Two Worlds :: UPWORLD :: Le Delta :: Trappe n°84Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar

Fondateur
Messages 280 CRÉDITS : Geniuspanda
http://twoworlds.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: EVENT 1 : La Rencontre    18.11.17 19:44



LA RENCONTRE
event 1
Alors que la trappe s’est ouverte, des Downers sont parvenus à gagner l’extérieur. Désorientés et ne réalisant pas encore où ils sont, l’ascenseur les transportent par groupes de vingt vers une surface qu’ils découvrent habitable.

Pendant ce temps, l’ouverture de la fameuse trappe a provoqué un glissement de terrain, mettant en danger une partie des populations réunies au Delta et des relations interclaniques tendues. Un groupe de Uppers décide de se rendre sur les lieux où un objet étrange vient d’émerger du sol.

explication et règles

- Merci de respectez les interventions du Maître du Jeu.
- Vos réponses devront faire un maximum de 500 mots afin que l'intrigue puisse avancer à un rythme convenable et que tout le monde puisse suivre ce qui s'y passe.
- Pour rappel aux Downers : la luminosité en surface est plus importante que sous la terre et il y fait bien plus froid que dans la Colonie.
- Pour rappel aux deux groupes : le langage des Downers et celui des Uppers est quelque peu différent, surtout au niveau de l'accent et de la prononciation des mots (bien qu'il soit construit sur la même base : l'anglais). Certaines incompréhensions sont donc inévitables.
- N'hésitez pas à faire avancer l'intrigue, les prises de décisions sont encouragées.
- Vous pouvez poster dans n'importe quel ordre et le nombre de fois que vous le désirez.
- Vous pouvez poser toutes vos questions par ici. Bon jeu !
avatar

DOWNER - Iolite
Messages 165 CRÉDITS : MoonOfBlood, aflowermadeofirontumblr.

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: EVENT 1 : La Rencontre    18.11.17 23:34


event : la rencontre
GAIL & LES AUTRES




Gail avait suivi l’avancée du condamné en rasant les murs, la tête baissée vers le sol, consciente que ce qui se jouait là n’était finalement que la seule finalité possible. Mel Cassidy était un traître, un fou qui n’avait pas hésité à mettre en péril 11 000 personnes pour prouver qu’il avait raison. Plus son regard l’effleurait, plus la Iolite se sentait étouffer sous une chape de culpabilité. Les épaules affaissées, elle s’appuya dans un recoin, surveillant de son regard perçant les dernières minutes du citoyen Cassidy. L’ascenseur trembla de tout son être avant de l’emporter d’une secousse violente vers sa mort – vers sa libération. Les secondes se transformèrent en minutes et quand le bruit assourdissant des machineries cessa complètement, Gail tendit l’oreille. Rien. Des milliers de souffles. Des bips et des cliquetis de rouages automatisés. Mais pas le moindre hurlement de douleur. Alors elle comprit : Mel avait eu raison. Ou alors il avait été fauché dans la seconde même, ce qui était aussi improbable que de s’imaginer que la surface était redevenue habitable. Inconsciemment, l’Archiviste fit un pas, puis deux vers l’ascenseur qui redescendait tranquillement cahin-caha. A un mètre d’elle, un couple s’était mis à chuchoter rapidement, jouant des coudes pour passer devant. Elle savait de quoi ils parlaient, elle n’avait pas besoin de les entendre. Mel Cassidy survivait En-Haut. Alors comme un fantôme, la Iolite se fraya un passage au travers de la foule toujours plus agitée, toujours plus mouvante. La marée l’écrasa contre les barrières quand la porte de l’ascenseur claqua sur eux – la lente ascension fut encore pire à subir qu’à entendre. A chaque centimètre, Gail craignait que les antiques machines ne lâchent à cause de la surcharge. Il y avait bien un Agate qu’elle apercevait du coin de l’œil, sans doute plus. Trop de gens s’étaient entassés pêle-mêle pour avoir le cœur net. Elle ne savait même pas comment elle était parvenue à être dans le premier arrivage.

Ce fut le soleil qui lui grilla la rétine. L’air pur qui lui fit imploser la cage thoracique. Le froid qui termina de mettre en état de choc son corps trop affaibli pour ce brusque changement d’environnement. Les paupières closes, Gail se laissa porter par la vague vers le grand néant verdâtre et lumineux qu’elle discernait malgré tout. Elle respirait trop vite, elle en avait parfaitement conscience sans parvenir à ralentir le phénomène. L’air avait un parfum ici. Quelque chose qui n’était pas rance. La femme trébucha sur une rocaille un peu trop saillante, profitant du mouvement pour se pousser à l’écart de tous les autres résidents éblouis. Les paumes entourant ses yeux fragiles, elle les entrouvrit tout doucement. « Putain… »

Alors comme ça, Mel Cassidy avait raison depuis le début ? Son cœur rata un battement et Gail grimaça. Elle avait froid, elle avait la rétine en feu, sa gorge la démangeait, mais elle n’aurait échangé sa place pour rien au monde. Parce qu’elle était En-Haut. Elle découvrait le monde tel qu’il était vraiment.

Made by Neon Demon
avatar

UPPER - Lamed
Messages 202 CRÉDITS : Secret Santa ♥

Feuille de personnage
RELATIONS:
FATE BREAKERS:

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: EVENT 1 : La Rencontre    19.11.17 7:06


event : la rencontre
SALMAY & LES AUTRES




« May… ? » Le regard de son cousin était ancré sur sa personne. Le sol venait de trembler sur leurs pieds alors que cela faisait déjà plusieurs minutes que les chevaux étaient agités. « Libère-les ! » Ordonna-t-elle en s’élançant déjà vers l’enclos pour l’ouvrir : « Ils connaissent le chemin de la maison ne t’en fais pas ! » Ce n’était pas la première fois que cela arrivait et comme à chaque fois : Salmay préférait ouvrir l’enclos plutôt que de les laisser mourir et les frustrer de ne pas pouvoir s’échapper. C'était dans ce genre de moment qu'ils se blessaient et puis elle s'attendait toujours au pire pour pouvoir être capable de s'adapter. À peine la porte ouverte qu’ils partirent tous vers le clan Lamed. Quelques secondes plus tard : le corral était écrasé emportant avec lui deux chevaux et propulsant en arrière Salmay et son cousin.
Reprenant difficilement ses esprits : un bruit sourd, mécanique se fit entendre. Aidée de quelques passants, la femme se releva et une quinte de toux s’empara d’elle tant le nuage de poussière était épais. Un ancien Lamed vient la voir : « Salmay. Je crois que les histoires sont vraies sur le monde d’en bas. » L’éducatrice se ressaisit et regarda le doyen : « Ce ne sont que des légendes… -Qu’importe. Va avec les autres. Je sais que tu sauras les convaincre de parler et non d’utiliser la force. Pour ce que l’on sait, ils peuvent être plus lourdement armés que nous sommes. » Elle embrassa le front de son neveu et lui dit quelques dernières recommandation : « Aide à chercher les survivants mais au moindre signe de danger : pars. Cours et va prévenir les autres d'accord ? » Elle partit par la suite sans savoir ce qu’ils allaient découvrir en compagnie de deux chiens.
Son palpitant s’affolait dans sa poitrine, elle ne savait absolument pas ce qu’ils allaient trouver. Contrairement à certains, elle n’était pas armée. Les mots étaient sa force. De toute façon, pour ce qu’ils savent de ces étrangers : ils pouvaient très bien être plus lourdement armés et les éradiquer en quelques secondes.

