers']    11.02.18 11:04


Chasse aux fantômes
“The only time most people think about injustice is when it happens to them.”
@Perséphone Jónsdóttir
Les yeux plissés pour filtrer la lumière éclatante du soleil, Dæna zigzaguait entre les yourtes des siens. Elle venait de quitter son père adoptif, après avoir accompli sa tâche matinale. Quelques fois, elle venait l’aider à tenir ses comptes et à concilier sur le papier ses dernières actions, et les commandes de ses clients. Il n’était pas rare qu’elle mette aussi la main à la pâte, l’assistant dans ses livraisons. Enfin, sauf lorsque les clients en question étaient des Lamédeens. Dans ce cas, il fallait s’attendre à recevoir un colis empoisonné, ce qui n’était pas dans l’intérêt des affaires de son père, Varsh.

Ses cheveux ramenés en une tresse haute, elle se dirigeait, légèrement équipée, vers les zones d’entrainements, où elle allait pouvoir s’épuiser, puisqu’elle n’avait rien d’autre à faire. Sortir cueillir des fleurs dans les champs ou se rouler dans la boue avec les gens de son âge, ce n’était pas vraiment son truc. Elle nota un léger attroupement, non loin d’elle, mais ne s’arrêta pas pour prendre le temps de se mettre au fait des derniers potins. Inutile perte de temps, à ses yeux. L’emplacement du clan étant légèrement montagneux, gravir l’espace qui séparait les yourtes de la zone d’entrainement relevait en soi de l’échauffement.

Dæna respira l’air frais de cette fin de matinée, appréciant de sentir la caresse de l’air frais sur son visage. Une fois arrivée, je jeune femme remarqua qu’elle n’était pas la seule à avoir voulu profiter du beau temps pour se dégourdir les muscles. Plusieurs personnes étaient déjà présentes, et s’entrainaient au maniement des armes ou à la lutte. Sans un mot, ni un salut pour les autres Zayinéins, elle commença par s’étirer, jusqu’à ce qu’un garçon lui propose de s’entrainer avec elle. Ils luttèrent ensemble, d’abord à mains nue, puis avec les bâtons. C’était pour la rouquine un moyen de passer ses nerfs, de s’abandonner à son corps, de ne plus penser à rien.

Cette nuit encore, elle avait fait le même cauchemar. Elle avait vu son petit frère s’enfuir dans la forêt, et était restée aux abords des bois, paralysée par l’angoisse. Puis elle avait été spectatrice de la découverte de son cadavre, de ses funérailles… Jusqu’à se réveiller en nage.

Elle avait besoin d’occuper ses pensées.

Une paire d’heure plus tard, le petit groupe qui s’entrainait se réunit autour d’une pause. L’occasion de se détendre et de récupérer leurs forces. Entre deux fruits, une fille, un peu plus jeune que Dæna, leur fit part d’une rumeur :

— Vous saviez que Pers’onne est de retour ? commença-t-elle sur le ton de la confidence.

Dæna haussa un sourcil surpris. « Pers’onne », elle n’avait jamais entendu ce nom. Tous demeuraient interdits, devant la nouvelle rapportée par la jeune femme. Devant leur mine interrogatrice, elle continua :

— Mais oui, vous savez, celle qui s’est barrée en pleine nuit de chez elle il y a quelque mois. Tout le monde la croyait morte, mais elle vient de faire son grand retour !

Ces explications firent leur effet, puisque le garçon avec qui s’était entraînée la rouquine renchérit sur un ton mystérieux :

— Il paraît qu’elle a fui sa famille parce qu’elle est maudite, il ne lui reste qu’un frère, tout le monde autour d’elle est mort.

— Mais non, imbécile, elle a juste voulu faire ses preuves ! Faut dire qu’une malade comme ça, c’est bon à rien, mis à part cueillir des plantes.

