Two Worlds :: AS ABOVE SO BELOW :: Origine :: Fiche acceptée
avatar

UPPER - Zayin
Messages 18 CRÉDITS : Morrigan

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: my mind's like a deadly disease (bane)    06.12.17 18:10



BANE KEDRYN
Si notre planète se réchauffe c'est qu'on se rapproche de l'enfer, la planète bleu vire au rouge, on l'a poignardé en plein cœur.

UPPER
ZAYIN
guerrière
26 hivers
Coeur amer
Ft. Bryden Jenkins

MAKE IT COUNT

Frêle poupée au regard doré, elle a la violence figée entre ses phalanges glacées. Combattante aux airs de perdante, l’arme au poing, le chagrin entre ses reins. Elle a la peur qui danse entre ses prunelles ternies la jolie, cette flamme de folie qui s’effrite sur son sourire de mépris. Beauté cruelle qui a vu la vie s’écouler et s’envoler, qui a dû contempler la mort de près. Elle a perdu sa mère alors qu’elle n’était qu’une gamine précaire, choc qui a métamorphosé son palpitant en poussières. Cendres de l’enfer qui l’ont nourrie de cette colère, de cette haine qu’elle trimballe fière, qu’ils l’ont poussée à dépasser les frontières et à devenir cette guerrière. Poupée qui a la carcasse cassée, qui ne veut plus revoir le sang qui s’écoule et qui découle entre ses paumes recroquevillées. Elle a besoin d’aider, besoin d’évacuer tous ses sentiments à l’envers. Car Bane elle est de travers. Car Bane elle est trop petite pour cet univers.

cruelle - rancunière - malade - protectrice - violente - blessée - rêveuse -  sanguine - sensible - discrète - douce - indépendante - rusée - bornée - muette - impulsive


Comment se situe t-il•elle par rapport à l'Exil ? Que pense t-il•elle de la génération qui ont provoqué ces cataclysmes ? Rêverie d’antan, douce mélodie qui la métamorphose à ce stade d’enfant… La poupée elle s’est bercée sous les contes de ce monde d’avant. Et parfois elle se demande si l’univers n’était pas trop grand pour ces gens. Ces étrangers qui se sont détruits sous une violence démunie, ces pantins désarticulés qui ont choisi ce carnage ahuri. Ils ont fait de cet univers un échiquier où chaque pion lutte pour sa survie. Comme une sentence prématurée, une condamnation à perpétuité, ils les ont mis les pieds dans le vide, face à un territoire hostile. Et pourtant, rose fanée qui a les pensées entremêlées, elle se demande si elle n’aurait pas préféré cette vie. Elle qui se retrouve démunie sous cette folie, elle a les yeux qui se retournent vers les astres en désastre. Espoir noir de comprendre comment peut on arriver à de tels déboires. Elle voudrait comprendre pourquoi saccager cette nature si offrante telle une offrande. Juste mettre des mots sur les maux de l’Humanité sans entendre trop d’échos sur le passé enterré. Car le cercueil remonte sous terre et qu’un jour cela va exploser sous leurs pieds.
Quelle relation votre personnage entretient avec son clan ? Est-il fidèle et fervent aux siens, ou est-il ouvert aux autres clans de la surface ? Mère volée et père qui subit encore les plaies de cette perte prématurée. Il ne lui reste plus que cette épave qui tente de se soulever même quand son coeur a été poignardé. Plus que ce lien qui ne cesse de la secouer quand elle a l’impression que le ciel vient s’écraser sur ses épaules abaissées. Il n’y a que lui dans son palpitant terni, et elle s’y accroche Bane à cette hérésie. En sachant que le temps n’est pas clément quand la mort rôde prudemment. Et pourtant, poupée elle protège son peuple comme si elle défendait sa pauvre carcasse de toute cette crasse environnante. Les Zayinéins étant bien plus que des repères dans cet enfer. Elle ne veut plus voir cette faucheuse aux babines aiguisées s’invitait dans ses banalités. Et les autres clans sont des ressources bien trop importantes pour qu’elle se permette le moindre jugement. Alors elle aide à cet équilibre instable dans son silence pesant. Pour ne plus se démonter face à la vue du sang.
Que pense votre personnage de la présence des habitants d'en bas ? A t-il des craintes, des espoirs, des doutes ? Etrangers qui se terrent si loin de leur misère. Les hommes bénis qui se sont retrouvés cachés lorsque le grabuge s’est terminé. Ils sont les privilégiés, ceux qui ont échappé à toute cette horreur insensée. Des errants qui ne savent pas vraiment à quoi ressemble leur monde à présent. Et la poupée elle est bouffée par la curiosité. Dévorée par ce putain d’intérêt qui la laisse rêver puis ruminer. Car eux ils ont grandi en sécurité, ils ont profité de la facilité, quand eux se sont démerdés. Et ça, ça la fait chier. Et pourtant, elle a la tête dans les nuages la petite rose aux épines empoisonnées. Ca lui donne envie de rêver. Mais la nouveauté l’effraie tout autant qu’elle l’attire. Frêle martyr qui a la méfiance dans le coeur, et l’adrénaline dans le sang. Elle veut les voir ces errants, contempler toutes leurs différences et leurs nuisances, se rassasier de leurs contes qu’ils ont forgé sous terre.


