Two Worlds :: UPWORLD :: Le Delta :: Trappe n°84Aller à la page : Précédent  1, 2
avatar

UPPER - Samek
Messages 82 CRÉDITS : lux aeterna (av), astra (sign)

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: EVENT 1 : La Rencontre    27.11.17 18:54


Il ne sait guère quoi penser, le colosse, de la déflagration causée par l’étranger venu des entrailles de la Terre, mais encore moins du chaos qui s’ensuit. Le sol tremble si fort qu’il n’a pas souvenir qu’elle l’ait déjà autant menacé, cette terre nourricière qui était sensé les protéger, leur permettre de subsister; voilà désormais qu’elle s’ouvrait sous leurs pieds et se mettait à crouler, emportant avec elle tout ce qui se trouvait sur son passage. Seti doit se faire violence pour ne pas foncer dans la cohue pour repartir avec ceux qui lui étaient chers. Il lui fallait réfléchir, être conscient que ses actions auraient des répercussions, et surtout, tirer son frère de quelque ennui dans lequel il avait pu se fourrer. Le voyant à l’écart, le poing retenant les vêtements étranges de l’un des inconnus, Seti se fraye un chemin dans la foule, mettant plus d’une fois un genou à terre pour éviter de se retrouver complètement déjoué par les secousses irrégulières. « Sina! » hurle-t-il, à peine audible à travers les cris de panique venant autant des siens que des étrangers. Il contraint le chef de relâcher sa prise, séparant ainsi l’altercation. « Viens! Tu seras utile à personne si t’es mort, mon frère », l’enjoint-il; sans vraiment lui laisser le choix, il l’agrippe, laissant à son propre sort l’étranger – pour lui, la priorité demeurait de conserver l’unité dans ses propres rangs avant d’envisager s’ouvrir aux nouveaux venus.

Il s’apprête à s’éloigner lorsqu’il aperçoit Salmay, figée à travers le chaos ambiant, visiblement désemparée. Seti hésite un instant – un instant de trop qui lui fait perdre pied et, par le fait même, lâcher son emprise sur Sina. Il se frappe durement contre le sol agité; lorsqu’il se relève, Sina a déjà disparu derrière un rideau de surfaciens apeurés. Il voit toutefois la Lamedeen et il se relève, mu par l’énergie du désespoir, pour se diriger vers elle. « Salmay, viens, approche », l’enjoint-il, tendant son bras pour que l’enseignante puisse l’attraper.

Spoiler:
 


avatar

DOWNER - Lunien
Messages 487 CRÉDITS : Lux Aeterna

Feuille de personnage
RELATIONS:
FATE BREAKERS:

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: EVENT 1 : La Rencontre    27.11.17 22:23


Tout avait très rapidement dégénéré, et c’était peu de le dire. Au travers des cris, de prénoms murmurés, de Gail qui cherchait l’amie dans le regard d’une inconnue et des yeux aveuglés par la luminosité d’un soleil jusqu’alors inconnu, surgit de la foule un cavalier pour le moins bien téméraire et menaçant, qui n’attendit pas une interjection de plus de la part du Lunien pour brandir son arme dans sa direction. Saul, qui avait connu celle des Agates et connaissait le danger d’un acte irréfléchi, leva immédiatement les bras vers le ciel, se reculant de quelques pas supplémentaires, apparemment sur la défensive, apparemment aussi en fléchissant ses genoux bioniques, prêt à s’élancer en cas de besoin. L’autre cracha à ses pieds. Vasarely grogna. En ces terres, il se sentait étranger. Envahissant. Peu désireux de mettre les vies de ses pairs en danger, et après un regard vers Gail, Alena et Kolb qui venait de s’approcher, calmement, dans son dos ; pour la première fois depuis longtemps, Saul ferma sa gueule. Il resta là, à observer l’autre piétiner, hochant la tête sous le conseil du barman. « Ouai… » Maugréa-t-il.

Ce ne fut qu’en posant son regard sur l’ascenseur grimaçant, alors qu’un coup de feu brutal détonna dans le ciel, que Vasarely sentit brutalement la terre gémir. Bouger, s’agiter, gronder, à la surprise et la panique générale. Rapidement déséquilibré par les deux pattes robotiques qui s’accrochèrent tant bien que mal au relief du sol, Saul perdit rapidement de vue la petite compagnie restée jadis à sa hauteur, et se sentit tout aussi brutalement arraché par le vêtement, par l’homme au regard noir qui l’avait toisé à leur arrivée. Secoué par l’emprise, il s’agrippa à l’épaule de l’inconnu, laissant les mots l’envahir alors que le doigt de l’autre pointait vers la colonne de rocher prête à s’écouler. « Putain. » Lâcha Saul, qui n’était pas devin mais se doutait de la suite à venir, dans un moment de répit limité qui laissa le temps à Kaden de venir lui prêter lamentablement secours. « Jones, dégage ! » Rugit Vasarely, aussi peu enclin à risquer la vie du Jaspe que d’évoquer son fils avec un parfait inconnu. Peut-être un parfait meurtrier. Il n’eut pas le temps de s’expliquer que ledit inconnu fut accosté lourdement par un colosse aux mêmes yeux. Balancé sur le côté, Vasarely se ramassa le derrière dans la verdure, crachant, pestant, soufflant, gueulant à la mort, alors que dans la panique la foule écrasait mains, ventre et jambes.

Spoiler:
 
avatar

UPPER - Zayin
Messages 150 CRÉDITS : BABINE.

