Two Worlds :: AS ABOVE SO BELOW :: Origine :: Fiche acceptée
avatar

DOWNER - Jaspe
Messages 10 CRÉDITS : Blondie - anaëlle

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: La Vipère sous la rose. ¤ Aerith Clayborne.    17.12.17 16:05



Aerith Clayborne
Vengeance is her only ward.
Beware the blood red rose's thorn..

DOWNER
Jaspe
Psychologue
34 ans
Concubine
Ft. Adriana Lima

MAKE IT COUNT

Elle est la prunelle des yeux d'un père respecté, vénéré, craint. Elle est l'aberration d'une mère obséquieuse, mondaine, redoutée. Elle est la propriété d'un homme carriériste, impérieux, froid.
Réduite en un esclavage raffiné par les siens, prisonnière de l'image et du rang ; la flamme brûle encore, savamment entretenue par des espoirs de pacotille.
Adroite dans le verbe, adroite de ses mains liées, elle se plonge parfois dans des élans de colère irrépressibles et capricieux, seuls capables de purger un peu le venin dont elle s'étouffe. Bien que sous la coupe de ces autres exigeants, son audace est demeurée intacte, dissimulée, par crainte qu'on ne la lui piétine. La ruse est la dernière arme qu'il lui reste, le dernier des minces remparts qui la protègent de l'apathie. Si ses humeurs la poussent néanmoins au laxisme, la révolte qui couve ne la dispense pas de faire proliférer les ressources cachées, comme l'on fait pulluler les bactéries dans une boîte de pétri. Avare de compliments, avare de sentiments, son étrange humilité masque un orgueil maintes et maintes fois abîmé. Bornée, sa cruauté tend à se renforcer, au fur et à mesure que les voix lui murmurent de s'arracher au socle de son destin mort-né, mère amputée.



Comment votre personnage est-il intégré à la Colonie 32 ? Est-ce que la vie sous terre lui convient ? Elle aurait pu s'épanouir en reine dans cet univers, car sa famille en supporte ardemment les piliers. Pourtant, ce sont ces mêmes soutiens qui l'écrasent. Elle étouffe dans ce monde de gris et de froid, aux parois de chrome et aux mécanismes vieillissants. Vieillissants à l'image d'un ordre décati et décadent. Fille unique et privilégiée de Dorian Clayborne, ancien représentant Jaspe au Conclave, elle reçoit une éducation de qualité sans parvenir à combler le creux d'une existence qui semble bien vaine. Elle se construit entre l'amour maladroit du père et les chaînes castratrices de la mère, et se dresse comme une figure d'opposition face au carcan familial. Elle multiplie les frasques pour se sentir exister, provoque et touche du doigt les dernières limites de la décence, menaçant d'accabler le nom Clayborne de l'opprobre général. Jeune revancharde, elle ignore alors à l'époque le tort qu'elle cause et qui lui vaudra bien pire que quelques remontrances. Il faut abattre l'insolence et dresser la gamine, la remettre dans le droit chemin, en utilisant la manière forte s'il le faut. Son avenir paraît tout tracé. Après une enfance relativement heureuse et une adolescence tourmentée, le passage à l'âge adulte sera brutal. Aujourd'hui, elle semble avoir parfaitement trouvé sa place, et travaille comme les autres au bien-être de la colonie. Un masque qui porte sa part d'hypocrisie comme son envie sincère de faire évoluer une société enlisée, enclavée.
Encore aujourd'hui, elle a du mal à accepter l'éventualité d'une vie entière passée dans cette prison dorée. La simple idée d'un air plus pur à la surface lui fait parfois tourner la tête, et alimente des rêves fous dont elle n'ose imaginer la conséquence, si elle s'en confiait à ses proches.  

