Two Worlds :: AS ABOVE SO BELOW :: Origine :: Fiche acceptée
avatar

DOWNER - Iolite
Messages 16

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Morte in chentu annos no si irmenticat mai - Nuallan Arrubiu    18.12.17 5:53



ARRUBIU NUALLAN
Ceci n'est pas convenable

DOWNER
RENEGAT


ex-Iolite, ex-ex-Agate

SERVICES AUX ELITES


Majordome - Précepteur


ex-agent

63 ANS
ALONE BUT NOT LONELY
Ft. Alan Rickman

MAKE IT COUNT
Le sang ne s'oublie jamais, pas même en cent ans.

Je suis l’ombre et le sang, la damnation et l’encre, le témoin et le silence.
Au service des puissants et de tous, je suis le costume de leurs envies, la façade de leurs mesquineries. Depuis cinquante ans, je suis le sentier de perdition de la Colonie.
Ancien Agate ayant reçu une formation pour le moins… chirurgicale, j’ai pu participer à nombre de pacifications sensibles de la colonie. Etouffer des contestations, persuader l’opinion, savoir quand agir pour, d’une poussée, changer une pensée… Tels étaient mes fonctions, tel était mon talent. Maintes fois utilisé pour biaiser une élection, indispensable pour créer du lien entre les cinq factions. J’ai eu l’insigne privilège de régler des affaires sensibles, j’ai la rare connaissance de recoins sombres et oubliés…

Sur mes vieux jours, j’ai été reconverti dans le service aux élites. Mesquineries, marchandages, arrangements : j’étais l’ombre de leurs transactions. Aux yeux de tous, parfait majordome, d’une correction et d’une diction impeccable. J’étais préposé à l’éducation des marmots des familles influentes. Je pense même pouvoir affirmer, non sans une certaine quoique vaine satisfaction, que je fus alors une monnaie d’échange. Yeux et oreilles de secrets inavouables, bouche toujours scellée, corps dans l'ombre, corps de l’ombre, j’étais aussi indispensable à la conversation qu’oubliable dans la seconde.

Pilier discret d’un système friable, je permis à chacun de manœuvrer au gré des récifs. Précepteur attentif, j’étais l’oreiller sous lequel sont étouffés tous vos soucis.

Mais ce n’est que maintenant, à la fin, que je commence à comprendre la décrépitude teintée d’inanité de ce système : j’ai vendu de l’espoir aux enfants qu’un jour, nous pourrions remonter à la surface, transformer le gris en vert, bleu, rouge, or et violet, recréer des fleurs, jardins et vergers. Nous aurions pu avoir une nouvelle chance, nous voici damnés.



Comment votre personnage est-il intégré à la Colonie 32 ? Est-ce que la vie sous terre lui convient ? Soixante-trois ans de fer, de terre, de béton et de néon. Soixante-trois ans de prison et de dystopie. Plus d'un demi-siècle de demi-vie ignorante de l'extérieur. Un temps infini passé à faire respecter les lois de la Communauté. Pensez-vous qu’on en sort indemne, lorsque vous n’avez pas même la lumière ou l’espace comme échappatoires ? Au bout de temps d’années à arpenter ces murs, vous faites partie d’eux, vous devenez une part du paysage. Votre teint cireux se fait le parfait pendant du béton défraîchi. Et vous sentez votre âme partir en cendres, comme ces ouvrages naguère brûlés.

L’esprit redoutablement acéré, Nuallan se mure derrière une façade cartésienne, aisément lisse, au trompe-l’œil servile. Jadis parfaitement intégré au système : agissant sous le manteau là où l’échec n’était pas une option, il fut reconverti en précepteur/majordome pour familles influentes. Il s’acquitta de ses tâches avec une remarquable résilience, toujours prompt et efficace, image personnifiée de l’exigence.

Ne serait-il pas tristement fâcheux de voir tant de talent gâché par un malencontreux événement ?