Feuille de personnage
RELATIONS:
FATE BREAKERS:

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: EVENT 1 : La Rencontre    28.11.17 9:32


event : la rencontre
ROST & LES ÉTRANGERS


Il ne lui aurait fallu que quelques secondes pour répliquer mais déjà Sina le devançait et se ruait dans la foule d’étrangers. Il tourna rapidement la tête pour en voir une arme et en entendre la détonation. Il allait s’élancer vers ce malheureux et lui faire manger la poussière mais la nature fut plus rapide. Le sol s’était mit à trembler. « Ils maitrisent la montagne, on nous attaque ! » Ils maitrisent la montagne, mon cul oui. Comment des visages pâles venus des entrailles de la terre pourraient-ils maîtriser la montagne près de laquelle il avait passé toute sa vie ? Foutaises, ça ne pouvait être vrai. Ce devait être un subterfuge pour essayer de se tirer d’affaire voilà tout, qui sait ce qu’il pouvait bien y avoir sous terre, de là où ils venaient d’ailleurs ? Peut-être avaient-ils des armes bien plus puissantes qu’eux ? Et ils les avaient déclenché quand ils avaient vu qu’ils n’étaient pas seuls en remontant à la surface ? Bousculé de toute part, Rost n’entendait que le vacarme autour de lui. Il peinait à rester debout, la Terre ne cessant de trembler mais il était habitué à la montagne, il la connaissait. Elle grondait. Un ébouillis se forma tout près de lui et il perdit l’équilibre et se retrouva sur le sol, des pieds lui écrasèrent le visage et il les repoussa avec hâte avant de se relever et de relever un Lamedeen juste à côté de lui. Il lui intima de courir en direction du Delta et ses yeux cherchèrent des têtes familières. Qui aurait cru que lui, Rost le solitaire chercherait des gens qu’ils appréciaient un tant soit peu ? C’était certainement  l’adrénaline qui lui faisait faire ce genre de chose. Ou simplement son rôle de protecteur. Se frayant un chemin dans la foule, il aperçut Seti qui venait en aide à Salmay, il fut soulagé car la Lamedeen, bien qu’il l’aidait à se défendre, avait encore un long chemin à faire avant de ne serait-ce que penser à se battre. Il avança à nouveau dans la foule et son regard se posa sur un groupe de trois femmes qui repartaient en direction des entrailles de la Terre. Une d’ailleurs, lui paraissait familière. Alcyone ! L’étrangère qu’il avait menacé et une autre l’emmenaient de force vers là où elles étaient sortis. Ni une ni deux, il s’élança à leur poursuite, non sans difficulté, la Terre se fissurant sur son passage. Des pierres se ruaient sous ses pieds à chaque pas, il redoubla d’attention quand il trébucha sur un bloc de roche et s’écrasa face contre Terre. Rouspétant contre lui même et surtout contre ses étrangers qui les avaient mit dans cette situation, il se releva avec hâte et  en quelques enjambées attrapa le bras de l’étrangère à la peau blanche, l’obligeant à faire volte-face.

« Vous n’irez nulle part avec elle ! » Gronda-t-il en attrapant vivement Alcyone et en les menaçant du regard. Où comptaient-elles aller comme ça ?

Il lança un regard à la jeune Zayinéinne pour s’assurer qu’elle était encore consciente et subtilement, avec une douceur qui lui était inconnu mais en même temps assez rapidement, il passa ses mains sous les cuisses d‘Alcy et dans son dos pour pouvoir la porter et repartir le plus loin possible de cet enfer. C’était sans compter le grondement de la Terre qui le fit quelque peu chavirer vers les deux étrangères. Ces yeux se posèrent sur Alena puis sur Gail. Qu’étaient-ils censés faire ? Il n’eut pas le temps de réfléchir plus longtemps qu’une secousse plus grande encore que les précédentes les firent tous les quatre tomber vers l’entrée de l’ascenseur.


Made by Neon Demon


Spoiler:
 
avatar

UPPER - Lamed
Messages 202 CRÉDITS : Secret Santa ♥

Feuille de personnage
RELATIONS:
FATE BREAKERS:

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: EVENT 1 : La Rencontre    29.11.17 19:53


Tout était perdu. La foule dispersait avec elle les espoirs qu’avait l’éducatrice. Le coup de feu, puis les grondements de la montagne avaient détruit sa tranquillité intérieure et amorcée une tétanie incontrôlable. Salmay était désemparée. Elle ne savait pas quoi faire si ce n’est perdre son regard dans les éboulements qui se rapprochaient. Si la nature avait décidé de les éradiquer de ces terres : que pouvait-elle faire ? Leurs ancêtres avaient survécu mais leurs descendants en auraient-il seulement la chance ?
Bousculée, elle se laissait porter par la foule sans avoir la force d’émettre une quelconque objection. On lui avait dit, qu’elle ne guérirait jamais. Qu’il y aurait pour toujours une part d’elle enfermée dans le passé. Continuer de vivre sans pour autant savoir quand elle ne serait plus en mesure de contenir ce spleen. La peur qui la tétanisait était familière. Elle avait toujours été là, enfouis au plus profond d’elle. Parfois, elle avait eu quelques avant-goûts de cet effroi paralysant mais jamais encore elle n’en avait fait les frais de la sorte.
C’est la voix de Seti qui la sort de cette terreur. Il était là. Il était bel et bien là. Salmay se ressaisit et elle profita d’une brèche pour se jeter dans ses bras. Tremblante, elle souffla plusieurs fois :

« J’étais… J’ai cru… Que tout recommençait. » Elle ne savait pas si son ami pouvait l’entendre. Qu’importe. Elle devait mettre des mots sur ce qu’elle ressentait pour ne pas oublier. Pour comprendre.

Réalisant finalement la panique, elle posa ses deux mains sur les avant-bras de Seti pour s’accrocher à lui et le regarder dans les yeux :

« Sina ! Il faut trouver Sina ! » Seul lui comptait maintenant. Les Zayéniens pouvaient tous mourir qu’elle ne verserait pas une larme. Rost était dans la foule mais à ses yeux rien ne pouvait terrasser cette force de la nature alors elle n'était pas inquiète pour lui.  En revanche, cela était une toute autre histoire pour le chef Samek car il était précieux à ses yeux et pour lui : elle se battrait contre ses faiblesses.