Entre vérité et histoire de fantôme, le gouffre était grand. Mais le retour d’une malade miraculée évoquait à Dæna l’absence de son frère. Son cœur se serra. Elle n’écoutait plus la conversation de ses camarades. Perséphone. Elle se souvenait de son départ, de la réaction de sa famille, de son histoire. Une petite poupée de porcelaine qui crevait d’envie de prouver sa valeur et de surmonter sa faiblesse.  Son départ avait rappelé à la rouquine de tristes souvenirs. Son retour bien plus.

Dæna resta immobile un instant, hésitant sur ce qu’elle devait faire, ou penser. Elle ne reprit pas l’entrainement, contemplant d’un air absent les corps s’entrechoquer dans un exercice de lutte. Puis, elle prit une décision. Elle écarta une mèche folle de son visage et se redressa, avant de quitter l’endroit, sans plus de considération pour ses camarades qu’un signe de la main. Niveau sociabilité, c’était presque un exploit pour la jeune femme.

Elle dévala la motte sur laquelle elle se trouvait, vers les yourtes, essayant de se souvenir autour de laquelle s’étaient rassemblés plus tôt les curieux. Le visage rougit par sa course, Dæna ne savait pas ce qu’elle faisait devant la tente de peau. Elle ne comprenait pas ce qui l’avait poussée à s’y présenter, pourquoi elle n’allait pas tarder à interpeller son habitante.

Elle signala sa présence à l’extérieur. La jeune femme qu’elle cherchait n’était peut-être même pas présente. Au fond d’elle, elle espérait que c’était le cas. Elle hésitait encore à ouvrir la bouche.

— Il y a quelqu’un ? Je cherche Perséphone.

L’air d’avoir vu un fantôme, le visage blêmi par les rumeurs, Dæna attendit devant l’entrée de la yourte, tripotant sa tresse flamboyante pour évacuer sa tension.
© ASHLING POUR EPICODE


avatar

UPPER - Zayin
Messages 116 CRÉDITS : thestral. & ROGERS.

Feuille de personnage
RELATIONS:
FATE BREAKERS:

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: Chasse aux fantômes [ft. Pers']    11.02.18 12:49




Chasse aux fantômes

Rentrée depuis quelques jours, Perséphone se refaisait doucement à la vie chez les siens après avoir passé plusieurs mois livrée à elle-même. Le début fut laborieux... Habituée au danger et à se se débrouiller seule, Perséphone s'était - plusieurs fois - surprise un couteau à la main au réveil. Par habitude, elle ne dormait plus sans avoir une arme auprès d'elle que ce soit pour la protéger d'humains hostiles que des bêtes sauvages.

Fort heureusement, de son séjour dans la forêt, ne lui restait qu'une cicatrice sur la main gauche; vestige d'une escalade dangereuse sur une paroi abrupte.

Son retour avait fait grand bruit. Qui aurait pensé que la gamine fragile et capricieuse ayant fuit de chez elle allait revenir? Et en vie qui plus est! Ainsi avait-elle préféré se faire discrète...Pour le moment. Evidemment, elle allait devoir rendre des comptes à leur chef et préférait déambuler tranquillement au sein de leur campement une fois que son retour serait accepté. De plus, détestant être vue comme une bête sauvage, elle n'était sortie que pour capturer le dîner du soir tandis que son frère était en mission. L'attroupement de curieux l'avait dissuadée de trop en faire et elle avait été bonne pour attendre qu'ils daignent foutre le coup avant d'aller faire sa course.

Chose faite, elle était rentrée chez elle se préparant à cuisiner un ragoût de viande et petits légumes achetés plus tôt. Elle s'apprêtait à retirer la peau de la bête qu'elle avait chassé quand:— Il y a quelqu’un ? Je cherche Perséphone.
Tiens, c'es nouveau ça! Un qui daigne lui adresser la parole! Sans un mot, elle planta sa lame dans la carcasse de l'animal qu'elle se préparait à cuisiner puis dit: ça dépend de qui la demande! Sans prendre la peine de se lever pour aller voir qui l'appeler et n'invitant pas non plus la visiteuse à entrer. Si sa belle-mère l'aurait vue faire, elle se serait prise le savon du dernier millénaire!