Votre personnage remet-il en cause la Colonie, qui a tardé à s'aventurer à la surface ? Prend-il la défense de Mel Cassidy ? Elle ne prend pas le dilemme à la légère. Coincée entre les valeurs qui lui ont été enseignées et son désir ardent de s'échapper de l'atmosphère oppressante de la Colonie, elle admire en silence le courage, la folie de Cassidy. Un acte qu'elle aurait revendiqué à corps et à cri il y a une vingtaine d'années. Alertée par ses théories et séduite par le mouvement ULYSSE, elle s'est toujours renseignée sur l'évolution du projet mis à mal par une partie de la communauté. Elle-même est persuadée qu'il est impossible que la surface ne comporte pas au moins quelques groupes de survivants. Son esprit se refuse à l'éventualité que tout ce qu'il reste de l'Humanité soit ainsi divisée en quelques refuges souterrains comme le sien, même si elle a conscience que cette utopie relève du mythe et des histoires que lui contait Nuallan, lorsqu'elle n'était encore qu'une enfant.
Pourtant, une autre part d'elle considère avec inquiétude les agissements de l'homme. L'air déjà rationné, l'eau qui viendrait à manquer achèverait de fragiliser un monde dont elle a profité et profite encore allègrement du confort. La colère de son compagnon sur la question a fini de la ranger de son avis, couronné par son statut de mère soucieuse pour la santé de sa progéniture. Si l'idée de sacrifier sur le bûcher les idées d'un novateur a questionné son éthique et son propre sens de la morale, elle a conscience que le prix de leur sécurité ne peut se négocier sans une dot de sang qu'elle est toute prête à payer.

Que pense trouver votre personnage à la surface ? A-t-il des espoirs, des craintes, des doutes ? La Trappe aurait pu représenter beaucoup. Une porte ouverte, littéralement, vers une échappatoire qui ne ressemblerait à rien de ce qu'elle a connu jusqu'alors. Au lieu de cela, elle n'a représenté qu'une lucarne sur un chaos mortifère. La débâcle s'est jetée sur eux, lui arrachant le fruit de ses entrailles, sans qu'elle n'ait pu faire quoique ce soit pour protéger sa vie. Cette blessure, cette plaie suintante qui ne cicatrisera jamais, elle l'a désormais associée au basculement qui a opéré pour la Colonie. Plutôt que de se jeter dans les bras de ses rêves de gosse, elle a préféré se replier sur elle-même, sur ce deuil encore frais, blottie sous le halo de ces lumières artificielles qu'elle ne quitterait probablement jamais. Car qu'est-ce qui pourrait bien l'attendre, au-dehors ? C'est ce que ne cesse de lui hurler un homme qui a juré au nom de tous leurs morts qu'il ne la laisserait jamais remonter à la surface. Intacte, elle aurait pu vaincre ses peurs, fondées ou non, pour affronter la désolation ou la vie du dehors. Pour l'heure, elle n'a dans la bouche qu'un goût de bile et de ferraille, une obsédante litanie cognant dans son crâne abasourdi par la perte, par les mêmes images qui tournent et dansent éternellement sous ses yeux rendus vitreux par le choc.

 



(1) Elle œuvre dans la caste Jaspe comme psychologue, notamment chargée de repérer les individus menaçant de "dysfonctionner". Une ironie du sort certaine pour celle qui s'estime elle-même à placer dans cette catégorie. Ainsi voit-elle défiler ses concitoyens de la colonie 32, quel que soit leur âge, quel que soit leur rang. Beaucoup la craignent pour le diagnostic qu'elle serait capable d'apposer sur leur dossier. Qu'elle ne dispose pas du statut de psychiatre ne change rien à cette forme de respect teinté de méfiance et d'appréhension caractérisant maints faciès, parmi ceux qui défilent dans son bureau. Malgré tout, elle aime son travail, tissant des relations plus ou moins complexes avec ses "patients". Sa patience, sa froideur, son charisme ou au contraire ses distanciations délient parfois les langues qui se font volubiles, amères ou haineuses, passionnées, accablées. Elle est le témoin direct de l'histoire sociale qui s'écrit sous terre, et consigne soigneusement nombre de ses réflexions dans des carnets tenus secrets.

(2) Le lien qui l'unit à Nuallan est unique et teinté d'affection, tissé de respect, et surtout rempli de souvenirs. D'aussi loin qu'elle s'en rappelle, le visage froid et sévère du majordome a toujours peuplé les tableaux qu'elle se fait encore de son enfance. Des moments du quotidien rythmés par les discussions nébuleuses entre Dorian Clayborne et lui, ses attentions légères, les histoires à foison qu'elle lui réclamait, qu'importe l'heure du jour, voire de la nuit. Le rappeler a été à la fois un soulagement et une nécessité, un ultime hommage à son père décédé, respect de ses conseils et volonté. Elle a mis l'éducation de son fils entre ses mains paupières closes, et lui confierait sa propre vie s'il le fallait. Sa mâchoire se crispe encore lorsqu'elle pense à toutes ces années où elle a vu l'homme s'éloigner. Elle lui en veut sans savoir comment le lui dire, sans savoir si elle en a seulement le droit. Des non-dits qui la rongent, mais qu'elle retient, par peur.