Elle regarda autour d’eux et dans la confusion pensa l'apercevoir alors que la cohue de dissipait : « Là ! Il est là ! Allons-y ! » Sa main dans la sienne, elle puisa dans ses réserves pour tenter de se frayer un chemin. De toute façon : il était hors de questions qu'il parte sans Sina.
avatar

UPPER - Zayin
Messages 259 CRÉDITS : freesia (ava); dsharmansource.tumblr(profile gif); anesidora (sign); sonolent.tumblr (icons sign)

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: EVENT 1 : La Rencontre    03.12.17 12:17


Contrairement à ce que ses actes pouvaient laisser entendre, Ozark n’avait pas le cœur à l’affrontement. Il avait le cœur à la peur, le cœur au dégout, à la rage. Il courbait l’échine face à la violence des émotions lui tourmentant la carne alors que ces fantômes aux visages pâles et à la langue trompeuse s’élevaient fièrement sur des terres ne leur appartenant pas. Le Karnak avait la peur de l’étranger gravé dans ses veines, la crainte dégoulinant de ses lippes fendues alors qu’il exhortait à ses poumons un feu dont il était exempt. Vidé par ces élans rageux, le brun n’avait que le soutien des Zayinéins pour l’empêcher de flancher alors que l’ectoplasme le toisait de ses prunelles trop sombres, ses bras tendus en signe de paix. Sourd aux suppliques de Salmay, l’enfant de la montagne ne flancha pas alors qu’elle l’enjoignait à retrouver une once de sang-froid en l’honneur d’un sang ayant coulé par le passé. Il n’était pas question de bien ou de mal, de tort ou de raison. Les hommes et femmes de la terre avaient mené aux souterrains les âmes sans vie de trop de surfaciens. Le jeune homme ne pouvait le nier, l’oublier. Pas quand il savait avoir trop de fois failli face au danger. L’étranger avait beau avoir posé genou à terre, Ozark ne ressentait aucune jouissance à le voir se rendre sans se battre, sans chercher à défendre son honneur. Animal en cage, prêt à mordre sa propre chair autant que les barreaux dans le but de s’échapper, il savait pourtant qu’il n’était pas en position d’attaquer. Cette décision revenait au peuple, cette décision revenait à son chef. Le Karnak savait qu’il n’était pas de son ressort de porter le premier coup, pourtant ses doigts se crispaient sur le manche de son arme alors qu’il attendait cette étincelle prête à embraser cette après-midi placée sous le signe du sang.
Pourtant, jamais le Zayinéin n’aurait imaginé les évènements prenant place dans un chaos sans nom. Tremblant sur ses guibolles désarmées face aux secousses déchirant la terre sous ses pieds, le brun se laissa ébranler par les mots d’un inconnu perdu au cœur de la foule. La montagne criait, la montagne grondait et son enfant la sentait gronder en son torse alors que d’un pas déterminé il se dirigeait vers l’homme ayant fini par embraser les fondations branlantes sur lesquelles reposaient les deux sociétés. Les étrangers avaient enragé la nature, ils l’avaient tourmenté et désormais elle feulait de souffrance se plaignant de la violence de ses enfants. Une main portée à l’encolure de l’homme aux traits juvéniles, Oz s’apprêtait à lui trancher la carotide, aussi proprement qu’il l’aurait fait pour un animal, quand désarçonnés par une secousse il se perdit une seconde de trop dans le regard désemparé de l’étranger. L’autre avait des prunelles sans fond, un univers disséminé dans ses iris et une pléthore de constellations. Il avait la peur qui lui sciait les traits alors qu’un rire déchiré lui violentait les lippes. Rangeant son arme, Oz attrapa la bête désemparée par la nuque le trainant tant bien que mal au milieu de cette horde sauvage prête à rouler sur toutes et tous dans l’espoir de s’éloigner du désastre en devenir. Trainant déjà son fardeau, le Karnak contempla un instant l’homme, qu’il avait menacé, sacrifié aux semelles poussiéreuses des surfaciens aussi bien que de ses compatriotes. En un grognement inhumain, il épaula plus encore l’idiot ayant fait feu alors qu’il tendait son bras en direction de celui qu’il s’apprêtait à empaler quelques minutes plus tôt. Face à la mort, il n’y avait pas de clan, pas de culture. Il n’y avait que des hommes et des femmes désemparés par un futur touchant à ses derniers instants. « Si un de vous deux compromet mes chances de survie, je vous abandonne à la montagne et sa fureur que vous avez réveillée ! » Ebranlé par les palabres grossières s’échappant des lèvres du surfacien, l’homme ayant semé les graines du chaos s’ébroua cherchant à se défaire de la prise d’Ozark alors que ce dernier s’énervait en l’éloignant de cette porte ouverte sur les enfers. Le jetant dans les bras de l’homme qu’il venait d’aider il cracha : « Fais le taire ou je l’assome. »
avatar

DOWNER - Jaspe
Messages 136 CRÉDITS : Shiya

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: EVENT 1 : La Rencontre    03.12.17 17:50


S’il n’y avait pas autant d’agitation, le sol tremblant, les pierres qui roulaient, les gens qui paniquaient et courraient dans tout le sens, on aurait pu voir Kaden littéralement trembler de peur. Ses jambes auraient presque pu s’entrechoquer tellement elles étaient sur le point de céder face au stress. Son ventre se tordait dans des complaintes qu’il n’avait pas encore connues. Finalement, jusqu’ici, sa vie dans la colonie n’avait pas été particulièrement difficile ou agitée… Il lui était plus arrivé en cinq minutes qu’en trente ans de vie…

Alors que son compagnon de la colonie, @SAUL VASARELY, lui intima de partir, Un homme  (@SETI MENSEKT) arriva rapidement pour séparer ce qui devait être un ami ou une connaissance (@SINA MENSEKT), et le downer. Il sembla lui parler rapidement, car il était pressé par la situation et à cause de son accent, Kaden ne compris pas grand-chose à part peut-être le mot « frère ». Saul avait valsé plus loin, sur le sol, enfouit à présent sous une foule qui courrait dans tout les sens. Kaden avait aussi l’envie de se mettre à courir comme un dératé mais il restait figé, les cailloux lui heurtant les jambes. Il était presque paralysé par la peur. Puis quelqu’un le bouscula et il se mit alors à chercher son camarade de galère en poussant les gens sur son passage. Il finit par le trouver et le tira sur le côté, manquant plusieurs fois de trébucher.