Votre personnage remet-il en cause la Colonie, qui a tardé à s'aventurer à la surface ? Prend-il la défense de Mel Cassidy ? « Il vous faut comprendre une chose, Madame, vos convictions, aussi nobles soient-elles, ne méritent pas vous sacrifiiez les responsabilités qui vous sont échues, surtout lorsque celles-ci touchent à l’éducation, à la préparation des nouvelles générations. Un homme seul peut-il avoir la vacuité de détenir la vérité et de se dresser contre tout un peuple ? Et quand bien même, ses réflexions seraient justes... Rappelez-vous, lorsque vous regarderez les yeux vitreux d’un enfant mort de faim, de déshydratation ou de désespoir, rappelez-vous que nous sommes jugés par nos actions… et notre héritage. »

Si d’aventures, vous parvenez à percer la carapace de Monsieur Arrubiu, vous connaîtrez peut-être la profondeur de son aversion pour tout ce qui est destruction du patrimoine de l’Humanité. Amateur éclairé d’arts et d’expériences intellectuelles, sensorielles et contemplatives, Nuallan a vécu comme un déchirement personnel la perte de la bibliothèque, il s’est retrouvé meurtri dans sa chair après la dégradation de la station d’épuration. Percez la carapace, et peut-être que vous saurez que, pour le vieux loup, l’Humanité prime. Absolue.
Quant à l’ouverture sur l’extérieur… Salvation ou damnation ? Entraide ou Prédation ? Son expérience des relations humaines l’a conduit à une prudence toute pragmatique.  Pour en revenir à Monsieur Cassidy et à ces… compagnons de l’Ulysse, Monsieur Arrubiu a toujours maintenu entre eux une respectueuse distance, même lorsque les circonstances liées aux impératifs des Iolites forçaient la proximité.

Que pense trouver votre personnage à la surface ? A-t-il des espoirs, des craintes, des doutes ? Il lui fallut attendre soixante-trois longues années pour s’interroger aussi profondément sur le sens de son existence. L’ouverture de la trappe aurait pu être tout ce qu’il avait recherché : la surface, l’espoir, le renouveau, la possibilité pour l’Humanité d’apprendre enfin de ses erreurs… C’eut pu être le temps de l’histoire qui, à nouveau, recommencerait à s’écouler. Au lieu de cela, ce furent les troubles, le déshonneur, la mort et l’infâmie.

L’ouverture de la trappe fut le prétexte à des déchaînements névrosés. L’un d’entre eux lui fut particulièrement pénible : le massacre de jeunes gens dont il avait la charge. Il avait vu dans cet acte tout ce que l’Humanité comptait d’abject : l’annihilation de la génération à venir, la négation de leur propre futur au profit d’intérêts immédiats.  Le meurtre de ces gamins pour qui il était comme un grand-père protecteur. Tout dans ces actions le renvoyaient à ses inaptitudes, à la vieillesse, à l’échec de son existence.

Dans cette folie, quelques appartements privés avaient été ravagés, dont celui de la famille Vobrone, où se tenaient les cinq enfants que Monsieur Arrubiu avait en préceptorat. Il tenta bien sûr de s'interposer mais fut promptement mis hors de combat par ces furieux pervers. Le pillage fut de mise, aux cris de "On t'avait prévenus Vobrone !." Il perçut d'autres invectives comme le délicat : "Bouffez vos privilèges !" ou encore "Hawkins, ta famille est morte !". Dans ce maelstrom, la conscience de Nuallan tourbillonna, tentant de trouver un point d'ancrage dans cette folie, avant de lâcher prise.

Bain de sang.

Lorsqu'il revint à lui, ce fut pour toucher les corps déjà pâlissant des allégories d'avenir. Une déchirure lorsqu'il vit que le dernier né de la famille Clayborne figurait parmi ceux-ci. En sortant des appartements, ce furent des scènes étranges. Entre un quotidien tentant désespérément de poursuivre et l'action de bandes anarchiques visant à réclamer leur dû de pouvoir, ou de richesse, peut-être simplement d'existence. La trappe avait ouvert des cœurs et esprits pandoriens. Lui se tenait là, à l'horizon de deux mondes. Un pied dans l'ordre, l'autre glissant vers le chaos.

Aussi, il agit. Il dut mobiliser d’anciens réflexes depuis longtemps enfouis sous la carapace du majordome et faire appel à des connaissances inimaginables du commun. Il fit ce qui lui avait valu une réputation certaine : altérer le cours d’existences, par quelques poussées et artifices, disparitions et accidents. Une fois le sang consommé, il dut le reconnaître : il n’avait pas fait cela pour les gamins, ou pour ses idéaux. Il n’avait pas fait cela car cela rendrait la Colonie meilleure, la débarrassant de parasites. Il avait voulu faire taire sa soif de sang. Et avait échoué.