AVENGEDINCHAINS
avatar

UPPER - Zayin
Messages 16 CRÉDITS : Galerie Cranberry

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: Chasse aux fantômes [ft. Pers']    11.02.18 14:23


Chasse aux fantômes
“The only time most people think about injustice is when it happens to them.”
Encore hésitante, Dæna ne s’attendait pas à entendre une réponse de la part de la personne qu’elle cherchait. Ne pouvant plus retourner en arrière, la jeune femme répondit calmement, sans oser montrer son désarroi, refusant de céder au ton agressif employé par l’habitante de la yourte.

— Juste quelqu’un qui cherche des réponses.

Comprenant que ce genre de réplique ne la mènerait à rien, elle croisa les bras sur sa poitrine et se tint fermement debout, et opta pour plus de précisions :

— Dæna Helshann, mais je ne pense pas que tu connaisses mon nom. Tu es bien Perséphone ?

Quelque chose dans sa voix trahissait son inquiétude, sa peur. Elle aurait voulu être à des lieues de là, elle aurait voulu être projetée dans le passé, que les rumeurs sur la mystérieuse survie de Perséphone aient été à propos de Seth. Pourquoi certains avaient le droit de survivre, alors que d’autres étaient condamnés dès leur naissance ?

Dæna rejeta sa tresse dans son dos, et campa sur ses positions. Elle voulait comprendre pourquoi la situation de son frère se répétait inlassablement autour d’elle, et pourquoi certains méritaient de vivre, selon la Fortune, et pas d’autres. La jeune femme de voulait pas faire de mal à la miraculée, elle ne comptait pas non plus la rejeter ou la pointer du doigt parce qu’elle était partie. Au contraire.

— Je veux juste discuter, laissa-t-elle échapper dans un souffle.

La rouquine attendit que Perséphone daigne lui ouvrir, maintenant qu’elle lui avait dit qu’elle ne venait pas en ennemie. Deux parties d’elle s’affrontaient en son for intérieur : celle qui lui hurlait de partir, pour ne pas se faire du mal, et l’autre qui lui murmurait d’apprendre de l’expérience de la jeune femme. Cette partie d’elle crevait de jalousie. C’était celle que Dæna enfermait dans un coin de son être, et ne laissait presque jamais s’exprimer, celle qui affichait un sourire rêveur lorsqu’elle songeait aux voyages qu’elle pouvait entreprendre.
© ASHLING POUR EPICODE


avatar

UPPER - Zayin
Messages 116 CRÉDITS : thestral. & ROGERS.

Feuille de personnage
RELATIONS:
FATE BREAKERS:

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: Chasse aux fantômes [ft. Pers']    12.02.18 15:52




Chasse aux fantômes

Perséphone garda longtemps le silence tandis que son interlocutrice, à qui elle n'avait toujours pas daigné "ouvrir la porte", continuait son semblant de monologue. — Juste quelqu’un qui cherche des réponses. Sa visiteuse titilla sa curiosité, ainsi son couteau cessa de bouger sous la peau de l'animal qui constituerait le repas familial...Familial. Avec que deux membres encore en vie, Edelweiss ne comptant pas, les Jónsdóttir formaient-ils encore une famille? Ils vivaient dans un monde dangereux. Les morts de sa mère puis de son père et de deux frères aînés sur trois l'avaient inscrites en lettre de feu en elle. Le monde d'avant était fini. De toute façon, ce monde, il était éteint. Éteint. Tué... Par leurs ancêtres et leur soif de progrès et de pouvoir. — Dæna Helshann, mais je ne pense pas que tu connaisses mon nom. Tu es bien Perséphone ?