D’une nature frêle et petite, Salmay réussit à se faufiler pour se faire une place au premier rang. D’autres Lamed firent de même : l’éducatrice ne perdait pas de vue qu’ils ne devaient pas utilise la force et les armes. Le sang appelait le sang.

Le nuage de poussière retombé : le groupe d’humain apparus. Levant ses mains pour montrer qu’elle n’était pas armée : Salmay s’approcha. De toute évidence, la mort n’avait pas encore réussi à la faucher. Il serait mentir de dire que la peur n’habitait pas ses entrailles. Qu’elle n’avait pas envie de prendre ses jambes à son cou. Mais elle se faisait violence : une nouvelle page de leur histoire s’écrivait. La légende devenait réalité sous leurs yeux.


Made by Neon Demon
avatar

DOWNER - Lunien
Messages 202 CRÉDITS : Arté (avatar) ; Anaëlle (code sign)

Feuille de personnage
RELATIONS:
FATE BREAKERS:

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: EVENT 1 : La Rencontre    19.11.17 13:07



EVENT : La rencontre
Alena & les autres

Si l’on pouvait tuer d’un regard, Cassidy aurait été fusillé avant même de pénétrer dans l’ascenseur, avant même de voir la couleur du ciel. Alena le détestait, pour ce qu’il avait fait, pour les blessures qu’elle avait subies en se trouvant sur son lieu de travail le jour où cet enfoiré avait fait exploser la station d’épuration. Elle le maudissait pour les risques qu’il leur faisait prendre à tous, et elle détestait ses supérieurs hiérarchiques qui avaient pris la décision de l’envoyer sur Terre vérifier ses dires : il s’agissait certes d’un moyen de ne pas envoyer un innocent au sacrifice, mais la blonde estimait que l’on faisait là un trop beau cadeau au traître. Alors elle se contente de serrer les poings au fond de ses poches, de suivre le mouvement de la foule et de se trouver une place dans les premiers rangs juste pour entendre cet enfoiré gueuler comme il le mérite. Mais rien ne vient. Son cœur loupe un battement, à la fois inquiet et impatient. Pourquoi rien ne se passait ? Alena n’eut pas le temps de se poser la question plus longuement, elle fut, elle aussi, entraînée par le troupeau d’hystériques qui se jetait sur l’ascenseur. Elle grogne son mécontentement, se retrouve pressée contre un coin de la boîte de métal et fût emmenée à l’extérieur comme les autres. « Vous en savez rien putain… » Peste-t-elle dans un marmonnement en entendant des gens pousser des vivats à l’égard de Cassidy. Le traître devenu un héros en même pas deux secondes, juste parce qu’il a peut-être eu le mérite de crever en silence.

Mais Cassidy s’envola de son esprit en un claquement de doigts, son image remplacée par des questions incessantes, par des angoisses sourdes. Expédiée dehors par le mouvement de la foule, celle-ci la protégea des rayons du soleil pour un court laps de temps, avant que la lumière ne reprenne ses droits, l’aveuglant. Nouveau grognement, alors qu’elle ramène son bras contre son visage en guise de visière. Le souffle qui s’accélère sous le coup de la panique, avant que la blonde ne comprenne qu’elle pouvait respirer. Qu’elle respirait mieux que jamais, en vérité, et ce malgré les chatouillements dans sa gorge qui lui rappelaient que l’air qu’elle inspirait était bien différent de celui, artificiel, de la Colonie.

Alena titube un instant, prise d’un vertige qu’elle ne saurait expliquer, et se rattrape en prenant appui sur une barre de métal. Non. Pas de l’acier. Un arbre. Un putain d’arbre. Relevant les yeux vers ce dernier, elle observe l’écorce sans trop y croire mais s’en détourne lorsqu’un mouvement au loin attire l’attention de tous. Captivée par cette silhouette féminine s’avançant vers eux, les mains en évidence dans un signe de paix compréhensible de chacun. « C’est pas vrai… » Elle avait chuchoté, du moins le croyait-elle. Sauf qu’elle n’avait pas pris conscience du silence monumental qui s’était formé durant ce laps de temps. Elle n’avait pas non plus vu ses comparses reculer légèrement, la mettant de ce fait en avant, de quelques centimètres à peine. C’était trop. Sursautant en constatant qu’elle était trop avancée, et que la femme s’approchant l’avait peut-être entendue, Alena chercha du regard quelqu’un de plus important qu’elle. N’importe qui. Et en attendant une aide quelconque, elle s’efforça à pivoter de nouveau, à rester droite, et à observer dans les yeux la femme qui s’approchait. La gorge nouée, ce fut en vain qu’elle tenta de maîtriser ses tremblements, ceux générés par la peur comme par le froid qui commençait à l’engourdir. Et elle ne sait pas pourquoi l'une de ses mains s'était redressée, timidement devant son buste, en un très léger salut qu'elle ne dédiait vraiment qu'à l'étrangère.

- BLACK PUMPKIN


Spoiler:
 
avatar

UPPER - Samek
Messages 113 CRÉDITS : Bonnie (av) Astra (signa)

Feuille de personnage
RELATIONS:
FATE BREAKERS:

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: EVENT 1 : La Rencontre    19.11.17 19:34


Sina faillit perdre l’équilibre sous les secousses qui ébranlèrent le sol du Delta. S’il avait réussi à tenir sur ses jambes, d’autres Samekeens à ne manquèrent pas de tomber à genoux avant de vite se redresser. Deux secondes plus tôt, il était persuadé voir le sang coulé. Le tremblement les avait sauvé, mais combien à l’extérieur en payait le prix ? Les trois dirigeants se firent face. Les trois cherchaient un coupable. Un responsable. Tous portaient un visage effaré, ils en déduisirent sans un mot qu’aucun dans cette salle avait une idée sur ce qu’il se passait à l’extérieur. Sina ne perdit pas une seconde et s’empressa de sortir, suivit de près par ses camarades. C’est au pas de course qu’il se joint à l’attroupement. Il se fraye un chemin, en aidant à extraire les victimes titubantes, en jouant des coudes puis en haussant la voix. « Écartez-vous ! » Hurle-t-il soucieux, dans une intention de sécurité avant de s'exclamer d’un ton autoritaire. « Reculez ! » Il jure entre ses dents et dans un dernier coup d’épaule, atteint enfin le devant de la scène.