This is what life is: fear, rage, desire... love. To stop feeling emotions, to stop
wanting to feel them, is to feel... death.

RAGE Poings qui s’abattent frénétiquement sur le sol poussiéreux,  poumons compressés par cette pression, cette tension qui la fout en fusion. Colère insensée qu’elle n’arrive à extérioriser même lorsqu’elle laisse son corps sanguinolent de plaies qu’elle s’est infligée. Elle a la rage dans les entrailles cette poupée. Elle a la haine qui s’écoule dans son sang lentement, qui la dévore doucement. Douleur mordante, oppressante, elle ne peut l’extérioriser la jolie toute cette folie. Elle ne peut l’enfermer dans une cage dorée juste pour s’extirper de ses maux qui résonnent en échos. Elle ne peut s’échapper. Fuir toute cette anxiété, toute cette peur condamnée. Ces cauchemars qui hantent et cette paralysie permanente. Agonie doucereuse qui la maintient dans cet équilibre malsain. Elle n’est qu’une bombe sur le point d’imploser, qui a besoin d’hurler jusqu’à ce que ses cordes vocales ne puissent plus le supporter. Elle est blessée la poupée, elle est bercée par la culpabilité. Erreur d’une môme gâtée, elle est la cause de la mort de cet être tant aimé. De cette mère qu’elle n’a pu aider. Et la culpabilité est comme une pute accrochée à ses pieds, elle la traine comme un boulet.
SILENCE Bouche cousue et lèvres tordues. Petite poupée elle est assidue dans son mutisme éperdu. Ses lippes sont accrochées, capturées par le silence dans lequel elle se complaît. Car les mots n’ont que la saveur des maux. Car les mots n’ont pas besoin d’échos. Rose fanée elle ne cherche pas à discuter ni à se familiariser avec les étrangers, elle ne ressent en aucun cas le besoin de s’adapter à cet univers particulier. Elle est juste perchée, juste une funambule qui rôde sur son fil qui va lâcher et qui va la faire tomber sous les yeux de ces rescapés. Car ils la guettent cette bête sauvage attendant son carnage avant l’orage. Attraction de foire, qui tourne et qui erre comme une misère. Ils savent que ses lèvres sont venimeuses et que sa gorge n’est pas aussi serrée pour que les mots ne puissent s’échapper. Tout comme ils sont au courant de son histoire immaculée, de cette petite môme qui criait à la place de prier. Pour cette âme volée prématurément et violemment.
DISEASE Poumons compressés par le poids de l’humanité, poupée elle est salée de l’intérieur. Comme la terreur qui parcourt ses membres, qui les encercle sans pitié, elle est fragilisée. Par ce virus qui se répand lentement, qui la dévore dans le silence pesant tout en lui faisant cracher du sang. Maladie bestiale qui ronge sa carcasse lâche au fil du temps. Virus qui s’éprend de cette beauté pour l’enterrer. Bane elle va crever sans doute de cette malédiction aux airs de condamnation. Ou elle va se tuer car elle ne pourra plus le supporter. Alors pour l’instant, elle tait l’horreur et les plaies. Elle les tait dans son silence d’acier, car elle ne veut qu’on ne ressent de la pitié face à son corps maigrelet.
SOLITUDE Silhouette qui traine ses pieds, qui se cache de tous regards bien trop curieux. Elle s’isole de l’effervescence et de la démence dans sa médisance. Loin de tout, sous les feuilles gelées et la mélodie de cette faune désorganisée. Car mieux vaut être seule que mal accompagnée.