(3) Son union est arrangée, et n'est nullement le fruit d'un amour brûlant. Liée jeune sous la pression familiale, elle vit sous l'égide d'Altan Hawkins, médecin-chirurgien d'un certain renom dans la colonie, et dont les ambitions ont vocation à se tourner vers la politique, encouragé très tôt par feu son beau-père. Entre les deux amants, une relation malsaine s'est établie, faite de rapports de force oscillants. S'il a souvent l'avantage physique, les armes psychiques demeurent son apanage. Et si Altan a été le premier à la réclamer auprès de Dorian Clayborne, il lui a fallu du temps pour se faire à l'idée d'appartenir à celui qui n'était pour elle qu'un parfait inconnu. Elle ne peut toutefois nier l'attachement qui la pousse à lui rester fidèle, sans pouvoir se l'expliquer. Dépendante de la violence qui les caractérise comme de cette image impeccable qu'ils savent afficher publiquement, le couple est à l'image de la société qu'ils incarnent : régis par un contrôle des mœurs impitoyable, pour le bien de la colonie.  

(4) Son rôle de mère a été la tâche la plus difficile à accomplir, pour la simple et bonne raison qu'elle refusait d'imposer à un être sorti de ses entrailles la même rigueur que celle dont elle souffrit plus jeune. Alors que beaucoup de candidates potentielles auraient crié de joie à l'idée d'être tirées au sort, sa grossesse l'a plongée dans de longues périodes de doute et de tristesse. Une dépression qui avait l'art d'exaspérer son compagnon, insensible au deuil qu'elle combattait, tandis que la vie grandissait en elle. Un paradoxe insupportable à porter, mais qui, à terme, donna bel et bien naissance à son fils Shaze. Elle sait qu'elle n'a pas été la plus tendre ni la compréhensive avec un petit qui ne demandait qu'affection et attention. Elle a fait de son mieux, mais culpabilise plus que jamais, maintenant qu'il n'est plus ; assassiné pendant la débâcle qui a suivi l'ouverture vers le monde du dessus.

(5) Douceâtres sont ses rêves d'échappée belle. Depuis l'enfance, son esprit bute contre les barreaux de la cage-colonie. Mille fois déjà, elle s'est interrogée sur les limites de leur espace, et surtout : combien de temps encore. Si sa conscience résignée n'a jamais revendiqué ouvertement une fuite vers l'extérieur, son for intérieur gronde, se questionne. Combien sont-ils, au-delà des murs, à penser comme elle, à subir comme elle. Elle doit se faire violence pour limiter ses réflexions, au risque d'en perdre le contrôle, d'en avoir le vertige. Savoir que des dizaines de colonies se terrent comme eux la laisse pantoise. Imaginer une vie à l'extérieur la terrifie. Devenue créature nyctalope, elle se sent appartenir aux bas-fonds, sans pouvoir s'empêcher d'espérer, un peu, voir une autre lumière que celle distillée par les ampoules aveuglantes de son monde.

(6) Bien que fille d'ex-représentant Jaspe, la politique ne l'intéresse que partiellement. Si a toujours apprécié d'entendre (légalement ou non) les conversations entretenues par Dorian Clayborne avec ses pairs en la matière, elle n'a jamais souhaité s'investir personnellement, parfaitement à l'aise dans l'ombre de son père, comme aujourd'hui dans celle de son concubin. Murène sarcastique, elle adore l'exercice de la glose, saluant ou critiquant les interventions ou les décisions des uns et des autres ; à l'aise dans la lumière, puis toute prête à se retirer dans son creux de rocher. L'un des nombreux motifs de dispute avec Altan, et qui lui a plu d'une fois valu une gifle ou une mise au pilori verbale.

(7) Elle entretient un aspect très superficiel de sa personne et se camoufle bien souvent derrière les fards, plus ou moins osés. L'excès déplaisant fortement à son ambitieux compagnon, elle joue de sa gouaille comme de son physique, s'évertue à charmer hommes et femmes d'un toucher idéal, d'une parole bienveillante. Valmont de chiffon et Merteuil désespérée font souvent des mondanités une scène sur laquelle s'affronter. Il n'y a que les proches du couple pour lire entre les lignes. Cette attitude a plus d'une fois compliqué les relations entre Altan et Nuallan, conséquence qu'elle n'a jamais pleinement recherché, mais dont les effets l'ont laissé repliée dans sa bulle de mauvaise foi, ultime coup de maître de son orgueil féminin.