Alors qu’il s’attend à trouver beaucoup de débris, des blessés et quelques malheureux sans vie, le chef assiste à l’inattendu. Une tête, puis deux… Peut-être une vingtaine. L’image est invraisemblable. Inconcevable, même. Ils ont l’air de mort tout droit sorti des tréfonds de la terre avec leur peau livide et leurs yeux qui peinent à s’ouvrir. La stupeur passée, ou presque, la méfiance s’installe. Il est trop tard quand il voit Salmay s’approcher avec cette bienveillance qui lui est propre. En deux foulées, Sina s’impose devant les deux femmes. Il fait reculer l’enseignante d’une main qui se veut protectrice. Il comprend son geste pacifique. Mais les Lamedeens en soit témoins, cela ne leur a jamais rien apporté de bon. « Qui êtes-vous ? » Tente-t-il à l’inconnue qui s’est mise en avant. Son regard, durci par la crainte, tente de déceler le moindre indice sur ce corps étrangé. Si elle a l’air humain -ils ont tous l’air humain- sa tenue semble pourtant indiquer un tout autre temps.  « D’où venez-vous ? Que.. » Milles questions cognent l’esprit de Sina avant qu’une ne surgisse au-dessus de toute. « J’suis même pas sûr qu’ils pigent un mot de ce qu’on peut dire. » Il glissa un regard à Salmay, à la foule avant de se retourner vers eux.


avatar

DOWNER - Lunien
Messages 487 CRÉDITS : Lux Aeterna

Feuille de personnage
RELATIONS:
FATE BREAKERS:

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: EVENT 1 : La Rencontre    19.11.17 20:23


Le mouvement de foule l’avait emporté avant qu’il ait pu se croire mort. Avant même que la rumeur n’enfle et n’explose dans la Colonie. L’ascenseur qui avait transporté Cassidy quelques minutes plus tôt venait de redescendre. Vide. Seul le rire victorieux du condamné résonnait encore dans le sas de l’étage Tesla. Se mutant en grésillement, il finit par s’éteindre en même temps que la voix de Mel, alors qu’un second vrombissement, celui de la foule, alertée par la découverte, la vérité, venait de pénétrer la salle peu éclairée, et pas très large de diamètre, qui se retrouva rapidement envahi par les corps. Vasarely, dans un grognement réprobateur pour le con qui venait de lui écraser salement la jambe et devait l’avoir senti, se sentit bientôt porté du sol jusqu’au ciel, à une vitesse qui lui sembla vertigineuse, surtout sous le brouhaha qui marquait l’ascension. S’accrochant du mieux qu’il put, écrasé par le poids de plusieurs corps qui lui piétinèrent tour à tour la main, le visage et le ventre, il ne fut réveillé que par une lumière forte, soudaine, brutale, semblant émaner du plafond.

Alors que tout le quidam se précipitait au dehors de l’ascenseur, le représentant Lunien se mit à ramper sur le côté, les sens brouillés, les yeux fermés, agressés par la forte luminescence. De sa présence au sol, on ne notait que les insultes, parfois anglaise, parfois russe, qui émanait de la carcasse souffreteuse, qui tâchait de survivre en s’éloignant du gros du troupeau. Ses mains s’agrippèrent sur ce qui lui sembla être du lin, ou peut-être du coton, à la fraicheur étonnante, et lorsque finalement, Saul ouvrit les paupières, son cœur loupa un battement dont il se souviendrait toute sa vie.

Il se tenait là, dans l’herbe, la gueule éclatée dans un parterre de pâquerettes.

Sa première réaction fut un splendide bond en arrière, la seconde ne manqua pas de noter qu’Alena se trouvait face à deux individus inconnus, derrière lesquels un parterre de têtes brunes les scrutait avec intérêt. « Alana, non ! » Son affection pour la Lunienne dépassant sa raison, Saul se releva d’un seul chef et s’avança au même niveau que l’amie, lui intimant le recul en même temps que l’inconnu aux yeux sombres semblait communiquer la même intention à sa compatriote. « Attends. » Murmura Saul en ne sachant réellement quoi faire, ni amorcer, avant que l’homme ne se retourne vers son assemblée et assène une phrase que Vasarely ne comprit que trop bien. L’accent était plus sévère encore que celui de sa grand-mère, mais le peu d’anglais qui en résultait le frappa plus efficacement que n’importe quel coup de bottes. « Hey ! » Lança Saul, faussement interpellé par la remarque, dans un comique de situation qui n’aurait sans doute pas eu sa place si la situation n’était pas déjà surréelle.

avatar

UPPER - Samek
Messages 82 CRÉDITS : lux aeterna (av), astra (sign)

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: EVENT 1 : La Rencontre    19.11.17 21:40


Il se tient droit et fier comme un chêne, les bras croisés, un pas derrière Sina. Les Zayin pouvaient bien avoir le monopole du protectorat, les Samekeen pouvaient néanmoins compter sur la carrure de Seti pour donner une impression de sécurité, de résistance en cas d’agression. Il ne prévoyait pas d’ennui; les discussions allaient bon train et son frère semblait s’en sortir avec son étrange talent d’élocution. Les tremblements le prennent par surprise, mais son premier réflexe n’est pas de courir aux abris. Seti pose une main sur l’épaule de son frère, mais remarque rapidement qu’il est suffisamment alerte pour demeurer sur ses pieds seul. Alors le colosse bondit au secours d’une Samekeen qui avait perdu pied, l’aidant à se redresser avant de l’escorter au-dehors, sur les talons du chef. Seti se faufile sans peine à travers la foule qui s’était naturellement amassée autour du point d’intérêt. Son visage de marbre vacille sous la surprise alors qu’il constate ce dont ils avaient la chance – ou la malchance – d’être témoins. Il remarque le malaise des trois clans devant les étrangers venus des entrailles de la Terre. C’était comme s’ils avaient été libérés par un séisme qui aurait fissuré le sol; comme s’ils s’échappaient des entrailles de Mère Nature par une plaie anormale, surnaturelle.