ULTRAVIOLENCE Phalanges ensanglantées, larmes glacées. Visage fissuré par cette mort carnassière, incendiaire. L’histoire se répète inlassablement dans son crâne bouillonnant. Les images filtrant, les hurlements s’évaporant. Sous la réalité qui se dessine, qui s’effrite devant ses prunelles humides. Scénario cinglant où les vérités se confondent et les cicatrises restent trop profondes. Trauma qui la laisse en éclat, qui lui fait douter des faits bien ancrés. Mélange de sentiments qui la rende folle, qui l’enfonce dans cette prison dorée où elle s’est enfermée elle même à clé. Elle se persuade de sa culpabilité, comme si c’était elle qui avait merdée malgré sa jeunesse délabrée. Comme si une môme pouvait provoquer cet accident insensé ? Mais lorsque son subconscient va céder, quand la vérité va venir exploser face à son visage torturé que va t-il se passer ? Quand elle va se rendre compte que cette mort bien qu’accidentelle n’était pas à cause d’elle ? Quand cette violence qu’elle garde dans sa carcasse blessée va s’extirper par les fissures de ses respirations saccadées? Puisqu’elle le sait tout au fond d’elle qu’elle n’est pas l’accusée et qu’elle défend les meurtriers dans un déni, dans une dystopie de la réalité. Elle va exploser la jolie poupée, elle va imploser et le sang qui la dégoute férocement n’aura plus la saveur d’antan.
FIRE Frêle étincelle qui s’enflamme sous le braiser de ses pensées. Elle agit avant de penser, elle bouge en se mettant bien trop vite en danger. Car l’adrénaline a toujours été une douceur sur son palais. Une drogue acidulée qu’elle adore s’injecter. De plus qu’elle sait que sa vie risque de s’écourter. Elle se sent libre que quand elle n’est plus en sécurité. Comme une suicidaire à la recherche de preuves que son existence sera ancrée dans des contes. Elle a besoin de se prouver qu’elle est en vie, qu’elle est entière malgré son état de misère.  
WILD Sauvage mirage. Cette beauté elle aime son environnement, cette nature qui a pris un autre tournant à cause des évènements. Observatrice destructrice qui contemple l’ampleur de ce monde qui souffre de l’intérieur. Elle aime ce qu’elle voit, malgré les modifications, les mutations et les mutilations. Car elle appartient à cet endroit, même si elle en doute parfois.
DEPTH Coeur qui bat pour un ignorant, un errant. Elle s’est faite fauchée la beauté pour un sourire charmant et un esprit hantant. Elle s’est faite happée dans une romance qu’elle aurait du éjecter bien avant de s’attacher. Car les sentiments ne sont qu’un prétexte à la douleur, à cette souffrance dantesque qui vous brise les poumons jusqu’à la rancoeur. Elle ne voulait pas l’éclat, tomber pour ça. Fantôme de paraitre qui s’est fait la malle ne se doutant qu’il allait la foutre à mal. Il est parti et elle est restée ternie. Par ce répit qu’il lui a offert avant de la rejeter dans son sursis. Alors elle l’oublie dans la danse des corps en désaccord, dans la sauvagerie de la volupté. Comme pour rompre son souffle saccadé et sombrer pour un autre esprit ravagé. 
NIGHTMARES Nuits agitées, peur accrochée. La fièvre se répand sur son corps collant quand Morphée la prend pour ce voyage oppressant. Chaque lune qui laisse ses lueurs sur cette horreur, a un goût d’hantise refoulée. Car lorsque la lumière s’efface pour faire place à l’obscurité, c’est comme si tout se bousculait. Toutes les vérités, toute la panique accumulée. Et tout explose quand son maigre corps se laisse posséder par cette fatigue délabrée. L’atrocité, les sentiments refoulés, les hurlements retenus et contenus. Elle bouge la poupée sous ses draps d’infortune, elle s’agite quand elle s’effrite.  
FREEDOM Elle est y accrochée à sa liberté la poupée. Car elle ressent trop pour être enfermée. Et que cette vie mérite une épopée… Elle voudrait toujours courir, s’enfuir pour découvrir. Voyager, voler, voguer… Toutes ces choses insensées dont elle aime tant rêvé. Comme si ça pouvait la faire oublier toute cette violence entremêlée. Comme si cela pouvait la délivrer des plaies qu’elle s’inflige à chaque journée… Et pourtant elle s’y complait à ce fantasme aux saveurs d’espoir noir. Car il y a quelque chose de beau dans la découverte. Il y a cette excitation et cette fascination pour un  monde qu’on ne comprend pas vraiment. Il y a la salvation face à cette condamnation.  