Plongée dans ses pensées, elle avait quasiment oublié sa visiteuse. Pourtant, elle tiqua à son nom. "Dæna Helshann". Contrairement à ce qu'elle pensait, elle la connaissait. Dæna. Une ancienne Lamed. Lassée de l’impassibilité des siens - en particulier après le décès de Seth Helshann: frère cadet de la jeune femme - elle avait demandé à changer de clan en jetant son dévolu sur les Zayin et se faisant recueillir par un maître forgeron.
Elle ricana discrètement. Et elle croyait qu'elle ne la connaissait pas? Perséphone s'en souvint pourtant de cette rouquine - la chevelure de cette dernière lui faisait d'ailleurs penser à Dixie, sa meilleure amie - dont elle avait essayé d'engager la conversation. Mais Dæna l'envoyait systématiquement, de diverses manières, se faire voir. Au bout d'un moment - et n'ayant aucune envie de s'en prendre une - Perséphone avait simplement décidé de ne pas insister. De toute façon, à ce moment-là, elle avait déjà décidé de partir. Alors à quoi bon prendre une Dixie°2 sous son aile? A rien! — Je veux juste discuter

Elle soupira et enfonça plus profondément son couteau avant de se lever pour se laver les mains dans la bassine prévue à cet effet. Elle fini par se diriger vers l'entrée et tira le rideau. Bonjour. dit-elle sortant de sa yourte. Déjà, pour un point, tu fais erreur Dæna, je te connais. elle eu un rictus. Tu ne te rappelles pas de la brunette que tu envoyais sur les roses à chaque tentative de conversation à l'Académie? Dans un geste théâtral, elle pointa un de ses index vers elle.
Elle re-soupira: Soit! Je ne suis pas rancunière! Enfin, pas autant que d'habitude...Tu me disais que tu avais des questions à me poser? D'un signe de tête, elle désigna le coin "feu de camp" de sa famille. Un thé?


AVENGEDINCHAINS
avatar

UPPER - Zayin
Messages 16 CRÉDITS : Galerie Cranberry

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: Chasse aux fantômes [ft. Pers']    13.02.18 3:02


Chasse aux fantômes
“The only time most people think about injustice is when it happens to them.”
Aucune réponse ne filtrait au travers de la peau fermant la yourte. Un moment, Dæna se dit que Perséphone ne voulait pas la voir, ce qu’elle pouvait comprendre. Pourtant, au moment où elle s’apprêtait à tourner les talons, la jeune femme vint lui ouvrir le rideau qui masquait l’entrée d l’habitation.

C’était une brunette, à la peau diaphane, malgré les mois passés à l’extérieur. Son corps mince cachait une silhouette que la survie avait taillée dans le roc, laissant apparaître çà et là des muscles bien définis. Perséphone la salua, et la rouquine haussa un sourcil perplexe en entendant que toutes deux se connaissaient. Puis le déclic vint. Perséphone, voilà pourquoi elle connaissait son nom. Plus vieille qu’elle de quelque année, la jolie brune avait plusieurs fois tenté de sortir Dæna de son mutisme. L’intéressée, elle, l’avait vécu comme une intrusion et une démonstration de pitié, et n’avait pas manqué de l’envoyer promener, voire de l’ignorer complètement. Elle se sentit bête de se pointer là comme une fleur, et espéra que Perséphone ne mentait pas, quand elle disait qu’elle ne lui en tiendrait pas rigueur, et qu’elle mettrai la venue de Dæna sur le compte de la maturité.

Lorsque la jeune femme brune leva un indexe vers l’intruse, celle-ci du lutter pour ne pas lever les yeux au ciel. Pourquoi une telle théâtralité, au juste ?

La rousse écouta avec attention Perséphone, et accepta son invitation. Entrant à l’intérieur de la tente, elle constata que cette dernière était en train de préparer un animal, sûrement pour le dîner. Elle marmonna une excuse en passant le pas de la yourte, et accepta la proposition de la jeune femme.