Maintenant, l’extérieur est son évasion, son seul rempart au simulacre de justice.

Dans la partie des anecdotes, il vous est possible de préciser tous les détails qui font l'originalité de votre personnage. Vous pouvez aussi bien lister les moments importants de sa vie, énumérer des traits de caractère, de personnalité. Décrivez ce qui le construit, ce qui le façonne, ce qui le rend unique.

(1) Ah, vous souhaitez quelques-unes de mes « références », je vois… Je suis né en 3221 et suis entré au service de la famille Clayborne dès mes 19 ans, en 3240 si je me souviens bien. Monsieur a eu la bonté de reconnaître mon potentiel lorsqu’il était au Conclave. J’ai ainsi pu diversifier très tôt mes capacités professionnelles. Vous ne m’en voudrez pas, je l’espère, si je passe sous un silence de bon aloi, certains de mes « hauts-faits » de l’ombre. J’ai en revanche connu un certain succès comme précepteur, d’abord auprès de la famille de Monsieur, puis au sein d’autres familles du Conclave.

(2) Une diction impeccable, un maintien et une correction en tout point irréprochables. Une voix qui suggère à la fois la douceur du miel et la lame dissimulée d'un stiletto, au remarquable mélange de tons, vitesse, fréquence, intonations et tessitures.

(3) « Pfff, le vieux Arrubiu ? Il passe son temps dans les couloirs à courber le cul pour servir des ratés et torcher les gamins. Des gens comme lui, vois-tu Morleau, n’accéderont jamais au vrai pouvoir. » Katan Erlsy, Extraits de dernières paroles.

(4) « Cher ami, la longévité à si haut niveau qui s’observe par la capacité à graviter autour des hautes sphères, est une denrée rare dans la Colonie 32. Voyez-vous, j’ai souvent entendu deux hypothèses pour expliquer celles de Nuallan Arrubiu : certains disent qu’il personnifie l'étrange mariage des convenances désuètes et pragmatiques ou le font volontiers le réceptacle d'une mémoire qui sait où se trouvent les cadavres. D’autres en revanche se sont laissé dire que ces cadavres… il les a enterrés lui-même. » Un proche de Dorian Clayborne, dix ans après les funérailles de ce dernier, à l’un de ses amis qui s’étonnait de la longévité du dinosaure.

(5)"Mademoiselle, vous devez continuez votre écrit."

L'enfant bougonna, faisant valoir son droit à la parole, exprimant ses sentiments vis-à-vis de cette tâche ingrate, répétitive, mécanique, ouvrière. Au moment où elle voulut jeter son stylo, sans doute par provocation, son regard croisa celui du majordome. Et elle se retint. Elle rejeta tout de même le menton en arrière, comme un air de défi.

" Ecrire ! J'aime pas écrire ! Ca sert à rien. Plus personne n'sait lire toute façon."

" Mademoiselle. L'écriture est une magie de tous les instants. Par vos lettres dessinées, vous créez des univers, donnez vie à des êtres de papier. L'écriture est un pouvoir : celui de créer. Alors, devenez magicienne, donnez vie à vos histoires. Dans cent ans encore, elles seront lues et feront la joie de quelqu'un qui alors, vous admirera. "

(6)

Il ne semble pas dérangé par la chaleur ou la moiteur du lieu. Quelles que semblent être les conditions de la Colonie, elles paraissent lui convenir parfaitement. Aucune affection extérieure ne saurait altérer son maintien et son port. Quoique ses plus fins observateurs ont pu observer récemment un subtil ralentissement de ses gestes, bien qu'ils soient toujours calculés et précis.

(7)

" Monsieur Carseni, vous me demandez de limiter les enseignements culturels, de brider leur curiosité au profit de techniques plus pragmatiques. Je ne suis pas celui qui a oublié la forme de la surface. Vous avez anéanti le sens des mots "Histoire", "Littérature", "Culture" et "Curiosité", tout ce qui constituait les Humanités. L'humain réduit à des instruments vivants sera peut-être de votre fait, mais ne comptez pas sur ma participation pour y parvenir." Fragment d'un vif échange capté peu après l'incendie.