Seti pose ses mains sur les épaules de Salmay pour calmer ses ardeurs. Personne ne savait qui étaient ces étrangers et il valait mieux rester sur ses gardes – il comptait bien s’assurer qu’aucun des siens ne soit blessé dans cet étrange face à face. « Ils nous ressemblent pas », note le colosse. Physiquement, physiologiquement certes, ils étaient en tous points similaires; or, leurs vêtements et leur teint pâle en faisaient des étrangers, des intrus à ses yeux. Toutefois, l’homme qui s’avance, égal à Sina, retenant sa comparse, lui fait comprendre qu’ils ont peut-être plus de points communs qu’il a pu imaginer au premier abord – le fait qu’il semble étrangement trouver un sens aux paroles de l’inconnu, qui ne lui sont pourtant pas adressées, semble renforcer cette impression. « Si vous êtes venus pour guerroyer, vous pouvez retourner par là d’où vous êtes venus », les prévient-il, chaque mot articulé de façon presque exagérée de manière à être bien compris. Ses doigts se referment sur les épaules de Salmay avec une légère pression, protecteur, mais aussi anxieux, sans le démontrer. Pourtant, ils semblaient tout aussi désemparés, ces intra-terrestres à la peau opalescente, que les riverains qui avaient toujours occupé ce territoire.


avatar

UPPER - Lamed
Messages 202 CRÉDITS : Secret Santa ♥

Feuille de personnage
RELATIONS:
FATE BREAKERS:

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: EVENT 1 : La Rencontre    20.11.17 5:16


event : la rencontre
SALMAY & LES AUTRES

La main tendue fit sourire Salmay. Enjouée par ce premier pas, elle tendit à son tour sa dextre pour la serrer et faire ainsi le premier pas, le premier contact avec ces gens qui pour eux n'étaient qu'un mythe. Une légende presque oubliée des autres clans tant cela faisait longtemps qu'ils n'avaient eu aucunes nouvelles d'eux. Leurs aînés devaient se retourner et rire dans leurs tombes faire à cet évènement incongru qui arrivait alors que les relations entre les trois factions sont au plus bas. Il ne manquait plus qu'une étincelle pour que la guerre s'embrase et voilà que des étrangers arrivaient sur le seul. Il fallait maintenant, selon Salmay, éviter que la colère entre les clans se reportent sur ceux qui venaient d'arriver. Tant qu'ils ne savaient pas leurs attentions : il ne servait à rien de crier au loup. Ses doigts effleuraient déjà ceux de la jeune femme quand Sina s'interposa. Un geste bienveillant certes, mais qui fit souffler longuement la concernée. Pourtant, une partie d'elle ne pouvait pas s'empêcher d'être touchée par cette protection.
Rapidement, cependant, un homme de l'autre tribu arriva pour s'interposer. La Lamedienne regarda celle qu'elle avait été sur le point de saluer pour lui sourire doucement. Pourquoi ? Pourquoi pas ! Elle avait également souhaité faire un pas pacifique entre eux. Le chef Samek demanda qui ils sont avant de se retourner vers Salmay pour lui souffler un petit pique qui la fit sourire. La réponse ne se fit pas attendre alors elle dit amusée :

"La même langue que nous apparemment."

Un autre colosse arriva bientôt et posa ses imposantes mains sur son épaule : la faisant sursauté avant de se calmer en reconnaissant celle de Seti. Elle posa sa dextre sur une des deux avant de répondre :

"Il fut un temps où les singes non plus ne se ressemblaient pas et pourtant ils étaient tous de la même famille. Et personne n'est pareil psychologiquement : nous sommes tous différents bien que la base de notre caractère soit la même."


Ses paroles se perdent dans la voix suave de Seti qui mit tout de suite les pieds dans le plat : prenant le taureau par les cornes et arrêtant de faire des ronds de jambes. En soit... Cela n'était pas un mal : au moins ils seraient fixés mais s'ils étaient intelligents aucun doute qu'ils allaient mentir et nier qu'ils sont là pour la guerre. Elle remarqua que la pression sur ses épaules se fit plus forte alors elle serra à son tour sa main faiblement et décida de s'expliquer.

"Nous n'avons qu'une seule trace de vous dans nos écrits. Une seule où il est dit que des habitants ont échappés à tout ça en s'enterrant sous terre. Nous pensions que c'était une légende, une histoire orale qui aurait été déformée pour donner de l'espoir à ceux qui sont restés ici à affronté la nature. Mais vous êtes la preuve que non."

Made by Neon Demon


Spoiler:
 
avatar

DOWNER - Lunien
Messages 202 CRÉDITS : Arté (avatar) ; Anaëlle (code sign)

Feuille de personnage
RELATIONS:
FATE BREAKERS:

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: EVENT 1 : La Rencontre    20.11.17 5:51



EVENT : La rencontre
Alena & les autres

Elle savait pas ce qu’elle faisait, mais s’apprêtait visiblement à le faire quand même. Il y avait toujours cette femme, main tendue, et elles étaient prêtes à se toucher quand, brutalement, Alena ramena son bras contre son corps en voyant la silhouette masculine qui se glissa vers l’étrangère pour la contraindre à reculer. La vivacité des mouvements lui sembla tout à coup incroyablement belliqueuse, sans parler du regard dur qu’on vrillait sur elle, la faisant frissonner et la poussant instinctivement à reculer d’un pas. Elle retint à grand peine un soupir de soulagement en entendant la voix de Saul, plus heureuse que jamais de le savoir à ses côtés. Comme le ferait un bébé, la blonde releva les yeux vers lui pour y puiser le courage d’affronter le monde extérieur, avant de les baisser à nouveau à hauteur des étrangers. L’homme prit la parole, avec un accent qu’elle jugea incroyablement désagréable et Saul prit le parti de rétorquer sous forme d’une onomatopée humoristique. Elle aurait pu sourire, dans d’autres circonstances et si un autre homme –plus grand que le plus grand des hommes- n’avait pas commencé à prendre la parole lui aussi. Alena lui fut inconsciemment reconnaissante d’appuyer ses mots, ce qui lui garantissait une meilleure compréhension et ce fut instinctivement qu’elle rétorqua, sa vivacité témoignant de l’horreur que lui inspirait l’idée de l’homme : « Non ! On ne veut pas… » Se battre voulut-elle finir mais elle en fut incapable. Qui était-elle pour dire ça ? Et d’ailleurs, qu’en savait-elle ? Le conclave prendrait-il une décision aussi stupide ? Elle l’ignorait, aussi préféra-t-elle ne pas finir sa phrase,  mettant son silence sur le compte de la concentration que lui imposait désormais le discours de la femme. Un long discours, si bien que la blonde fronce les sourcils sous l’effort.

Alena comprend brièvement que leur existence était connue, bien que plus personne ne semblait croire à cette histoire, et cet aveu lui fait l’effet d’un électrochoc. Ils savaient, alors que la Colonie ne se doutait de rien depuis tout ce temps. Ou plutôt, les habitants ne se doutaient de rien. « Nous… Nouvelle interruption, brève, alors que l’ouvrière se dit qu’elle devrait cesser de parler au nom de tous. Parler en son nom à elle, c’est déjà bien assez. Et suffisamment risqué aussi. J’ignorais que vous existiez… Avoue-t-elle dans un souffle. J’ignorais que tout cela, existait. » Et son regard vagabonde alors autour d’eux, s’attardant sur l’herbe, les arbres, balayant la foule étrangère sans s’y attarder de crainte de perdre pied. Le ciel aussi. Mais le simple fait de lever les yeux vers ce bleu infini lui brûle la rétine, le soleil étant encore trop présent, et aussitôt elle baissa la tête, ramenant ses doigts à hauteur de ses prunelles afin de masser ses paupières pour faire passer la douleur. Peut-être les inconnus y verront-ils le signe de sa fatigue, de son incompréhension ou de sa réflexion. Bref quelque chose de moins stupide qu’un aveuglement passager.