(8) On ne peut pas dire néanmoins que la jeune femme cultive les amitiés. Ses rapports à autrui sont complexes, voire réputés impossibles. La faute à son tempérament irascible, à cette sensation adolescente de ne jamais se sentir parfaitement comprise ou idéalement semblable aux autres. Alors, elle pratique souvent la tactique de l'esquive, lasse de croiser éternellement les mêmes silhouettes, et d'autant plus celles qui connaissent son passif. Par ailleurs, elle est souvent victime de la confusion opérée par autrui : psychologue elle est, psychologue toujours elle serait, dans l'esprit de ceux dont l'objectif demeure de se confesser, encore, toujours. On lui abandonne à loisir les rênes d'une confiance ou d'un jugement qu'elle rêve de leur jeter à la figure, se croyant devenue machine à décortiquer les pensées et les ressentis humains. La solitude lui est plus douce.

(9) Les frasques dont on l'accusa plus jeune pèsent encore dans sa mémoire, l'obligeant presque physiquement à se détourner de ces souvenirs honteux. Elle attira les foudres parentales en se livrant à plusieurs romances impudiques et plus ou moins dissimulées, vociférant presque ce besoin de liberté mal vu par ses géniteurs apeurés. Succube faite femme, ne vivant alors que pour le jeu des corps, elle ne voyait pas le mal, trouvait dans les étreintes multiples la clef d'une évasion temporaire, mais délectable. Elle a toujours su que ces autres mâles se jouaient d'elle, victime volontaire, leur tendant des poignets décidément voués à se voir menottés. Comme une répétition pour la préparer à ces longues années de vie enfermée. On ne l'a pas laissé longtemps se jouer des règles de la morale : le nom devait être préservé.

(10) La mort de Dorian Clayborne, elle ne l'a jamais digéré. Si elle s'est plusieurs fois opposé à son père, si elle l'a bien souvent haï, maudit, pour le jour où il l'a vendu comme un animal au profit du jeu des alliances, il reste son père, un pilier de son existence, dont l'absence lui manque cruellement. L'homme est tombé un an après son union de damnée, et si l'on a imputé à sa perte la responsabilité d'une tumeur foudroyante, quelque chose ne colle pas. Elle ne s'explique pas cette fin prompte, subite, absurde au vu de la santé de fer du patriarche. Si elle n'a jamais osé évoquer à haute voix ses doutes et ses questions, ces pensées ne quittent pas l'orpheline, depuis treize ans, aujourd'hui.

 



pseudo/prénom Calypso. âge 26e année. fuseau horaire Français.  fréquence de connexion Quotidienne. où avez-vous découvert le forum ? On m'a gentiment tendu un piège dans lequel je suis tombée comme la victime que je suis.     scénario ou inventé ? Inventé. quelque chose à déclarer ?    crédits Lux Aeterna.
avatar

UPPER - Zayin
Messages 116 CRÉDITS : thestral. & ROGERS.

Feuille de personnage
RELATIONS:
FATE BREAKERS:

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: La Vipère sous la rose. ¤ Aerith Clayborne.    17.12.17 16:15


Bienvenue :D
Bonne chance pour ta fiche Smile
avatar

DOWNER - Citrine
Messages 159 CRÉDITS : (c) ava lux asterna

Feuille de personnage
RELATIONS:
FATE BREAKERS:

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: La Vipère sous la rose. ¤ Aerith Clayborne.    17.12.17 16:46


Bienvenue !