(8)

La question du pourquoi est toujours fondamentale: pourquoi s'échiner à survivre dans ce modèle qui n'apporte rien de plus que l'espoir de survivre une journée de plus ? Pourquoi en sommes-nous ici aujourd'hui alors que notre être, dominait jadis cette planète ? Pourquoi sommes-nous coincés ici dans cet océan de médiocrité où rien ne nous distingue plus d'animaux mus par les seuls réflexes ataviques de survie ?

L'enfant écoutait peut-être sans trop le comprendre le discours de son précepteur. Le petit être basculait son poids d'une jambe sur l'autre, fixant d'un œil vide l'objet cassé à ses pieds.

(9)

" Quel délice de vous voir toujours à quatre épingles, Nuallan. Votre présence ajoute un je-ne-sais-quoi de prestige à ma maisonnée. "

" La bonne tenue et la politesse sont, Monsieur, d'une importance capitale. Particulièrement lorsqu'on s'adresse à une personne qu'on va tuer: il s'agit là d'un jour très important dans sa vie. "

(10)

Les questions que tout chaland pourrait légitimement me poser - ai-je déjà connu une femme, ou même un homme ? Souhaiterais-je enfanter ? Suis-je sensible à la chair et à ses plaisirs - sont en tout point délicieuses et en révèlent davantage sur leur personnalité que la mienne. Effectivement, l'enfant, parce qu'il est allégorie de l'avenir, est fascinant et provoque un désir, parfois irrépressible, de possession. Certes, les atours des corps provoquent émois et ne laissent insensible qu'une infime fraction de l'humanité.

Mais en ces temps étranges où ces murs atones de béton ont été les témoins silencieux de tant de tragédies impudiques, l'intimité est devenu un luxe bien rare, peut-être même aussi convoité que l'espace. Ici où tout est confiné, le corps devient lui-même une prison pour une âme désireuse de s'échapper. Et en même temps, puisque d'avenir il n'existe plus, pourquoi ne pas vivre dans l'instant ?




pseudo/prénom Ari âge 30 ans fuseau horaire France fréquence de connexion 7/7, pas dit que je RP très souvent, mais je m'informe et lis beaucoup où avez-vous découvert le forum ? Grâce à Kriss scénario ou inventé ? Inventé, bien sûr. quelque chose à déclarer ? De retour aux affaires après une pause RP de longues années crédits Photo : Getty images, éditées par mes soins.
avatar

UPPER - Samek
Messages 72 CRÉDITS : Secret Santa

Feuille de personnage
RELATIONS:
FATE BREAKERS:

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: Morte in chentu annos no si irmenticat mai - Nuallan Arrubiu    18.12.17 6:17


* vient aussi troller par ici *

ça me fait tellement plaisir d'avoir une nouvelle occasion de croiser la plume avec toi ! Et quelle plume, toujours aussi divine. Et quel personnage aussi, mais tu sais déjà ce que j'en pense !
Tu n'imagines pas mon empressement à confronter nos deux mondes
avatar

DOWNER - Citrine
Messages 159 CRÉDITS : (c) ava lux asterna

Feuille de personnage
RELATIONS:
FATE BREAKERS:

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: Morte in chentu annos no si irmenticat mai - Nuallan Arrubiu    18.12.17 6:23


(Nu)Allan
Ca fait encore un pincement de coeur.

Daddy, je veux Arrubiu comme majordome.
Le perso est trop cool, et cette plume lui va tellement bien, je suis conquise. Rien ne vaut les idéalistes éclairés.

Je pense qu'il faudra quand-même choisir une faction à laquelle associer ton personnage par la suite. Iolite, ça me semble être le plus logique ? Saul te dira ça mieux que moi.

Humblement bravo, hâte de lire la suite et fin de cette pépite
avatar

DOWNER - Iolite
Messages 16

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: Morte in chentu annos no si irmenticat mai - Nuallan Arrubiu    18.12.17 6:25


Merci beaucoup pour vos retours, ils sont fort appréciés.

Pour la faction, il est bien entendu évident que Nuallan est affilié aux Iolites, gardiens d'une mémoire, d'un savoir et de ce qui pourrait être des lambeaux d'une civilisation.
Disons que des événements récents ont malheureusement altéré son allégeance.
avatar

UPPER - Samek
Messages 113 CRÉDITS : Bonnie (av) Astra (signa)

Feuille de personnage
RELATIONS:
FATE BREAKERS:

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: Morte in chentu annos no si irmenticat mai - Nuallan Arrubiu    18.12.17 7:16


Bienvenue parmi nous !