— Excuse-moi pour…mon rejet, commença-t-elle. Je n’ai pas l’habitude de parler aux gens.

Dæna attendit d’avoir le thé proposé entre les mains pour parler. Elle prit une grande inspiration, regardant Perséphone tandis que cette dernière s’affairait dans l’habitation.

— Je vais être directe. Pourquoi as-tu survécu ? souffla-t-elle.

Sans le vouloir, elle avait échangé « pourquoi » et « comment », mais ne s’en apperçu même pas. Elle était si bouleversée par le « miracle » dont avait bénéficié Perséphone qu’elle en oubliait même d’être polie. Après une seconde de réflexion, et pour éviter de se faire jeter en dehors de la tente de peau, elle précisa :

— Je veux dire, tout le monde sait que tu as une maladie. Elle s’éclaircit la voix. Comment as-tu pu survivre par toi-même durant ton « voyage » ?

Un peu maladroite du fait de sa totale ignorance des modes de sociabilité, elle se tortillait sur place, espérant ne pas avoir (trop) blessé Perséphone.
©️ ASHLING POUR EPICODE


avatar

UPPER - Zayin
Messages 116 CRÉDITS : thestral. & ROGERS.

Feuille de personnage
RELATIONS:
FATE BREAKERS:

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: Chasse aux fantômes [ft. Pers']    16.02.18 12:17




Chasse aux fantômes

De Dæna, Perséphone se souvient d'une fille solitaire, limite asociale, qui parlait que très peu d'elle et de son passé. La seule personne à qui elle ouvrait son cœur semblait être son tuteur Zayin, le maître-forgeron, qui l'avait accueilli comme sa propre fille.

En tant que guérisseuse et "soutien morale", Perséphone avait tenté - plus d'une fois - à aller au devant de la rouquine mais elle se heurtait à une montagne telle le roc qui semblait avoir forgé le caractère de l'ancienne Lamed. La jeune femme avait insisté puis avait fini par laisser tomber, laissant Dæna dans une solitude qui ne semblait pas lui faire horreur au contraire de Dixie Leevy.
C'est bien pour cela qu'elle était étonnée de voir que la nouvelle Zayin était venue la voir d'elle-même. Cependant, elle lui accepta l'entrée dans sa yourte quand même.— Excuse-moi pour…mon rejet, commença-t-elle. Je n’ai pas l’habitude de parler aux gens.

Prenant un drap pour protéger ses mains tandis qu'elle se saisissait de la casserole où bouillait l'eau chaude, elle répondit: Je ne suis pas rancunière... Et c'est plutôt à moi de m'excuser...J'ai été elle prit soin de choisir ses mots. Intrusive! Perséphone versa l'eau chaude dans deux tasses où flottaient, désormais, des feuilles de menthe avant de dire, tout en tendant une des tasses à son invité: Ces mois dans la nature m'ont appris que la solitude n'était pas forcément un mal! Bien au contraire... Elle souffla sur sa boisson : Que veux-tu savoir?

La question ne se fit pas entendre: — Je vais être directe. Pourquoi as-tu survécu ? Surprise d'une telle répartie, Perséphone détourna le regard de son breuvage fumant pour regarder son interlocutrice. Puis, se rendant compte de sa phrase, la rouquine corrigea: — Je veux dire, tout le monde sait que tu as une maladie.  Comment as-tu pu survivre par toi-même durant ton « voyage » ?
Elle but une gorgée: Lapsus révélateur? Merci, ça fait toujours plaisir! dit-elle, sur le ton de l'humour. Elle poursuivit: Je ne suis pas malade à proprement parler. J'ai la santé délicate mais ça se limite à ça...Et sur le "comment j'ai fait pour ne pas rejoindre mes ancêtres avant l'heure", je dirais que c'est mes connaissances en plantes qui m'ont sortie d'un mauvais pas dit-elle en montrant la cicatrice sur la main qu'elle s'était faite quelques jours avant de rentrer. Une blessure qui aurait pu s'infecter et créer une septicémie si elle n'avait pas eu les réflexes qu'elle avait eu à ce moment là. Et bien sur, mon arc m'a été d'un grand secours. Surtout pour me défaire d'invités non désirés. rajouta t'elle pensant aux bêtes sauvages et autres vagabonds non-membres des clans du delta du fleuve Daleth.