- BLACK PUMPKIN


Spoiler:
 
avatar

DOWNER - Iolite
Messages 165 CRÉDITS : MoonOfBlood, aflowermadeofirontumblr.

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: EVENT 1 : La Rencontre    20.11.17 9:48


event : la rencontre
GAIL & LES AUTRES


Eblouie, Gail s’était éloignée du groupe pâle et désorienté – pas loin cependant, de crainte de ne trébucher à nouveau et de réaliser brusquement que tout ceci n’était qu’un rêve. Sa vision peinait à s’accoutumer à la différence de luminosité, mais tout le reste de son corps était tendu vers la découverte qui s’annonçait. Son ouïe captait des chants lointains, son odorat s’enivrait des parfums étrangers et, quand finalement elle effleura l’herbe verdoyante en s’agenouillant, Gail sentit un frisson lui parcourir l’échine. « Tu avais raison, Cassidy, » murmura la jeune femme déboussolée. Heureuse aussi. Et l’instant d’après, les premiers éclats de voix la plongèrent dans un désarroi plus glacé que cette brise qui soufflait sur eux. Ils n’étaient pas seuls. A l’écart pendant les premiers échanges, elle dû se frayer un chemin parmi les Downers prudents qui avaient laissé leur place à un Saul sur ses gardes et à une Alena aux antipodes de sa morgue coutumière. En parvenant à leurs côtés, elle comprit la raison de leur retenue. Un autre groupe était apparu, pour le moment de seulement trois personnes, mais d’autres silhouettes se dessinaient à l’horizon. Deux hommes et une femme. Instinctivement, les prunelles de l’ex-Agate se portèrent sur le plus massif des trois, dont la voix basse avait résonné tout à l’heure sans qu’elle n’en saisisse les mots – trop loin. Puis elle détailla, les traits impassibles, l’autre brun qui avait le même regard dur que Saul, finissant par Salmay qui s’adressait à la Lunienne sur sa droite. Inconsciemment, Gail s’était positionné un pas devant Alena, dans un mouvement protecteur et naturel. Le danger ne venait pas d’elle, mais potentiellement de ceux qui leur faisaient face. Encore à la droite de Hodson se tenait Vasarely. Les dernières paroles de la travailleuse firent échos aux pensées de la Iolite. Ils n’étaient pas venus ici pour se battre, ils ne savaient même pas qu’ils pouvaient se tenir sous le Soleil et sous un ciel si pur. Alors se battre ? Non. Mais Gail savait d’expérience que le Conclave n’hésiterait pas à taper du poing. Peut-être à tort, peut-être à raison. L’avenir seul déciderait. Gail écarta doucement les bras de part et d’autre de son corps.

« Je n’ai pas d’armes. » Et ce faisant, très lentement, elle fit un pas en avant. Vers la femme, dont les traits avenants lui inspiraient confiance. Celle qui semblait la moins sur ses gardes. L’Archiviste pouvait sans aucun mal deviner le regard furibond que Saul devait lui lancer, considérant que se mettre au-devant d’un danger n’était ni bon pour elle, ni pour lui. Alors de sa main droite, elle lui fit signe de ne pas faire de mouvement brusque. C’était ça, le véritable danger. Donner l’occasion aux poudres de s’enflammer à cause d’une étincelle mal placée. Elle le savait, elle l’avait vu en tant qu’Agate. Elle l’avait vu dans les yeux de Mel Cassidy. Juste un prétexte. Juste un mot. « Je m’appelle Gail. » Et, les bras toujours maintenus à l’écart de son corps, elle avança sa main gauche vers Salmay. Lentement.

Made by Neon Demon
avatar

DOWNER - Citrine
Messages 25 CRÉDITS : avatar|sial

Feuille de personnage
RELATIONS:
FATE BREAKERS:

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: EVENT 1 : La Rencontre    20.11.17 15:34


Tout était allé terriblement vite. Un instant, il contemplait d'une curiosité morbide une mise à mort qui s'apparentait plus à une reddition. Celui d'après, la foule se pressait de chaque côté, l'entraînant vers une ascension surréaliste. Rien ne s'était passé. Ou plutôt, beaucoup trop en même temps. Cassidy avait eu raison et les forçait tous à en témoigner. Il avait gagné sous toute la ligne, et Kolb aurait pu regretter de n'avoir entendu aucun son d'agonie sortir de sa bouche. Mais il était trop sidéré pour contempler de telles pensées revanchardes. La surface était habitable et voilà qu'ils en prenaient tous la direction, abrutis par le choc ou fiévreux sous les opportunités qui s'offraient désormais à eux. Kolb s'agrippa au bord de l'ascenseur, accusant le coup sourd des corps à la fois excités et apeurés autour de lui. Son propre cœur battait à la chamade, l'anticipation lourde et vive dans ses veines. Il n'avait rien voulu savoir de la vérité, rien voulu savoir de ce qui pouvait se cacher ou non au dessus de leurs têtes, mais il aurait désormais été incapable de penser à autre chose. Il devait le voir de ses propres yeux. Ce monde inatteignable. Ce monde qui ne pouvait que signifier la perte du leur. Il devait le voir.

Kolb pouvait entendre la plainte collective autour de lui lorsqu'il s’affaissa au sol, les yeux meurtris par une lumière vive. Il garda les yeux fermés, absorbé par la pureté de l'air qui s'infiltrait dans ses poumons. Il détestait savoir ce que cela faisait. Détestait d'avoir la preuve que l'air qu'il avait toujours connu n'était pas le bon. Ses doigts grattaient la terre tandis que ses yeux s'habituaient à la luminosité. Il caressa un instant l'herbe sous ses doigts avant d'en arracher quelques brins. Il les relâcha dans le vent, une simplicité qui le laissait mal à l'aise. Kolb fut rapidement sorti de sa torpeur par des voix. Celle d'une femme, en particulier. Kolb se redressa aussitôt, dissimulé dans le flot de ses camarades d'en-bas. Deux autres hommes ne tardèrent pas à rejoindre la première étrangère, et Kolb les fixait avec une appréhension qu'il ressentait jusqu'au creux de ses os. Vasarely, doté d'un minimum de bon sens, freina les ardeurs de son amie. Il avait raison. Ils n'avaient aucune idée de qui étaient ces personnes et de la manière dont ils allaient réagir à leur arrivée. Pour ce qu'ils en savent, ils pouvaient être sur le point de tous les exterminer. L'un des deux hommes s'exprima cependant de manière posée, dans leur langue , bien que fortement accentuée. L'autre, plus imposant en carrure, en vint au cœur du sujet, celui qui traînait dans l'esprit de Kolb depuis le début. Il n'aurait pu répondre avec la même assurance que la jeune Lunienne, et ses mots lui provoquèrent un rictus. Ça n'était pas à eux d'en décider, pas personnellement, mais il suffisait d'y réfléchir. Une civilisation enfermée sous Terre qui se voit offrir la possibilité d'une vie en surface? C'est en masse qu'ils allaient venir pour réclamer leur dû, avec toute la négligence d'un peuple avide de nouvelles libertés. Kolb n'étaient pas sûr que ces étrangers se montreraient tout aussi diplomates le moment venu. Et voilà que les présentations se faisaient. Le Conclave allait s'en mordre les doigts. De ne pas avoir prévu une équipé désignée pour établir le premier contact. Tout pouvait partir en vrille rapidement.