J'aime beaucoup la première esquisse du personnage.
Entre leurs caractères de dissimulatrices et la défiance de Lethe envers les Jaspes, y a moyen de se trouver un lien qui dépote  

Bon courage, hâte de lire la suite
avatar

DOWNER - Lunien
Messages 487 CRÉDITS : Lux Aeterna

Feuille de personnage
RELATIONS:
FATE BREAKERS:

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: La Vipère sous la rose. ¤ Aerith Clayborne.    17.12.17 17:22


Une Downer, woooo ! Bienvenue dans le coin, bon courage pour ta fiche (:
avatar

DOWNER - Jaspe
Messages 10 CRÉDITS : Blondie - anaëlle

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: La Vipère sous la rose. ¤ Aerith Clayborne.    17.12.17 17:58


Merci à tous les trois pour votre accueil !
Lethe > Ce sera avec plaisir.
avatar

UPPER - Samek
Messages 72 CRÉDITS : Secret Santa

Feuille de personnage
RELATIONS:
FATE BREAKERS:

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: La Vipère sous la rose. ¤ Aerith Clayborne.    18.12.17 2:50


'Scusez si j'ai pas l'droit de venir poser mes paluches crasseuses ici vu que j'suis pas validée, mais fallait que je vienne t'accueillir parmi nous

J'suis tellement contente de te revoir ici après tout c'temps. ça fait chaud à mon petit cœur Et ce perso ! J'aime beaucoup la fracture, tellement hâte de voir ce que ça va donner
avatar

UPPER - Samek
Messages 113 CRÉDITS : Bonnie (av) Astra (signa)

Feuille de personnage
RELATIONS:
FATE BREAKERS:

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: La Vipère sous la rose. ¤ Aerith Clayborne.    18.12.17 7:22


Bienvenue sur TW et bon courage pour le reste de ta fiche !
avatar

UPPER - Lamed
Messages 202 CRÉDITS : Secret Santa ♥

Feuille de personnage
RELATIONS:
FATE BREAKERS:

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: La Vipère sous la rose. ¤ Aerith Clayborne.    18.12.17 8:57


Biienvenue et bon courage pour ta fiche Smile
avatar

UPPER - Samek
Messages 82 CRÉDITS : lux aeterna (av), astra (sign)

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: La Vipère sous la rose. ¤ Aerith Clayborne.    18.12.17 13:26


Bienvenuuuuue! J'espère que tu te plairas parmi nous ♥️
avatar

UPPER - Zayin
Messages 150 CRÉDITS : BABINE.

Feuille de personnage
RELATIONS:
FATE BREAKERS:

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: La Vipère sous la rose. ¤ Aerith Clayborne.    18.12.17 18:08


Bienvenue ici étrangère
avatar

DOWNER - Jaspe
Messages 78

Feuille de personnage
RELATIONS:
FATE BREAKERS:

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: La Vipère sous la rose. ¤ Aerith Clayborne.    18.12.17 18:32


Bienvenue à toi collègue Jaspe ! Il nous faudra un lien d'autant plus que j'aime bien la personnalité qui est en train de se dessiner derrière le doux visage d'Adriana ! I love you
avatar

DOWNER - Jaspe
Messages 10 CRÉDITS : Blondie - anaëlle

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: La Vipère sous la rose. ¤ Aerith Clayborne.    18.12.17 18:34


Avec grand plaisir !
Et encore merci pour l'accueil chaleureux !
avatar

DOWNER - Citrine
Messages 113 CRÉDITS : Alaska ; endlesslove

Feuille de personnage
RELATIONS:
FATE BREAKERS:

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: La Vipère sous la rose. ¤ Aerith Clayborne.    18.12.17 20:10


Bienvenue par ici I love you Bon courage pour la suite
avatar

UPPER - Zayin
Messages 46

Feuille de personnage
RELATIONS:
FATE BREAKERS:

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: La Vipère sous la rose. ¤ Aerith Clayborne.    19.12.17 6:33



Bienvenue dans le coin C'est le débarquement des canons là

avatar

DOWNER - Jaspe
Messages 10 CRÉDITS : Blondie - anaëlle

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: La Vipère sous la rose. ¤ Aerith Clayborne.    19.12.17 14:11


Merci à vous deux !
avatar

UPPER - Samek
Messages 45 CRÉDITS : Cigarette Daydreams (ava) / Dandelion (icons)

Feuille de personnage
RELATIONS:
FATE BREAKERS:

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: La Vipère sous la rose. ¤ Aerith Clayborne.    19.12.17 15:22


Bienvenue parmi nous

Une psychologue en plus (tu vas avoir du boulot What a Face )
avatar

DOWNER - Jaspe
Messages 10 CRÉDITS : Blondie - anaëlle

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: La Vipère sous la rose. ¤ Aerith Clayborne.    19.12.17 15:23


Mais je ne demande que ça.
avatar

Fondateur
Messages 280 CRÉDITS : Geniuspanda
http://twoworlds.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: La Vipère sous la rose. ¤ Aerith Clayborne.    21.12.17 3:58


Bonjour jeune femme,
Excellente fiche ; un petit détail avant que je ne puisse procéder à votre validation : les mariages n'existent pas au sein de la Colonie, seules des unions sont célébrés. De fait, les mots "mariés" et "mari" sont inadéquats. N'hésitez pas à me tagger une fois que ces petits changements auront été effectué.