Décidément Kriss nous ramène du beau monde, ça fait plaisir 8D

Bon courage pour ta fiche, j'ai hâte de voir ce que va donner le bonhomme en jeu. What a Face
avatar

UPPER - Lamed
Messages 202 CRÉDITS : Secret Santa ♥

Feuille de personnage
RELATIONS:
FATE BREAKERS:

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: Morte in chentu annos no si irmenticat mai - Nuallan Arrubiu    18.12.17 8:58


Biiienvenue dans la famille 8D
avatar

DOWNER - Jaspe
Messages 10 CRÉDITS : Blondie - anaëlle

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: Morte in chentu annos no si irmenticat mai - Nuallan Arrubiu    18.12.17 9:19


On ne TOUCHE pas à Alfred mon majordome. Arrow

C'est tellement génial de te voir reprendre le RP avec un personnage pareil.
Vivement le jeu !
avatar

UPPER - Zayin
Messages 364

Feuille de personnage
RELATIONS:
FATE BREAKERS:

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: Morte in chentu annos no si irmenticat mai - Nuallan Arrubiu    18.12.17 10:29


Bienvenue à toi ! Ce choix d'avatar, ce personnage, cette plume... Merci à @KRISS WOTLEE d'avoir attiré dans nos filets ce spécimen de qualité !
avatar

UPPER - Samek
Messages 82 CRÉDITS : lux aeterna (av), astra (sign)

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: Morte in chentu annos no si irmenticat mai - Nuallan Arrubiu    18.12.17 13:28


Bienvenue
Courage pour la suite!
avatar

UPPER - Zayin
Messages 150 CRÉDITS : BABINE.

Feuille de personnage
RELATIONS:
FATE BREAKERS:

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: Morte in chentu annos no si irmenticat mai - Nuallan Arrubiu    18.12.17 18:07


Fiou ça c'est de l'originalité
Bienvenue
avatar

DOWNER - Jaspe
Messages 78

Feuille de personnage
RELATIONS:
FATE BREAKERS:

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: Morte in chentu annos no si irmenticat mai - Nuallan Arrubiu    18.12.17 18:42


Quel personnage intriguant et quelle plume pour en servir l'esquisse ! J'ai terriblement hâte d'en découvrir davantage. Bienvenue par ici et bonne fin de rédaction !
avatar

DOWNER - Citrine
Messages 113 CRÉDITS : Alaska ; endlesslove

Feuille de personnage
RELATIONS:
FATE BREAKERS:

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: Morte in chentu annos no si irmenticat mai - Nuallan Arrubiu    18.12.17 20:13


Ouuh le genre de perso qu'on aime bien  

Bienvenue et bon courage pour la suite
avatar

UPPER - Zayin
Messages 46

Feuille de personnage
RELATIONS:
FATE BREAKERS:

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: Morte in chentu annos no si irmenticat mai - Nuallan Arrubiu    19.12.17 6:34



cet avatar, ce perso qui se dessine

Plus !!!

Bienvenue
avatar

DOWNER - Iolite
Messages 16

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: Morte in chentu annos no si irmenticat mai - Nuallan Arrubiu    19.12.17 9:19


Eh bien, que de louanges. Vos éloges ne me laissent pas insensible, soyez-en convaincus.

Cette formalité administrative devrait être terminée sous peu. Il ne me reste qu'à étoffer de quelques menues anecdotes qui tiendront lieu, j'en suis sûr, d'exquises réminiscences fragmentées.

Je suis en passe d'établir également quelques liens savoureux avec certaines des plus remarquables créations de cet univers tourmenté. Je vous prie de ne pas hésiter à me notifier si vous souhaitez que nos êtres de plume, par le passé, se soient déjà croisés.
avatar

DOWNER - Lunien
Messages 487 CRÉDITS : Lux Aeterna

Feuille de personnage
RELATIONS:
FATE BREAKERS:

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: Morte in chentu annos no si irmenticat mai - Nuallan Arrubiu    19.12.17 13:47


Alan Rickman
On a déjà un Robin Williams qui m'a brisé le coeur
y'a plus rien à briser là du coup.