avatar

UPPER - Zayin
Messages 259 CRÉDITS : freesia (ava); dsharmansource.tumblr(profile gif); anesidora (sign); sonolent.tumblr (icons sign)

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: EVENT 1 : La Rencontre    20.11.17 19:29


La nouvelle avait fauché Ozark dans son indifférence. Poursuivant son chemin jusqu’au marché du Delta, Jakar le suivant au galop sur sa propre monture, le Zayinéin fut ébranlé en dedans sa forteresse de solitude face à cette vision d’effroi. Coincée sous un morceau de roc, la silhouette d’un enfant se dessinait péniblement, le gamin cherchant à ramper pour sa vie malgré la moitié inférieure de son corps prisonnier entre terre et pierre. Descendant de son destrier, la bride de ce dernier entre les doigts, le Karnak posa sa main sur la première silhouette à sa droite : « Qu’est-ce qui s’est passé ? » « Les étrangers… ils ont soulevé la terre. Ils ont fait ça. C’est de leur faute ! » Une pléthore de voix vinrent se mélanger à celle de cette femme au teint pâle et aux yeux délavés alors que le brun contemplait le chaos qui s’était élevé. Suivant l’écho des fantômes hantant les individus du Delta, Ozark enfourcha sa bête une nouvelle fois, partant au galop à la recherche de ces démons ayant lacéré la terre pour en libérer les maux.
Les silhouettes inconnues s’élevèrent à l’horizon alors que le brun reconnaissait l’accoutrement de ses frères et sœurs d’armes. Bandant son arc, drapeau blanc ensanglanté qu’il adressait à ces étrangers venus semer le désordre sur leur passage, il décocha sa flèche aucun doute en son cœur. Peu habitué à l’étalage de ses émotions, pourtant incapable de retenir ses élans, le gamin de la montagne observa le projectile se planter entre les deux camps alors qu’il sautait à bas de son cheval. Dégainant son épée, il chargea sans réfléchir en direction de ces nouveaux antagonistes avant de remarquer les frères Mensekst les bras ballants et les lippes closes. Le cœur consumé par la rage, les poings ne demandant qu’à s’ouvrir sur le visage d’un de ces autres à l’épiderme diaphane, il se planta devant Sina avant de le bousculer sans ménagement. « Pour parler, putain que vous êtes fort les Samekeens mais quand il s’agit de faire quoique ce soit on la ferme bien sagement. » En une autre situation, les individus entourant le Karnak et le Mensekst auraient surement réagi à l’affront du jeune Zayinéin face à son ainé. En une autre situation, tous les yeux ne seraient pas rivés sur les inconnus, mais bien sur le chef Samek. Il n’empêchait que Seti fusillait lourdement du regard le cabot intraitable lui faisant face épée dégainée et soif de sang aux lippes fendues.
Se retournant vers ces fantômes sortis de terre, Ozark brandit son arme vers un homme à la crinière brune et aux yeux usés (@saul vasarely). « Les étrangers ont amené la mort dans leur sillage. Ils se sont attaqués au cœur des clans en attaquant le Delta. S’ils étaient dotés de bonnes intentions, vous pensez qu’ils auraient faits ça ? » Les yeux posés sur ces brebis désorientées, le loup s’approcha alors qu’en son dos la foule grondait, divisée quant à la marche à suivre. Le regard perdu, l’inquiétude éclaboussant ses traits, l’homme ne bougea pas alors qu’Oz s’approchait de lui comme un prédateur. Autour de lui, ses compagnons d’infamies tremblaient face à l’animal aux traits d’homme alors que ce dernier crachait aux pieds de l’inconnu refusant de ciller face à son cadet. Il planta son regard céruléen dans celui de l’autre avant de gronder : « Vous vous êtes attaqué à un territoire neutre. Des enfants, des femmes et des hommes sans armes, sans griefs. Qu’est-ce que vous méritez à part la mort ? » Un frisson sembla traverser l’assemblée alors que le dernier mot dégoulinant des lèvres du brun résonnait à toutes les oreilles, ce dernier refermant sa prise sur son arme alors que le souvenir des corps tombés lui grillait les rétines.
avatar

UPPER - Lamed
Messages 202 CRÉDITS : Secret Santa ♥

Feuille de personnage
RELATIONS:
FATE BREAKERS:

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: EVENT 1 : La Rencontre    21.11.17 4:36


Salmay voit bien que la jeune femme blonde semble perdue. Quoi de plus normal ? Elle qui n'aimait pas l'obscurcit et être enfermée ne pourrait pas vivre sous terre. Même si cela voulait dire survivre. La révélation qui s'en suit est d'autant plus surprenante : ils ne connaissaient pas leur existence ? Comment le pouvaient-ils ? Personne ne pouvait imaginer que les gens restés au-dessus pouvaient survires à un tel cataclysme. Salmay continuait de lui sourire, pour la rassurer. Elle n'avait rien à craindre pour l'instant. Les Zayinéns n'étaient pas encore là. Finalement une autre femme perça la foule des arrivants pour se frayer un chemin et se mettre entre la plus jeune et elle. Sa phrase la fit sourire un peu plus:

"Moi non plus." Souffla Salmay. Elle n'avait pas d'arme sur elle. Rarement à dire vrai. Un tort probablement mais elle n'était pas prêt à se corrompre et à changer de la sorte. "Salmay." C'était bon de mettre des noms sur des visages.

Voyant sa main s'approcher à nouveau, elle la serra sans hésitation cette fois. Son chef n'était pas là et même ce dernier n'avait jamais trouvé les mots pour raisonner l'éducatrice. Attraper la main tendue était la meilleure chose à faire. La seule chose raisonnable. Pourquoi refuserait-elle ce premier pas ? Qu'ils laissent la discussion aux femmes et aillent se battre ailleurs : Salmay voulait savoir, elle voulait comprendre et apprendre. Pour une fois : elle ne serait pas celle qui donne les leçons mais qui est élève. C'est sans compter sur les Zayinens. Ozark fit entendre sa voix : dénigrant par la même occasion ses amis et les Samek. Quand elle le vit lever son arme pour menacer ce qui semblait être le chef : son sang ne fit qu'un tour. Sans réfléchir elle se mit entre la pointe de la lame et le corps de l'étranger.

"Si nous-mêmes n'avons vu la trappe depuis toutes ces années : comment pouvaient-ils savoir ce qu'il y avait au-dessus Ozark ? Ce que tu dis n'a pas de sens. C'est un accident." Son regard se planta dans le sien et d'une voix plus grave elle continua : "Et des trois clans vous êtes les moins bien placé pour faire des sermons sur ce genre de sujet ou bien as-tu oublié notre histoire commune ?" Sa voix est calme. Posée. Elle ne tremble pas : pour la première fois de sa vie elle se sent juste. Elle sent qu'elle peut changer les choses si elle a le courage de rester sur ses croyances.