Affectueusement,
bisous.

Votre Maître tout puissant
avatar

DOWNER - Jaspe
Messages 10 CRÉDITS : Blondie - anaëlle

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: La Vipère sous la rose. ¤ Aerith Clayborne.    23.12.17 13:48


C'est chose faite, @Le Fondateur ! Merci !  
avatar

Fondateur
Messages 280 CRÉDITS : Geniuspanda
http://twoworlds.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: La Vipère sous la rose. ¤ Aerith Clayborne.    23.12.17 14:29



WELCOme !
bienvenue parmi nous !
Bienvenue à toi petit Padawan !

Oui, toi. Toi avec ta coupe mulet et cette frange à coucher dehors. Toi qui as maté tous les épisodes de Stranger Things en deux jours et qui rêve d’utiliser ton sabre laser pour enfin pouvoir faire griller tes marshmallows sans allumer un feu. Toi, petit Padawan, avec tes yeux de biche et ta plume qui me donne envie de chialer. Je sens que tu vas faire de grandes choses, comme récurer les toilettes des Dortoirs Hypnos. De toute manière t’as aucune idée de comment allumer un feu. Autant dire que t’es dans la merde.

Alors, avant de me harceler, moi et mes esclaves, avec des photos de ton chat, faire chialer mes humbles sujets avec tes rps (j’ai pas assez de mouchoirs alors commence pas), je souhaite t’accueillir dans ma secte… enfin confrérie. Je te souhaite bien du plaisir dans ces pas si verts pâturages de Two Worlds.

ta fiche m’a fait bien frémir pour ta gamine. Heureusement qu'elle a l'air d'avoir du caractère, parce qu'elle n'a pas été gâté par sa famille. En espérant que son séjour chez nous parviendra à rééquilibrer sa malchance... Bon jeu !
Bienvenue chez les... Gougounes ! Ton groupe de flood n'attend plus que toi. N'hésite pas à aller leur dire bonjour à te présenter !

Alors, enfile tes babouches, déboutonne ton jeans et rejoins-nous dans une aventure extraordinaire. Avant toute chose, si tu pouvais te laver les mains et apprendre l’ode en l’honneur du Fondateur ça serait cool, tu sais. Je dis ça, je dis rien, mais si tu connais pas la chanson d’ici une heure tu vas pas faire long feu.

le tour du proprio

Pour t’aider dans ta quête jeune Hobbit joufflu, je vais t’aider à découvrir le monde. Si tu te sens un peu trop seul, tu peux passer dans la recherche de rp et quémander l’appui d’une communauté surement prête à te tuer. Pour te faire des amis et attraper des pokemons, tu peux créer ta fiche de personnage en utilisant le modèle prévu à cet effet. S’il te vient l’idée de vouloir attraper une sirène, tu peux t’arrêter en dans le port des scénarios. Et si ta sirène n’a pas de visage, pas de personnalité non plus tu n’as qu’à venir poster un pré-lien. Peut-être que tu attraperas des belles plumes dans tes filets. Puis n'oublie pas que la loi c'est moi, donc viens flâner de temps à autre dans la partie des annonces, sous peine d'être paumé. Enfin, parce que c’est bien connu qu’on est plus fort ensemble, comme San Goku demande la foi du monde pour un genkidama swagger, nous avons besoin de tes feedbacks et de tes idées. N’hésite pas à nous bombarder avec celles-ci dans la boîte à idées. On prendra énormément de plaisir à les prendre en compte.

Mais en attendant jeune Padawan, coupe-moi cette frange et brule-moi ce mulet. Et puis, dis merci à la vie, dis-lui merci, chante la vie, danse la vie... ne sois qu’amour pour ton Fondateur. Je sais que t’as arrêté de lire à la seconde ligne, mais prends garde, qui n’écoute pas son Fondateur souffrira sa colère divine. Et c’est moche, c’est vraiment moche.


Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: La Vipère sous la rose. ¤ Aerith Clayborne.    



RÉPONSE RAPIDE