Puis il se firent couper la route par un autre inconnu (@OZARK KARNAK), transportant le militaire qui avait tiré (certainement pour en faire un prisonnier), loin de la trappe, vers le bas de la montagne. Kaden cria « Stop ! ». L'autre cria quelque chose d’incompréhensible dans le chaos environnant. Kaden déchiffra rapidement « montagne » et « fureur » mais il n’eut pas le temps de s’interroger de ce qu’il voulait dire que l’inconnu lui balança le jeune militaire dans les bras, le faisant vaciller et rouler plusieurs mètres encore en bas de la montagne, s’éloignant toujours un peu plus de la trappe qui semblait à présent à des kilomètres. Il se releva et leva les mains. « On veut juste rentrer chez nous, laissez-nous partir. » l’idée même d’agresser l’inconnu ne lui viendrait pas à l’esprit, ni même de tenter de lui échapper à toute allure (pour aller où ?).
avatar

UPPER - Zayin
Messages 364

Feuille de personnage
RELATIONS:
FATE BREAKERS:

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: EVENT 1 : La Rencontre    04.12.17 20:29


La cage de métal n'est plus qu'à quelques mètres lorsque Rost intercepte le trio. Gail fait subitement volte-face, entraînant dans son sillage ses deux compagnes d'infortune.
« Vous n’irez nulle part avec elle ! »
Et merde.
Focalisée sur leur objectif, Alcyone n'a pas senti le guerrier approcher. Elle ne perçoit plus grand chose de toute façon, hormis la douleur qui irradie son corps et le grondement incessant de la montagne. La Zayinéenne n'a pas le temps de prononcer un mot que Rost l'attire à lui. L'éloigne des étrangères. Elle réalise soudain que d'un point de vue extérieur, la scène devait ressembler à s'y méprendre à un enlèvement ; deux fourbes envahisseuses entraînant de force une guerrière blessée dans le but de l'interroger ou de l'étudier. Peut-être était-ce d'ailleurs leurs intentions, sous ce couvert d'altruisme auquel elle ne croyait déjà qu'à moitié. Comment a-t-elle pu laisser la situation lui échapper à ce point ? Et maintenant Rost venait de sauter à pieds joints dans le merdier dans lequel elle se sentait lentement mais sûrement couler. Alors qu'elle s'apprête à le traiter de « pauvre fou qui aurait mieux fait de se tirer d'ici », Alcyone sent son corps basculer en arrière et ses pieds quitter le sol. Non, dites moi que je rêve... Si se faire assister par deux étrangères qu'elle n'aurait pas hésité à abattre froidement d'une flèche quelques minutes plus tôt avait entaillé son amour propre, se faire à présent porter par le Zayinéen telle une demoiselle en détresse venait de faire voler sa fierté en éclats.
« Rost, att...»
Comme en réponse au sentiment d'humiliation qui crépite en elle, la montagne gronde et s'ébroue de plus belle, déséquilibrant le quatuor improbable. Le choc lui coupe la respiration tandis qu'une flopée de jurons restent bloqués au bord de ses lèvres. Elle tape furieusement le sol du poing pour extérioriser la douleur et tente d'estimer le nombre de ses côtes cassées – car elle a définitivement des côtes cassées – et la distance qu'il leur reste à parcourir. Elle plonge alors un regard grave et résigné dans celui de Rost, tombé à quelques centimètres d'elle en réussissant l'exploit, conscient ou non, de ne pas s'affaler sur elle durant leur chute.
« On n'a pas le choix. Il faut qu'on les suive dans ce truc, c'est notre meilleure chance... Je suis désolée. »
Et d'ajouter, la respiration saccadée par la douleur qu'elle essaie de contenir :
« Il va probablement falloir que tu m'aides à me relever. Mais on est plus à ça prêt, hein ? »
avatar

DOWNER - Lunien
Messages 202 CRÉDITS : Arté (avatar) ; Anaëlle (code sign)

Feuille de personnage
RELATIONS:
FATE BREAKERS:

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: EVENT 1 : La Rencontre    05.12.17 19:41