pseudo/prénom black madness, Jackie Michel Fanny  Arrow  âge 90 piges    fuseau horaire .fr  fréquence de connexion 4j/7 où avez-vous découvert le forum ? un jour un panda m'a montré la lumière alors je me suis dit pourquoi pas    scénario ou inventé ? elle vient de ma caboche la poupée. quelque chose à déclarer ? DAMN GUUUUURL    crédits Bazzart wildbeast/tumblr.
avatar

UPPER - Lamed
Messages 202 CRÉDITS : Secret Santa ♥

Feuille de personnage
RELATIONS:
FATE BREAKERS:

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: my mind's like a deadly disease (bane)    06.12.17 18:30


Tu as bien fait de céder à la tentation héhé c'est extra de te revoir sur un fofo I love you

Biiienvenue parmi nous Smile
avatar

UPPER - Samek
Messages 82 CRÉDITS : lux aeterna (av), astra (sign)

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: my mind's like a deadly disease (bane)    06.12.17 18:33


avatar

UPPER - Samek
Messages 45 CRÉDITS : Cigarette Daydreams (ava) / Dandelion (icons)

Feuille de personnage
RELATIONS:
FATE BREAKERS:

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: my mind's like a deadly disease (bane)    06.12.17 18:39


Toi ici? Mais dis donc, quelle incroyable coïncidence!  








(if you know what I mean)
avatar

UPPER - Zayin
Messages 18 CRÉDITS : Morrigan

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: my mind's like a deadly disease (bane)    06.12.17 18:50


Salmay < Mon petit bb et ça fait plaisir de te retrouver ma belle
Merci chaton

Seti <

Xander < Mais c'est fou, ça c'est le karma   tu crois qu'ils nous ont pas crever *sort*
           
         



allez

(i know baby i know enlève ta culotte c'est moi qui pilote )
avatar

DOWNER - Lunien
Messages 487 CRÉDITS : Lux Aeterna

Feuille de personnage
RELATIONS:
FATE BREAKERS:

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: my mind's like a deadly disease (bane)    06.12.17 20:42


MAIS YO QUI ÊTES VOUS LES GENS.
J'sens qu'on se connait on se connait ?

Bienvenue en tout cas, bon courage pour ta fiche !
avatar

UPPER - Zayin
Messages 18 CRÉDITS : Morrigan

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: my mind's like a deadly disease (bane)    07.12.17 9:34


Saul < Ton père et ta mère /pan/
Ci possible mon cher il se peut que j'ai niqué celui qui te servait de chef avant avec un filet de pêche, et que j'avais un surnom qui faisait tomber toutes les femelles aux alentours Alors alors tu te rappelles ?

Merci chou
avatar

UPPER - Zayin
Messages 150 CRÉDITS : BABINE.