Bienvenue, avec ce personnage haut en couleur et qui m'a l'air des plus fascinants... j'espère qu'on pourra se trouver un lien du tonnerre !
avatar

UPPER - Samek
Messages 45 CRÉDITS : Cigarette Daydreams (ava) / Dandelion (icons)

Feuille de personnage
RELATIONS:
FATE BREAKERS:

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: Morte in chentu annos no si irmenticat mai - Nuallan Arrubiu    19.12.17 15:21


ALAN RICKMAN

Bienvenu par ici!
Fiche hautement intrigante, j'ai hâte de voir ça en jeu
avatar

DOWNER - Iolite
Messages 16

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: Morte in chentu annos no si irmenticat mai - Nuallan Arrubiu    23.12.17 13:38


Je vous remercie de votre sollicitude. Au plaisir de vous croiser dans des conditions que j'espère favorables.
avatar

Fondateur
Messages 280 CRÉDITS : Geniuspanda
http://twoworlds.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: Morte in chentu annos no si irmenticat mai - Nuallan Arrubiu    24.12.17 9:03


Bonjour, mon tendre Atropos en devenir,

Avant de pouvoir valider cette fiche qui est un régal pour l'imagination et mon goût du chaos et de la destruction, je souhaiterais te demander quelques petites choses.

Premièrement, pourrais-tu développer plus en profondeur ce massacre que tu évoques dans ta réponse à la troisième question. Je ne suis pas sûr de saisir l'étendue de ce dernier et je crains de ne pas savoir exactement comment il prend place dans l'intrigue générale.

Deuxièmement, je souhaiterais que tu remplisses dix anecdotes, c'est-à-dire trois de plus. Aussi brèves, longues, excentriques puisses tu les imaginer.

Une fois tout cela fait, invoque mon nom et je me ferais un plaisir de te valider.

Bien à toi,

La Bise,

L'Unique Empereur de Votre Âme.
avatar

DOWNER - Iolite
Messages 16

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: Morte in chentu annos no si irmenticat mai - Nuallan Arrubiu    24.12.17 9:56


Oh, je crains de ne pas avoir été la hauteur de votre pointillisme, ma foi propre du tatillonnage, auguste @Fondateur:

Dans ce modèle, je n'avais pas saisi que les formulations "vous pouvez" étaient en fait une impérieuse injonction. Veuillez m'en excuser.

Concernant le "massacre", j'imaginais des troubles d'une importance au moins secondaire au sein de la Colonie, troubles bien entendus consécutifs à l'ouverture de trappe et aux actions des Ulysses, et aux tentatives ma foi logique de questionnements des rapports de force. A vous de voir l'importance que vous souhaitez leur donner: à l'échelle d'un quartier de la colonie ou initiatives de personnes particulièrement opportunes visant à camoufler des actions pour porter préjudice à quelques familles, citons en exemple la famille Clayborne, meurtrie par l'assassinat de leur enfant dont Monsieur Arrubiu avait la charge.

- D'une manière plus directe: après, je m'adapte à l'ambiance. Si vous trouvez qu'il est possible de faire de ces troubles un arc scénaristique intéressant, je suis preneur. Si c'est juste l'affaire de quelques ultra particulièrement frappés, ça me va aussi. Le développement principal de Nuallan arrive de toute manière après l'ouverture de la trappe - question de jours.
avatar

Fondateur
Messages 280 CRÉDITS : Geniuspanda
http://twoworlds.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: Morte in chentu annos no si irmenticat mai - Nuallan Arrubiu    24.12.17 10:53


Tout chaos est bon à prendre, j'accepte bien volontiers les massacres et les vengeances bienvenues en ces périodes de troubles Coloniens. Pourrais-tu simplement développer de quelques lignes les raisons d'un tel débordement interne dans ta fiche ? En mentionnant peut-être cette histoire de vengeance et quelques-unes des familles concernées. Je ferai en sorte de te contacter pour la suite.

Après l'ajout de ces précisions et des quelques anecdotes manquantes, tague moi dans ce sujet et j’apparaîtrais pour te valider.

Bien à toi,
bisous.