AVENGEDINCHAINS
avatar

UPPER - Zayin
Messages 16 CRÉDITS : Galerie Cranberry

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: Chasse aux fantômes [ft. Pers']    17.02.18 5:56


Chasse aux fantômes
“The only time most people think about injustice is when it happens to them.”
Encore embarrassée par son manque de tact, Dæna rougit lorsque Perséphone le lui fit ironiquement remarquer. Mais elle n’en tint pas plus compte que ça, et lui servit du thé. Admirative de sa patience, la jeune femme écoutait son interlocutrice répondre posément à ses questions indiscrètes. Elle n’avait presque aucun souvenir d’elle. Pas mal de gens n’avaient jamais compris les raisons de son silence, et pour certain, compter les mots qui sortaient de la bouche de la rouquine était presque un jeu, tant c’était rare. Perséphone se disait intrusive, elle ne l’avait pas été, et au moins, elle avait été motivée par la bienveillance. D’autres camarades l’avaient rejetée pour son silence – ce qui lui était égal mais qui l’avait tout de même blessée, et avaient été jusqu’à en faire une cible de moquerie, comme un bouc-émissaire sur lequel passer leurs nerfs.

Perséphone répondit naturellement à sa question, et nia être atteinte d’une quelconque maladie. Sa faible constitution lui avait pourtant value d’être un sujet de cancans durant pas mal de temps, et dans une société où la force, tant de caractère que physique, prédomine sur les autres qualités, on l’avait quelque peu regardée de travers. La jeune guérisseuse montra à Dæna une blessure récente, cicatrisée, pour corroborer ses paroles. Effectivement, avoir une connaissance variée permettait de s’adapter à son environnement, et à exploiter un large éventail de connaissance pour assurer sa survie.

La rouquine souffla sur le thé brûlant.

— Si tu es guérisseuse, comment as-tu appris à te battre ?

Affronter en combat singulier un individu du clan était quelque chose de normal. Par contre, se défendre des rodeurs et des animaux à toute heure du jour et de la nuit, être en permanence aux aguets, ce n’était pas quelque chose qui s’improvisait en voyage d’ermitage.

Dæna reporta son attention sur son thé, dont le doux parfum se répandait autour d’elles, dans la yourte. Ses doigts se crispèrent légèrement, et son esprit divagua. Elle se sentait bête d’avoir calqué la situation de Perséphone sur celle de Seth. Lui n’était à l’époque qu’un enfant Lamdeen sans défense, tandis que son hôte était une jeune femme élevée dans le clan Zayin.

Elle soupira avec lassitude, finalement, elle ne faisait que chasser un fantôme et importuner Perséphone. Reportant son attention sur cette dernière, elle hésita un moment, avant de lui poser une autre question, dans un souffle, pour ne pas laisser sa réticence à parler l’emporter.

— Où es-tu allée ?

Dæna attendit la réponse de la jeune femme, sirotant son thé, dont la chaleur lui réchauffait quelque peu le cœur.
© ASHLING POUR EPICODE


avatar

UPPER - Zayin
Messages 116 CRÉDITS : thestral. & ROGERS.