Feuille de personnage
RELATIONS:
FATE BREAKERS:

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: my mind's like a deadly disease (bane)    07.12.17 11:23


Nouvelle Zayinéinne c'est bien
Bienvenue chère demoiselle
avatar

DOWNER - Agate
Messages 118 CRÉDITS : Avatar : Bonnie

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: my mind's like a deadly disease (bane)    07.12.17 15:19


J'avais jamais vu cette fille de ma vie, mais elle a bien la classe
Bienvenue !!
avatar

UPPER - Samek
Messages 113 CRÉDITS : Bonnie (av) Astra (signa)

Feuille de personnage
RELATIONS:
FATE BREAKERS:

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: my mind's like a deadly disease (bane)    07.12.17 15:51






BIENVENUE 8D
avatar

UPPER - Zayin
Messages 116 CRÉDITS : thestral. & ROGERS.

Feuille de personnage
RELATIONS:
FATE BREAKERS:

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: my mind's like a deadly disease (bane)    07.12.17 15:52


Une Zayin! :D
Bienvenue!
avatar

DOWNER - Citrine
Messages 113 CRÉDITS : Alaska ; endlesslove

Feuille de personnage
RELATIONS:
FATE BREAKERS:

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: my mind's like a deadly disease (bane)    07.12.17 18:33


Bienvenue par ici
avatar

UPPER - Samek
Messages 45 CRÉDITS : Cigarette Daydreams (ava) / Dandelion (icons)

Feuille de personnage
RELATIONS:
FATE BREAKERS:

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: my mind's like a deadly disease (bane)    07.12.17 18:57


@Sina Mensekt a écrit:




BIENVENUE 8D


avatar

DOWNER - Jaspe
Messages 136 CRÉDITS : Shiya

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: my mind's like a deadly disease (bane)    08.12.17 10:34


Bienvenue sur le forum !
avatar

DOWNER - Lunien
Messages 202 CRÉDITS : Arté (avatar) ; Anaëlle (code sign)

Feuille de personnage
RELATIONS:
FATE BREAKERS:

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: my mind's like a deadly disease (bane)    08.12.17 13:18


VOUZICI
Dire que j'espérais plus jamais voir ta tronche quelque part.

avatar

UPPER - Zayin
Messages 18 CRÉDITS : Morrigan

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: my mind's like a deadly disease (bane)    08.12.17 20:45


Rost < Cette jolie gueule
Ahaha j'ai des bons goûts je sais
Merci bien mon cher

Jane < Et que dire de Brie Larson j'aime tellement cette actrice   (et c'est dommage qu'on la voit pas souvent jouer sur les rpgs )
Merci ma jolie

Sina < Arrête de me faire des avances vieux fou

(et si tu connais pas la référence de ce gif je te juge   )

Perséphone < Crystal bébou  
Merci babe

Lewis < Danke mon beau

Xander < Fais pas ton outré, occupe toi de tes milfs je m'occupe de mon pedobear

Kaden < Marchiiiiiii

Alena < Mais serait ce pas une blonde violente que je vois
Vas y tu l'aimes ma gueule fais pas genre ! tu veux une bifle magique?    
avatar

UPPER - Lamed
Messages 158 CRÉDITS : avatar : dandelion ; code : astra.

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: my mind's like a deadly disease (bane)    10.12.17 11:07


LA SUITE, vite
c'est quoi cette plume rien qu'à la description du caractère j'étais même si les zayinéens puent, mais bon c't'une autre histoire.

bienvenue parmi nous
avatar

UPPER - Zayin
Messages 18 CRÉDITS : Morrigan

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: my mind's like a deadly disease (bane)    10.12.17 23:38


Etna < VOUI TOUT EST LA CI BON
merci t'es trop adorable j'espère que ma poupée décevra pas du coup mdr et c'est faux on sent la rose voyons même si y a des traîtres

merci ma joliiiie
avatar

UPPER - Zayin
Messages 116 CRÉDITS : thestral. & ROGERS.