EVENT : La rencontre
Alena & les autres

Le soulagement qu’éprouva Alena en voyant l’étrangère se laisser faire est presque palpable. Elle n’aurait pas aimé avoir à se battre pour essayer de sauver une vie, pas plus qu’elle n’aurait aimé l’abandonner à son triste sort simplement parce qu’elle était trop fière pour supporter la présence d’une femme venue des souterrains. Il ne fallait toutefois pas perdre plus de temps que nécessaire aussi la blonde s’empressa de se glisser aux côtés de l’inconnue pour la soutenir, glissant l’un de ses bras par-dessus son épaule, aidant Gail à soutenir la blessée. Rapidement elles reprirent le chemin de l’ascenseur mais l’inconnue leur fait finalement obstacle, refusant de prendre cette direction. Si les premiers mots sont incompréhensibles, le terme de menace est très clair mais ne parvient qu’à faire lever les yeux au ciel à Alena. Que pensait-elle franchement ? Qu’elles essayaient de la déposer à un endroit très dangereux dans l’espoir qu’elle se prenne plusieurs kilos de pierre dans la tronche ? « On sait. Siffle-t-elle donc en retour, agacée de ne pas réussir à faire comprendre que l’ascenseur représentait leur seul abri possible. Pas menace là. Explique-t-elle donc en désignant à nouveau leur futur abri de fortune, pour mieux traîner l’étrangère dans son sillage une nouvelle fois, n’ayant pas le temps d’attendre son avis sur la question. Pourtant, alors même qu’elle pensait avoir enfin la paix, la Lunienne et sa compagnie durent affronter un autre guerrier, ce dernier s’étant emparé du bras de Gail pour lui faire faire volte face. En moins d’une seconde, l'homme avait récupéré son bien -à savoir sa compagne-, laissant les deux amies pleines de bonnes intentions totalement prises au dépourvu. Passée la surprise, la blonde n’éprouva que de l’agacement qui allait en s’accentuant à cause de la peur qui lui broyait les tripes. Voilà ce que ça lui coûtait que de vouloir aider des gens. Oh et puis merde… Gail viens ! » Inutile de perdre plus de temps, et de risquer inutilement leurs vies, pour des gens qui ne voulaient pas d’elles. Toutefois Alena eut tout juste le temps de refermer ses doigts autour du poignet de son amie que déjà les secousses s’intensifiaient, les faisant tous chuter. Tentant de se redresser aussi vite que possible, malgré ses jambes qui demeuraient vacillantes, la Lunienne en vient presque à s’éloigner à quatre pattes, avachie, trouvant cette position certes humiliante mais bien plus pratique pour avancer vers son objectif malgré les secousses. Un objectif qu’elle finit enfin par atteindre, toujours en veillant à ce que Gail la suive, et jetant malgré elle des coups d’oeils aux deux étrangers non loin. Rapidement toutefois, la blonde se presse contre l’un des bords de l’ascenseur, espérant de tout cœur que la ferraille qui le constituait ferait office de protection avec efficacité. Elle se recroqueville presque dans l’habitacle, cherchant un moyen de refaire descendre cette saloperie -au cas où- mais en vain.

- BLACK PUMPKIN
avatar

Fondateur
Messages 280 CRÉDITS : Geniuspanda
http://twoworlds.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: EVENT 1 : La Rencontre    09.12.17 13:37



la rencontre
event 1
Hommes du cœur de la terre ou de la surface, tous étaient douloureusement égaux face aux éclats de rage d’une nature-mère. Loin de leurs échanges mortifères, des grognements primitifs destinés à effrayer, les cris s'échappant des lippes désormais invitaient à la fuite. La colline s’était mise à trembler, ses fondations ébranlant les humains osant se menacer de leurs armes à ses pieds. Le cœur rongé par la crainte, certains pensaient à une attaque, d’autres riaient leur crédulité. Il n’empêchait qu’il était pris par la même urgence alors que leurs guibolles tremblantes s’ébranlaient sous les secousses. Ils tombèrent, mais une majorité se releva, s’ébroua, avança.

Dans une débandade désorganisée, Uppers comme Downers courraient pour leur vie alors que la colline d’où s’était élevée la trappe menant à la Colonie tremblait. Les armes furent baissées, tous pris par le temps s’écoulant comme la terre roulant à leurs pieds, menaçant de les avaler. Dans un désordre inimitable, les deux groupes se mélangèrent, certains courant pour trouver l’égide mortifère de la trappe n°34 quand d’autres s’en éloignaient inlassablement. Tous frères et sœurs d’âmes face au drame, les barrières érigées entre les deux sociétés semblèrent s’affaisser le temps d’un instant. Des Downers vinrent en aide à des Uppers, quand des Uppers vinrent à assister des Downers troublés.

Cette course pour la vie vit deux groupes mixtes se détacher de la masse informe qu’ils formaient jusqu’alors. Un groupe s’élançant vers la colline mortifère, espérant pouvoir trouver protection sous l’égide d’une terre les menaçant si clairement. Un autre groupe cherchant à mettre le plus de distance entre eux et cette colline maudite. Les Downers menant à leur foyer quelques Uppers furent bénis par le ciel, arrivant à rejoindre la trappe menant à la colonie. Bien qu’ébranlée en ses fondations, celle-ci était un toit de béton accueillant chaleureusement ses enfants. Sous les tremblements secouant la terre jusque dans ses fondations, ils trouvèrent refuge dans l’ascenseur. Toutefois, ces individus furent bien vite alarmés par les cris du métal hurlant de douleur face à la pression lui étant imposé. Les Uppers qui trainaient avec eux des Downers inquiétés les menaient au Delta. Peut-être par grandeur d’âme, certainement car ils n’avaient pas réfléchi. Il n’empêchait que les deux groupes se retrouvèrent séparés une fois que le ciel retourna à l’embellie.

Défaite de sa rage, la colline cessa de s’ébrouer alors que sa chair labourée s’étalait partout autour de la porte menant à la Colonie. Plus qu’un amas de gravats la recouvrant, la trappe s’étant élevée du sol avait perdu de sa superbe première. Le béton recouvert de poussière, le sol instable l’entourant, il n’empêchait qu’un soupire de soulagement s’échappait des lippes des Downers et Uppers devenu allochtone une fois emportés par l’autre camp.

précisions


Afin de permettre une meilleure visibilité entre les personnages qui se trouvent près de l'ascenseur et ceux près de la colline, merci d'indiquer dans votre réponse (au début) à quel groupe vous appartenez : GROUPE A (ascenseur) ou GROUPE B (colline).

L'ascenseur est encore en état de marche mais hautement fragilisé.

Downers comme Uppers ont subit des pertes. Les rares larges bloc de roches tombés de la colline ont écrasé plusieurs malheureux dans leur chute.