La foule connaissait Salmay, les Lamed autour la soutenait : elle le savait. Parce qu'elle était une survivante, elle était en droit de parler pour ceux qui étaient tombés. Si Ozark voulait aller jusqu'au bout de ses pensées et de son désir de tuer il allait devoir faire couler son sang et les Lamed autour se révolteraient.
avatar

UPPER - Zayin
Messages 364

Feuille de personnage
RELATIONS:
FATE BREAKERS:

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: EVENT 1 : La Rencontre    21.11.17 13:09


La terre a grondé et le sol s'est déchiré dans un spasme meurtrier. Des ordres fusent à travers la panique générale, mais ils sont inutiles ; tous les guerriers-protecteurs présents s'activent déjà autour des gravats. Quelques minutes plus tard, une rumeur agite la foule fiévreuse : des étrangers seraient sortis des entrailles de la terre. Tandis que certains restent pour extraire des décombres corps et blessés, une division de guerriers triés sur le volet s’élancent vers l'origine du séisme. Alcyone, au galop sur une monture encore agitée par le stress des secousses, aperçoit au loin deux amas de corps tendus qui semblent se faire face. Elle fend l'air de directives tactiques, approuvées de concert par ses camarades de chevauchée, et tous bifurquent dans une direction distincte afin de couvrir toute la zone et encercler le groupe d'étrangers.

Son cheval n'a pas encore fini sa course que déjà Alcyone a mis pied à terre et s'élance dans l'ascension d'un rocher qui lui offre une position stratégique élevée et latérale sur la rencontre. L'arc bandé, la jeune femme analyse le plus rapidement possible la situation ; certaines personnalités se sont détachées des groupe et semblent avoir initié le contact. Ozark, clairement hostile, rôde tel un loup enragé entre les deux bandes lorsqu'une femme, probablement lamedéenne, tente de le raisonner. Alcyone serre la mâchoire d'exaspération devant la naïveté de la femme. Certains, sûrement trop habitués à la protection perpétuelle des Zayinéens, semblent avoir oublié tout instinct de survie primaire. Ou est-ce le peuple guerrier qui aurait développé une prudence et une méfiance excessives ? Peut-être que le glissement de terrain était un accident, mais quelle était la raison de l'apparition de ces êtres livides et quelles étaient leurs intentions ? Les vieux récits sur les colonies souterraines, oubliés dans le tumulte d'un quotidien bien plus concret, reviennent progressivement à l'esprit de la jeune guerrière. Était-ce vraiment les descendants des humains qui s'étaient enterrés des siècles plus tôt pour survivre à une extinction massive ? L'événement serait historique mais Alcyone, en alerte, n'a pas le temps d'en apprécier le caractère exceptionnel. Un coup d’œil alentour l'informe que les autres guerriers sont tous en place, flèches pointées vers les têtes blafardes des inconnus. Un signe d'hostilité de leur part et une pluie de métal les transpercera de part en part...
« Donnez-moi une seule bonne raison... » souffle-t-elle pour elle-même.
avatar

DOWNER - Iolite
Messages 165 CRÉDITS : MoonOfBlood, aflowermadeofirontumblr.

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: EVENT 1 : La Rencontre    23.11.17 16:53


event : la rencontre
GAIL & LES AUTRES


Pendant quelques secondes, Uppers et Downers parurent sur le point de parvenir à une entendre qui, bien que précaire, aurait été l’augure d’une nouvelle ère positive pour les deux peuples. Les doigts de Gail se refermèrent fermement autour de la paume de la Lamed en effectuant une pression, tandis qu’elle hochait simplement la tête en signe de respect. Deux. Quatre. Six. Et c’est à cet instant qu’une flèche se planta avec une précision mortelle entre l’éducatrice et l’archiviste, laquelle aperçut juste après, derrière Salmay, la silhouette émaciée d’un autre guerrier se rapprochant vivement d’eux. Il jouait des coudes, louvoyait entre les spectateurs impassibles, un feu brûlant dans ses prunelles vindicatives. Un brasier qu’elle avait déjà vu. Des flammes qui ne laissaient guère de place à la raison ou au reste. D’instinct, le corps de Gail se raidit, ses pieds s’ancrèrent dans le sol, son regard parcouru la foule sans que son attention ne quitte le Zayin. Analyser les risques. Se préparer au choc. Désarmer. Alors que l’autre éructait des menaces au visage de l’un des leurs dans un langage mâché, rude, l’ex-Agate regretta de n’avoir aucune arme sur elle. Elle pouvait toujours se battre s’il le fallait, mais elle ne tiendrait probablement pas deux secondes face à des guerriers habitués à survivre de cette façon. L’épée que le louveteau avait tiré la fascinait autant qu’elle l’inquiétait. Un seul mouvement et le sang coulerait. Le sien, ou celui du Karnark qui s’intéressait visiblement davantage à Saul qu’aux autres ? Gail n’était pas stupide pour autant, elle savait qu’elle ne devait pas faire le premier mouvement et lorsque Salmay s’interposa, ses poings se serrèrent. Ce n’était pas à l’étrangère de se mettre en danger. La Lamed s’efforçait, si ce n’est d’apaiser, de retenir le guerrier, alors la Downer s’autorisa une observation plus large de la foule.

Elle put alors remarquer avec effroi qu’ils étaient encerclés ; plus loin, des cavaliers et des archers s’amassaient autour d’eux, pointant tantôt leurs arcs, tantôt jouant avec leurs épées. Ils se méfiaient. Ils jaugeaient. Et sans la moindre once de défiance, Gail faisait de même. Stratégiquement, ils ne pouvaient pas gagner tant que d’autres Agates ne seraient pas remontés. Ils étaient des proies faciles. L’odeur du sang attirait les prédateurs. Sans connaître Ozark, la Iolite sentait pourtant qu’il était trop instable pour cette situation – il serait capable de mettre le feu aux poudres, volontairement. Il cherchait à le faire. Parce qu’il avait vu la mort qu’ils laissaient dans leur sillage. Comment aurait-elle réagi à sa place ? Elle aurait voulu protéger les siens. A tout prix. Gail s’avança d’un nouveau pas, dépassant la flèche plantée plus tôt. Son attitude ne laissait rien transparaître de la peur qui s’insinuait en elle. Pour elle. Pour Alena, pour Saul, pour Kolb, pour chaque Downer lâché dans un univers auquel il ne comprenait rien. « Si nous étions dotés de mauvaises intentions, prendrions-nous le risque de nous exposer à des représailles ? » Tout comme Seti, elle s’efforçait de s’exprimer le plus lentement possible, appuyant sur chaque mot. Elle-même ne saisissait pas tout lorsqu’ils parlaient trop vite. « Je ne suis pas une menace. Ces gens ne sont pas une menace. » Cette fois-ci, Gail s’adressa à la femme qui semblait la plus à même de résoudre ce conflit sans verser de sang. « Salmay a raison : c’était un accident. » Cela n’enlevait rien aux morts et aux blessés, elle en avait parfaitement conscience. Mais que pouvait-elle dire de plus ? « Je suis désolée… » Et quand bien même sa voix était sincère, l'ex-Agate gardait sa posture défensive. Elle avait beau ne pas être une menace, elle ne se laisserait pas prendre au dépourvu par un coup en traître.