L'Unique Empereur de Votre Âme.
avatar

DOWNER - Iolite
Messages 16

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: Morte in chentu annos no si irmenticat mai - Nuallan Arrubiu    24.12.17 12:15


Auguste @Fondateur, je pense avoir répondu à toutes vos remarques:

- Les anecdotes ont été ajoutées.
- De même, j'ai légèrement précisé le massacre des enfants ainsi que le ressentiment évoqué contre les familles gravitant dans les hautes sphères, particulièrement dans les appartements.

Dites-moi si cela convient ou si vous souhaitez d'autres précisions.

Cordialement, bisou.
avatar

Fondateur
Messages 280 CRÉDITS : Geniuspanda
http://twoworlds.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: Morte in chentu annos no si irmenticat mai - Nuallan Arrubiu    25.12.17 16:33



WELCOme !
bienvenue parmi nous !
Bienvenue à toi petit Padawan !

Oui, toi. Toi avec ta coupe mulet et cette frange à coucher dehors. Toi qui as maté tous les épisodes de Stranger Things en deux jours et qui rêve d’utiliser ton sabre laser pour enfin pouvoir faire griller tes marshmallows sans allumer un feu. Toi, petit Padawan, avec tes yeux de biche et ta plume qui me donne envie de chialer. Je sens que tu vas faire de grandes choses, comme récurer les toilettes des Dortoirs Hypnos. De toute manière t’as aucune idée de comment allumer un feu. Autant dire que t’es dans la merde.

Alors, avant de me harceler, moi et mes esclaves, avec des photos de ton chat, faire chialer mes humbles sujets avec tes rps (j’ai pas assez de mouchoirs alors commence pas), je souhaite t’accueillir dans ma secte… enfin confrérie. Je te souhaite bien du plaisir dans ces pas si verts pâturages de Two Worlds.

ta fiche m’a fait frétiller. Aurais-je trouvé un précepteur à ma hauteur ? Un être capable de maîtriser la langue de Molière avec la verve d’Hugo sans pour autant être aussi lourd que Zola ? Je ne peux réprimer ma joie à voir le vieil Arrubiu peupler les landes luxuriantes sorties tout droit de mon imagination. Two Worlds est ta maison, essaye juste de ne pas mettre la baraque à feu et à sang.
Bienvenue chez les... Binamés ! Ton groupe de flood n'attend plus que toi. N'hésite pas à aller leur dire bonjour à te présenter !

Alors, enfile tes babouches, déboutonne ton jeans et rejoins-nous dans une aventure extraordinaire. Avant toute chose, si tu pouvais te laver les mains et apprendre l’ode en l’honneur du Fondateur ça serait cool, tu sais. Je dis ça, je dis rien, mais si tu connais pas la chanson d’ici une heure tu vas pas faire long feu.

le tour du proprio

Pour t’aider dans ta quête jeune Hobbit joufflu, je vais t’aider à découvrir le monde. Si tu te sens un peu trop seul, tu peux passer dans la recherche de rp et quémander l’appui d’une communauté surement prête à te tuer. Pour te faire des amis et attraper des pokemons, tu peux créer ta fiche de personnage en utilisant le modèle prévu à cet effet. S’il te vient l’idée de vouloir attraper une sirène, tu peux t’arrêter en dans le port des scénarios. Et si ta sirène n’a pas de visage, pas de personnalité non plus tu n’as qu’à venir poster un pré-lien. Peut-être que tu attraperas des belles plumes dans tes filets. Puis n'oublie pas que la loi c'est moi, donc viens flâner de temps à autre dans la partie des annonces, sous peine d'être paumé. Enfin, parce que c’est bien connu qu’on est plus fort ensemble, comme San Goku demande la foi du monde pour un genkidama swagger, nous avons besoin de tes feedbacks et de tes idées. N’hésite pas à nous bombarder avec celles-ci dans la boîte à idées. On prendra énormément de plaisir à les prendre en compte.

Mais en attendant jeune Padawan, coupe-moi cette frange et brule-moi ce mulet. Et puis, dis merci à la vie, dis-lui merci, chante la vie, danse la vie... ne sois qu’amour pour ton Fondateur. Je sais que t’as arrêté de lire à la seconde ligne, mais prends garde, qui n’écoute pas son Fondateur souffrira sa colère divine. Et c’est moche, c’est vraiment moche.


Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: Morte in chentu annos no si irmenticat mai - Nuallan Arrubiu    



RÉPONSE RAPIDE