Pour rappel aux Downers La luminosité en surface est plus importante que sous la terre et il y fait bien plus froid que dans la Colonie.

Pour rappel aux Downers et Uppers La différence de langage entre ces deux communautés est sensible. Il ne s'agit pas de différences telles que celles qui existent entre le français parlé en France et au Canada, mais plutôt comme les différences qu'on trouve entre le portugais et l'espagnol ou encore le chinois et le japonais. Certains mots sont communs à ces deux civilisations, certaines phrases sont compréhensibles avec des efforts. Ces langages viennent des mêmes racines, mais il n'empêche qu'il s'agit de deux langages différents.


règles

- Merci de respectez les interventions du Maître du Jeu.
- Vos réponses devront faire un maximum de 500 mots afin que l'intrigue puisse avancer à un rythme convenable et que tout le monde puisse suivre ce qui s'y passe.
- N'hésitez pas à faire avancer l'intrigue, les prises de décisions sont encouragées.
- Vous pouvez poster dans n'importe quel ordre et le nombre de fois que vous le désirez.
- Vous pouvez poser toutes vos questions par ici. Bon jeu !
avatar

DOWNER - Lunien
Messages 487 CRÉDITS : Lux Aeterna

Feuille de personnage
RELATIONS:
FATE BREAKERS:

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: EVENT 1 : La Rencontre    16.12.17 16:58


(GROUPE B)

Dans le fracas des pieds, des mains, des coups, des appuis un peu trop brutaux accordé à son corps, Saul s’était roulé en boule, grognant en attendant que ça passe. Il remarqua à peine que la terre avait finalement cessé de trembler, à peine plus Kaden Jones, dont le bras puissant le traînait de plusieurs mètres sur le côté, loin de l’agitation générale. « Putain, putain, putain ! » Cracha Vasarely, cédant à une panique nouvelle, dont il n’était pas accoutumé. Ses pensées étaient divisées entre la peur panique et la surprise miraculeuse. Entre le sang qui lui dégoulinait d’une plaie ouverte à la pommette et la terre dans sa gueule, parsemant sa barbe. Il frotta son corps douloureux, un œil sur Kaden qui venait de le sortir d’ennuis certains et l’excité de service (le même qui l’avait menacé quelques minutes auparavant) qui revenait se traîner dans leurs pattes avec force d’arrogance et de provocation. « Commence à nous casser les couilles, celui-là. » Maugréa Saul en serrant les poings, et les dents, et tout ce qu’il lui restait de bonne mesure pour ne pas exploser.

Son regard dévia jusqu’au jeune Agate à terre et à l’arme, pistolet de fortune, peut-être même pas chargé, qui pendait à sa ceinture. L’autre du percevoir le changement d’expression et son attention vacillante car il sembla à Saul qu’ils échangèrent un regard tour à tour hésitant et menaçant avant que le représentant ne se jette sur l’arme et l’élève à hauteur de la gueule du sauvage. Ca suffit, maintenant. Vasarely lança un regard en coin à Kaden, l’autre, et les quelques Downers dont la présence suffisait à lui rappeler ses fonctions. A réveiller un semblant de paternalisme, pathétique peut-être bien, mais assez pour cracher un « On va tous baisser d’un ton maintenant. » Il désigna du bout du canon l’attroupement qui s’était formé à plusieurs mètres de là, là où ils pouvaient jadis voir l’ouverture de l’ascenseur. « Laisse-nous passer. » Il planta son regard brun dans le sien. « Laisse-nous passer et j’te trouerai pas. » Précisa Saul, au cas ou ses intentions ne soient pas tout à fait claires.

avatar

UPPER - Zayin
Messages 150 CRÉDITS : BABINE.

Feuille de personnage
RELATIONS:
FATE BREAKERS:

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: EVENT 1 : La Rencontre    16.12.17 20:43


( GROUPE A )

event : la rencontre
ROST & LES ÉTRANGERS


La chute fut dure. Mais il encaissa le coup dans un juron, comme à son habitude. Par chance il eut le réflexe de se décaler dans sa dégringolade pour ne pas tomber sur Alcy et lui faire encore plus mal. Elle était déjà dans un sale état, autant ne pas en rajouter. Les deux étrangères carapataient déjà en direction de l’ascenseur, il le savait il ne fallait pas leur faire confiance. Il tourna la tête vers Alcy, son regard grave lui renvoyant le sien. Mais ils n’avaient pas forcément les mêmes idées. Non Alcy non ! C’était une très mauvaise idée, ils allaient tout droit vers la mort, encore pire vers l’ennemi. Il jeta un rapide coup d’œil dans les alentours et dut se résoudre à l’écouter. Pour une fois Rost n’en faisait pas qu’à sa tête. Oh s’ils survivaient à ça, Alcy allait payer cher, ça c’était sûr. Il lâcha un grondement et un long soupir et en un rien de temps se releva, attrapa Alcy, la souleva et la porta à bout de bras. Ses pas les amenèrent malgré lui vers ce qu’il pensait, était même persuadé, leur fin. Mais il n’avait pas tellement le choix. Du regard il chercha un endroit où ils pourraient s’abriter et il posa Alcy contre les parois de l’ascenseur, en face des étrangères et non loin des portes d’entrée. Au cas où, ils pourraient s’enfuir plus vite. A contre cœur, il s’assit également contre la paroi et fixa quelques secondes Gail et Alena, cette dernière appuyant sur des petits carrés blancs. Que faisait-elle exactement ? Appelait-elle des renforts ? Etaient-ils tombés dans un piège ? Soudain il se rendit compte de l’erreur qu’il venait de faire et il se tourna vers Alcyone.