Feuille de personnage
RELATIONS:
FATE BREAKERS:

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: Chasse aux fantômes [ft. Pers']    22.02.18 9:21




Chasse aux fantômes

Malgré une certaine tension, la conversation se poursuivait dans le calme. Perséphone pensait, avec amusement, que c'était la première fois qu'elle avait un réel échange avec la rouquine en se souvenant de ses multiples tentatives de rapprochements qui s'étaient toutes soldées par un échec. Elle se rappelait même de certains de leurs camarades, rejetant l'ancienne Lamed, qui lui demandaient pourquoi Perséphone insistait autant à se lier avec Dæna. La jeune femme n'avait su réellement quoi répondre...Peut-être était-elle triste de voir la rouquine être rejetée des autres? Détrompez-vous, ce n'était pas de la pitié. En tout cas, la demoiselle ne le ressentait pas comme ça - Dæna l'aurait très certainement mal pris, en plus.

Peut-être se ressemblaient-elles? Dæna était rejetée des autres à cause de son mutisme et son passé de ne pas être une Zayin de naissance (qu'est-ce que certains jeunes peuvent être cons! Pensa Perséphone) et Perséphone - aussi appelée Coré - l'était parce qu'elle avait une santé dite fragile qui l'a poursuivie pendant longtemps.

Tout en buvant son breuvage, Perséphone attendit les autres questions que la rouquine avait: — Si tu es guérisseuse, comment as-tu appris à te battre ? Et aussi déplacé que cela pouvait être, elle pouffa quelques secondes. Avant de se rattraper en disant: Tu es bien la première à me poser la bonne question Puis elle chercha comment aborder ça, ne voyant aucun intérêt à mentir à sa visiteuse alors qu'elle avait tenté si souvent de lui adresser la parole sans se faire remballée. Puis elle dit: J'ai, en effet, été inscrite comme apprentie guérisseuse à l'Académie...En raison de ma santé, comme tu peux en douter! Ce souvenir n'avait rien d'agréable; surtout qu'elle soupçonnait plus son père que sa condition physique de ce fait. Elle était sa seule fille et il avait peur de la perdre. De plus, le fait qu'elle avait - comme qui dirait - tué sa mère en venant au monde... Son père voulait-il à la fois la protéger et se venger? C'était paradoxal mais bien possible! Ne voulant point souiller l'âme d'un mort, surtout son père, par ses accusations qui resteront sans réponse; elle poursuivit: Mais j'ai toujours été attirée par les armes. Prévisible quand on sait que mes frères et mon père ont été - toujours pour un - des protecteurs guerriers...Mais on me les a toujours refusés...Jusqu'au jour où j'ai rencontré Adam. Elle but une gorgée de sa boisson avant de poursuivre: Il était à l'Académie - tout comme nous - et était chez les guerriers. On est devenus amis assez vite et je lui ai demandé de m'apprendre à manier les armes. conclut-elle, en omettant volontairement dire qu'Adam avait été sa première fois d'un point de vue romantique. Cela ne les regardaient qu'eux de toute façon et Dæna le découvrirait bien toute seule un jour où l'autre. Adam et Perséphone étaient proches, même si leurs entraînements étaient clandestins, et qui avait un minimum de jugeote savait qu'entre ces deux là, il y avait bien plus que de l'amitié.

Perséphone analysait les expressions de son interlocutrice pendant qu'elle parlait. Cette dernière passait par toute la gamme d'émotions qui pouvait exister. — Où es-tu allée ? Avec quoi pouvait-elle répondre? Finalement, elle dit: A vrai dire, je ne me suis pas réellement éloignée du Delta, bien qu'il m'arrivait d'aller un peu plus loin. Je revenais vers les clans - sauf le notre - quand la nourriture venait à manquer. J'ai appris à chasser La présence de l'animal qu'elle s'apprêtait à cuisiner en parler d'elle-même. Mais le gibier venait souvent à manquer. Alors si je ne me trouvais pas trop loin des Lamed ou des Samek, j'allais sur leur marché respectif faire du troc. D'ailleurs, maintenant qu'on en parle, ça me parait bizarre que personne n'aie dit à mon frère où j'étais...Enfin, le dernier endroit où on m'avait vue...
AVENGEDINCHAINS
avatar

UPPER - Zayin
Messages 16 CRÉDITS : Galerie Cranberry

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: Chasse aux fantômes [ft. Pers']    03.03.18 12:22