Feuille de personnage
RELATIONS:
FATE BREAKERS:

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: my mind's like a deadly disease (bane)    11.12.17 8:26


Vu ta réaction, je te réserve une 'tite place sur ma fiche de liens? :3
avatar

UPPER - Zayin
Messages 18 CRÉDITS : Morrigan

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: my mind's like a deadly disease (bane)    11.12.17 15:49


Avec plaisir entre Zayiniènnes faut se serrer les coudes
avatar

Fondateur
Messages 280 CRÉDITS : Geniuspanda
http://twoworlds.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: my mind's like a deadly disease (bane)    12.12.17 22:38



WELCOme !
bienvenue parmi nous !
Bienvenue à toi petit Padawan !

Oui, toi. Toi avec ta coupe mulet et cette frange à coucher dehors. Toi qui as maté tous les épisodes de Stranger Things en deux jours et qui rêve d’utiliser ton sabre laser pour enfin pouvoir faire griller tes marshmallows sans allumer un feu. Toi, petit Padawan, avec tes yeux de biche et ta plume qui me donne envie de chialer. Je sens que tu vas faire de grandes choses, comme récurer les toilettes des Dortoirs Hypnos. De toute manière t’as aucune idée de comment allumer un feu. Autant dire que t’es dans la merde.

Alors, avant de me harceler, moi et mes esclaves, avec des photos de ton chat, faire chialer mes humbles sujets avec tes rps (j’ai pas assez de mouchoirs alors commence pas), je souhaite t’accueillir dans ma secte… enfin confrérie. Je te souhaite bien du plaisir dans ces pas si verts pâturages de Two Worlds.

ta fiche m’a fait penser à ces jolies plantes létales qu'on trouve dans les recoins les plus dangereux de la planète... Elle a de l'épine, ta gamine, et j'espère assez de venins pour tout ce qu'elle risque de rencontrer sur son chemin. Magnifique fiche, bon jeu !
Bienvenue chez les... Binamés ! Ton groupe de flood n'attend plus que toi. N'hésite pas à aller leur dire bonjour à te présenter !

Alors, enfile tes babouches, déboutonne ton jeans et rejoins-nous dans une aventure extraordinaire. Avant toute chose, si tu pouvais te laver les mains et apprendre l’ode en l’honneur du Fondateur ça serait cool, tu sais. Je dis ça, je dis rien, mais si tu connais pas la chanson d’ici une heure tu vas pas faire long feu.

le tour du proprio

Pour t’aider dans ta quête jeune Hobbit joufflu, je vais t’aider à découvrir le monde. Si tu te sens un peu trop seul, tu peux passer dans la recherche de rp et quémander l’appui d’une communauté surement prête à te tuer. Pour te faire des amis et attraper des pokemons, tu peux créer ta fiche de personnage en utilisant le modèle prévu à cet effet. S’il te vient l’idée de vouloir attraper une sirène, tu peux t’arrêter en dans le port des scénarios. Et si ta sirène n’a pas de visage, pas de personnalité non plus tu n’as qu’à venir poster un pré-lien. Peut-être que tu attraperas des belles plumes dans tes filets. Puis n'oublie pas que la loi c'est moi, donc viens flâner de temps à autre dans la partie des annonces, sous peine d'être paumé. Enfin, parce que c’est bien connu qu’on est plus fort ensemble, comme San Goku demande la foi du monde pour un genkidama swagger, nous avons besoin de tes feedbacks et de tes idées. N’hésite pas à nous bombarder avec celles-ci dans la boîte à idées. On prendra énormément de plaisir à les prendre en compte.

Mais en attendant jeune Padawan, coupe-moi cette frange et brule-moi ce mulet. Et puis, dis merci à la vie, dis-lui merci, chante la vie, danse la vie... ne sois qu’amour pour ton Fondateur. Je sais que t’as arrêté de lire à la seconde ligne, mais prends garde, qui n’écoute pas son Fondateur souffrira sa colère divine. Et c’est moche, c’est vraiment moche.


Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: my mind's like a deadly disease (bane)    



RÉPONSE RAPIDE