« J'aime pas ça. » Lâcha-t-il en montrant ce carré de ferrailles dont ils ignoraient tout. « Et je n’ai pas confiance en ses étrangères. » C’était plus qu’un fait, c’était une évidence, il ne l’aurait pas dit, Alcy aurait pu très bien deviné tout ça. « Et puis c’est quoi cet endroit de fer ? » Rost il était comme ça. A s’emporter tout le temps, montrer sa colère. « C’est un piège Alcy. » Il en était persuadé. Ils étaient là pour les détruire, et eux ils avaient accouru. Il s’attarda sur les traits de la jeune femme et son visage dur changea. Il était inquiet pour elle, bien qu’il ne voulait pas le montrer. Mine de rien, elle avait bien morflé. « Tu tiens le coup toi ? » Demanda-t-il simplement, la soutenant du regard.


Made by Neon Demon
avatar

UPPER - Zayin
Messages 364

Feuille de personnage
RELATIONS:
FATE BREAKERS:

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: EVENT 1 : La Rencontre    16.12.17 22:44


(GROUPE A)

Malgré sa réticence et les grognements réprobateurs qui lui étaient caractéristiques, Rost avait finit par adopter le seul plan foireux qui s'offrait à eux. Alcyone lui avait demandé de l'aide pour se redresser mais, dévoué ou simplement pressé de se mettre à l'abri, il la porta jusque dans l'antre de métal et la déposa contre l'une de ses parois.
La cage grondait au rythme des secousses mais elle semblait tenir bon et la jeune guerrière se permit un soupir de soulagement. Pas parce qu'ils étaient enfin en sécurité, car ce dispositif inconnu était aussi effrayant que le glissement de terrain, mais parce qu'ils avaient enfin réussi à parcourir ces fichus derniers mètres qui avaient tant oeuvré pour les voir tomber. Cet objectif atteint, Alcyone se mit, comme Rost, à analyser leur abri de fortune et ses occupants. De toute évidence, ces étrangers maîtrisaient une technologie qui semblait supérieure à la leur. Ce qui n'augurait rien de bon en cas de conflit. Merde. Un léger voile blanc passa devant ses yeux tandis qu'elle observait avec inquiétude la jeune étrangère blonde actionner un mystérieux mécanisme. Inquiétude évidemment partagée par son partenaire de galère. « J'aime pas ça. Et je n’ai pas confiance en ses étrangères. Et puis c’est quoi cet endr... » Sa voix lui parvenait de plus en plus feutrée tandis que le voile de brume s'épaississait devant ses yeux, constellant sa vision de tâches blanches lumineuses.
« Tu tiens le coup toi ? »
Lorsqu'elle planta son regard trouble dans celui de Rost, un filet de sang s'échappait de l'une de ses narines et elle rassembla ses derniers esprits pour lui intimer une ultime directive :
« Fuis. Dès que tout s'arrête, cours. »
La montagne cessa de trembler au moment même où Alcyone perdit connaissance, comme si l'une et l'autre avaient été intimement liées tout ce temps.
avatar

UPPER - Lamed
Messages 202 CRÉDITS : Secret Santa ♥

Feuille de personnage
RELATIONS:
FATE BREAKERS:

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: EVENT 1 : La Rencontre    17.12.17 7:34



(GROUPE B)

Dans un ultime grondement : la montagne termina de faire entendre sa colère et entreprit de séparer la populace amassée à ses pieds en deux groupes. Le choc de la roche contre le sol avait fait tomber Salmay qui se trouvait maintenant face contre terre. Relevant difficilement la tête, son regard croisa les yeux sans vide d’un compatriote. Reprenant alors pleinement conscience elle s’éloigna vivement de ce corps avant de remarquer que ce n’était pas le seul. La poussière retomba et le paysage désolé qui s’offrit à elle arracha un long soupire à la Lamed. Comment prêcher la paix après cet accident ? Elle regarda Seti près d’elle et vérifia son pouls.

« Seti… ? Seti ? » Le molosse était inconscient, mais vivant. Salmay se leva et regarda pour trouver Sina mais elle ne le voyait plus. Des gens accouraient déjà pour porter secours à ceux qui en avaient besoin.

C’est alors que des voix la sortirent de sa torpeur. Cette fois-ci : ce fut l’homme qui avait été menacé qui tenait en joug Ozark. Sans réellement réaliser le pourquoi du comment de la chose, Salmay s’approcha en toussant férocement. Une nouvelle fois elle se mit entre le canon de l’arme et le Zayénien, le poussant par la même occasion, en levant ses mains. On l'insulterait encore d'idiote et de naïve mais tant pis :

« Pas de violence. Pas besoin. » Elle s’efforça de parler lentement, articulant. « Accident. C’était un accident. » Elle voulait que les choses soient claires pour tout et tout le monde : « La nature est capricieuse. » Mais comment les gens aux visages pâles pouvaient le savoir ? « Il y a déjà assez de morts. » Elle pointa du doigt les corps écrasés. « Pourparlers. Je demande un Pourparler. » Savaient-ils seulement ce que cela était ? Elle espérait. Cela était son seul espoir d’avoir une possible paix.
avatar

Fondateur
Messages 280 CRÉDITS : Geniuspanda
http://twoworlds.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: EVENT 1 : La Rencontre    17.12.17 11:39


En raison du regain d'énergie qui semble subitement vous avoir habiter mes enfants, j'ai décidé de vous laisser poursuivre l'intrigue (qui devait normalement se terminer ce soir) pour quelques jours encore. Utilisez ce temps à bon escient, et essayez de conclure les dramas et autres conflits d'une manière ou d'une autre.
avatar

UPPER - Samek
Messages 82 CRÉDITS : lux aeterna (av), astra (sign)

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: EVENT 1 : La Rencontre    18.12.17 14:45



(GROUPE B)

Le choc à sa tête avait été brutal; suffisamment pour l’assommer quelques instants, flottant entre éveil et inconscience. Il entend son nom, d’abord à travers un mur invisible, effacé, puis plus clairement. Le soleil perce à travers ses paupières entrouvertes et il perçoit les traits du visage de Salmay, brièvement, avant qu’elle ne s’éclipse. Seti s’appuie sur son coude pour se relever doucement, expulsant de sa gorge en quelques toussotements la poussière qui s’y était logée. Le côté gauche de sa tête le fait souffrir et sa vision est brouillée, partiellement en raison du choc, mais aussi à cause de la confusion et du chaos qui s’est installé. Un nombre inquiétant de corps – étrangers comme familiers – sont étendus aux alentours, à moitié ensevelis, probablement éteints.