Chasse aux fantômes
“The only time most people think about injustice is when it happens to them.”
Le nez plongé dans son thé, Dæna ne savait pas vraiment ou elle allait. La conversation s’éternisait, par rapport à toutes celles qu’elle avait pu mener. Elle se demandait même s’il ne s’agissait pas de la plus longue depuis une éternité. Néanmoins, la boucle semblait bouclée : la jeune rouquine avait autrefois refusé la compassion de Perséphone, préférant rester seule, alors que celle-ci avait insisté de nombreuses fois. Dæna avait mis ça sur le compte de la pitié, à ce moment-là, et s’était renfrognée. Maintenant, elle avait l’impression de lui ressembler. L’une comme l’autre avaient été rejetées par les leurs, même si, dans le cas de la rousse, elle avait uniquement subi le juste retour du bâton.

Dæna n’était pas certaine de la motivation qui l’avait poussée à délier sa langue. Elle ignorait encore ce qui l’avait conduite à franchir le pas de la yourte. Mais pour une fois, elle ne ressentait pas le besoin de s’enfuir en courant face à cet échange…humain.

La question de la jeune femme sembla amuser Perséphone. Dæna fronça les sourcils, pas par colère, mais parce qu’elle ne comprenait pas ce qu’il y avait de drôle dans ses paroles – faut dire qu’elle a du mal avec les réactions humaines.

Néanmoins, Perséphone répondit franchement à ses questions, dévoilant une partie de sa vie, celle où elles auraient pu se connaître, puis racontant quelques détails sur son « voyage ». Dæna l’écoutait attentivement, hochant la tête au long de ses paroles, essayant de mettre des visage sur les personnes dont elle parlait. Elle avait déjà croisé ses frères – dont il n’en restait qu’un, si sa mémoire ne lui jouait pas de tour, mais cet Adam n’évoquait aucun souvenir. Quelque chose dans le regard de Perséphone avait changé. Voilé, peut-être. Mais Dæna était malheureusement incapable de déterminer à quelle émotion associer cet infime détail, et préféra l’ignorer, plutôt que de poser une question indiscrète – un minimum de jugeote, quand même.

Finalement, elle aurait cru que sa jeune interlocutrice lui aurait fait de son voyage un récit épique et poignant, mais celle-ci semblait préférer l’honnêteté. Elle ne se cachait pas d’être revenue, sans prétendre avoir survécu seule durant tout ce temps telle une guerrière sauvageonne. Certains le faisaient, s’absentant deux jours pour réapparaître en croyant être digne de se faire couvrir de laurier, alors que cela faisait juste doucement rire ceux qui mettaient leur force et leur volonté à l’épreuve tous les jours. Tandis qu’elle s’était contentée d’opiner de la tête pour la première réponse de Perséphone, Dæna répondit par une autre question à la dernière réplique de la jeune brune, jetant un coup d’œil vers l’animal trucidé :

— C’est admirable, tu as cru en toi alors que tout le monde était persuadé que tu courrais à ta perte. C’est vrai que des rumeurs à ton sujet circulait de temps en temps, cela mettait du baume au cœur à ceux qui désiraient ton retour, je crois.

Elle reporta son attention sur la jeune femme.

— Tu n’as jamais essayé d’aller beaucoup plus loin ? Tu n’es pas curieuse de découvrir ce qu’il y a dans les zones accessibles ?

Puis elle détourna le regard, gênée par sa prochaine question. Elle ne voulait pas se montrer intrusive ni indiscrète.

— Alors, tu n’as toujours pas revu ton frère ? Tu n’as pas trop peur de la confrontation ?

Elle replongea son nez dans son thé, dont le niveau baissait trop rapidement à son goût, embarrassée par cette sociabilisation inattendue – et inhabituelle.
© ASHLING POUR EPICODE




Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: Chasse aux fantômes [ft. Pers']