Les sons macabres ne tarissent pas; les hurlements de détresse, les gémissements de douleur. Or, il perçoit tout de même la voix claironnante de Salmay à travers le dédale de cris, et il tourne la tête. Son coeur rate un battement. Elle protège de son propre corps la vie d’un Zayin devant le canon de l’arme meurtrière de l’étranger. Pas le moindre des leurs, d’ailleurs. Seti ne peut s’empêcher de se dire que la boucle serait fermée d’une façon bien appropriée si le cadet Karnak venait à périr sous une balle bien placée. Le colosse ne verserait pas l’ombre d’une larme pour une vie autrement innocente – là reposait bien l’une de ses plus acerbes faiblesses.

Il ne voit pas son frère. C’était pourtant lui, le diplomate, le mieux placé pour mettre un terme à un conflit auquel le charpentier ne voyait pas d’issue facile. Les autres leaders manquaient également à l’appel pour l’instant. Alors il s’avance, lentement, tentant de faire abstraction de l’horreur qui se déroule autour de lui. D’autres plus aptes que lui à panser blessures et maux s’occuperaient des écorchés. Il s’arrête à une distance respectueuse de l’homme armé. « Ça sert à rien de te mettre en péril, Salmay », qu’il balbutie, visiblement plus affecté qu’il ne le croyait par le choc qu’il a eu à la tête. « Laissons-les retourner dans la terre si c’est ce qu’ils veulent. » La deuxième phrase s’adresse à tous ceux qui l’écoutent, qui sont témoin de la scène. Il leur faudrait panser leurs plaies et faire le deuil de leurs morts avant de vraiment s’ouvrir à l’autre – si c’était ce que les chefs décidaient. Pour lui, c’était du pareil au même, mais pour l’instant, l’amertume du dénouement de la situation et la commotion causée par l’éboulement l’empêchaient de bien formuler sa pensée. Sonné, il ne voit pas le tableau dans son ensemble, ne pense à rien d’autre qu’à mettre ces événements derrière lui.
avatar

DOWNER - Iolite
Messages 165 CRÉDITS : MoonOfBlood, aflowermadeofirontumblr.

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: EVENT 1 : La Rencontre    23.12.17 23:17


event : la rencontre
GAIL & LES AUTRES


(GROUPE A)

La main du sauvageon se referma autour de son avant-bras avec une force qui lui soutira une grimace. Instinctivement, Gail se déroba sèchement à sa prise, ses prunelles se durcissant visiblement en rencontrant les siennes. Elle n’était pas en colère contre lui pour essayer de protéger les siens, mais plutôt parce qu’ils les mettaient toutes en danger – et s’il voulait se débrouiller seul, grand bien lui fasse. La Downer, les dents serrées, secoua la tête lorsqu’Alena tenta de rationaliser l’homme. Les doigts de la jeune femme s’enroulèrent autour de son poignet. Elle avait raison, il ne servait à rien de s’attarder, la situation était assez précaire comme ça. « Ce n’est pas nous, le danger », lâcha-t-elle en se détournant, avançant à la suite de la blonde en évitant de se faire écraser contre la masse humaine. Un étrange sentiment de claustrophobie la prenait à la gorge depuis peu, la sensation que les parois de fer les enfermaient dans une tombe froide, anonyme.

Progressivement, pourtant, les tremblements s’apaisèrent suffisamment pour atténuer la panique générale. Et, finalement, les propres battements désordonnés de son cœur. Le sang avait quitté son visage, même si ses traits étaient demeurés tout ce temps impénétrables. Son regard passa sur Alycione, et Rost, avant qu’elle ne serre machinalement la main d’Alena restée près de la sienne. Ils étaient en vie. Pour l’instant. Elle ne savait pas pour combien de temps, néanmoins c’était suffisant pour que Gail s’autorise à relâcher brièvement son attention. De loin, quelques têtes familières semblaient se rassembler, ou s’éloigner, difficile à en juger. L’option qui semblait se présenter aux deux Downers était d’embarquer les sauvageons avec elles dans une retraite anticipée… Ou d’attendre, ici, sans abri réel contre d’éventuelles représailles. S’ils les estimaient responsables pour les effondrements, qu’est-ce qui les empêcherait de s’en prendre à eux pour leur faire payer ces hurlements d’agonie qu’elle percevait maintenant que les grondements avaient cessés. « Nous ne pouvons pas rentrer sans les autres… » Ses prunelles se tournèrent vers la jeune femme à ses côtés.

Ils ne pouvaient pas bloquer l’ascenseur. Ce serait prendre le risque de couper la retraite en cas de danger. Gail posa la paume vers les boutons, guettant d’autres arrivées, mais surveillant malgré tout les Uppers. Elle lorgna vers Rost, se souvenant de la prise qu’il avait eu son elle un peu plus tôt. « En sécurité », fit-elle calmement en les fixant.

Made by Neon Demon
avatar

Fondateur
Messages 280 CRÉDITS : Geniuspanda
http://twoworlds.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: EVENT 1 : La Rencontre    25.12.17 5:52


L'intrigue est à présent terminée.
Merci à tous pour votre participation.


Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: EVENT 1 : La Rencontre    


Aller à la page : Précédent  1, 2

RÉPONSE RAPIDE