Made by Neon Demon
avatar

UPPER - Zayin
Messages 150 CRÉDITS : BABINE.

Feuille de personnage
RELATIONS:
FATE BREAKERS:

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: EVENT 1 : La Rencontre    23.11.17 18:37


event : la rencontre
ROST & LES ÉTRANGERS


Qui aurait cru que la journée des négociations de territoire allait remettre en doute toute leur existence. Ironique que de négocier la Terre alors que des milliers d’autres humains vivaient sous elle. Après tout elle n’appartenait à personne. Mais ils s’étaient battus tellement d’années, c’était eux, les survivants, eux qui avaient luttés contre tous les maux de la Terre et avaient reconstruit pierre après pierre. Et eux qu’avaient-ils à revendiquer ? Ils avaient vécut pendant des siècles dans cette prison de verre, à l’abri de tous les dangers pendant qu’eux se battaient contre la nature pour subsister. Sa poigne puissante attrapa le bras d’une vieille femme, coincée dans les gravas de cette secousse, comme si la Terre avait grondé. Rost avait bien vu que les Zayinéins guerriers étaient partis à la hâte voir ce qui se tramait à l’annonce d’étrangers venus du sol mais lui il avait voulu rester. Il avait voulu aider son peuple. Si les étrangers étaient déjà là que pouvaient-ils faire après tout ? Alors il avait prétexté qu’il était trop occupé ici, qu’ils avaient cas y aller sans lui. Il les rejoindrait quand il aurait fini ici.

Il fit un tour d’horizon pour voir son peuple reprendre son souffle. Ils avaient sans doute subit des dégâts mais pour l’instant tout le monde dans ce coin là avait l’air sain et sauf. Il se résigna enfin à aller voir ce qui pouvait bien se passer, on disait qu’ils étaient sortis en grand nombre et qu’ils étaient pâles comme la neige. Enfourchant sa monture, il arriva seulement quelques minutes plus tard et s’arrêta à quelques mètres de la foule. Avant de s’approcher d’avantage, il releva légèrement le regard et aperçu un groupe de Zayinéins en hauteur et reconnu Alcyone, un fin sourire se logea sur ses lèvres, il aurait parié qu’elle aurait fait ça. Il se fraya un chemin dans la foule, personne ne broncha, après tout personne ne bronchait envers un Zayinéin -qui plus est un guerrier- de la carrure de Rost. Son regard froid suffisait à enlever à certains le soudain courage dont ils étaient prit pour revendiquer leurs droits. Il remarqua le chef Samek, Salmay –où pouvait-elle bien être à part ici de toute façon ? Elle était faite pour être là Salmay, ça ne le surprenait même pas- et son regard s’attarda quelques instants sur Oz à faire son numéro comme d’habitude. Mais il était un Zayinéin, il comprenait le sang bouillant dans ses veines. Ses yeux se posèrent ensuite sur le groupe pâlot d’en face. Leurs vêtements étaient bizarres, leurs visages étaient blancs, on aurait dit des morts-vivants. C’était peut-être ça après tout ? Et si c’était leurs ancêtres revenus des morts et pas seulement ces stupides légendes qu’on raconte ?

Alors qu’il n’avait entendu que des bribes de conversation depuis son ascension, son attention se porta sur celle qui venait de rompre le silence. Elle avait fait un pas dans leur direction et sa main s’était immédiatement portée à sa hache posée dans son dos. Désolée ? Elle avait l'air sincère et il se surprit quelques secondes à éprouver un drôle de sentiment mais il disparut aussi vite qu’il était venu. Il allait en falloir plus pour expliquer ce qu’ils venaient de provoquer dans le peuple d’en-haut. « N’avance pas plus étrangère. » Lâcha-t-il alors qu’il venait d’arriver à sa hauteur et avait dégainé sa hache, la pointant dans sa direction. « Fais attention, la lame est très affutée. » Souffla-t-il lui frôlant le ventre de son arme. Plus qu’un conseil, un avertissement.


Made by Neon Demon
avatar

Fondateur
Messages 280 CRÉDITS : Geniuspanda
http://twoworlds.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: EVENT 1 : La Rencontre    23.11.17 18:43



LA RENCONTRE
event 1
L’herbe sous leur pied leur paraît instable alors que l’air exempt de ses relents rances consume leurs bronches atrophiées par des années passées à suffoquer. Déboussolés par cet environnement hostile, leurs rétines se consument sous les rayons indifférents d’un soleil vindicatif. Certains en ont rêvé, d’autres n’osaient l’imaginer, pourtant tous doivent affronter ce mirage aussi beau que trompeur. Leur vision peine à concevoir les horizons sans limites s’offrant à leurs yeux alors qu’ils sont incapables de comprendre ce qu’est un ciel exempt de plafond. Ébranlés en leur sein et leurs convictions, les Downers font face aux premiers hommes, aux derniers hommes, à ceux qui ont survécu quand on les abandonna à la rage d’une terre spoliée.
Les pieds ancrés dans le sol, bien que tout aussi déboussolé, ils se tiennent droits et pourtant sont ébranlés en leurs fondations. Armes aux poings, rage au cœur, la foule de surfacien est déchirée quant à la marche à suivre face à ces étrangers au teint livide et aux mots majoritairement incompréhensibles. La plupart de ces Uppers peinent à lier ces fantômes aux histoires que leur racontaient les anciens. Comment associer l’impensable, le légendaire et l’irréel à ces hommes et femmes à la silhouette émaciée et aux yeux rougis ?
Les esprits s’échauffent, les cœurs se serrent sous l’effet de la crainte alors qu’après des pourparlers incertains certains s’enflamment quand d’autres se cachent sous le voile de leur silence. La rage croit dans le cœur des derniers arrivant, ceux qui contemplant les affres ayant secoué le Delta ne peuvent croire au pacifisme d’un peuple venu de nulle part. Un mélange de Zayinéin et de Samekeens prit de la hauteur, leurs armes dégainées et leurs arcs bandés en direction de ces rats cherchant la douceur des champs. Les premiers attendent le début des hostilités quand les seconds attendent un signe de leur chef. Il ne suffira cependant que d’une étincelle pour que tout ce beau monde ne s’enflamme.
Troublé par les échanges, incapable de comprendre les mots crachés par ces autres à l’allure si différente de la leur, un Agate emporté par la vague sorti son arme de son holster alors qu’une femme Lamedeens au premier rang semblait sermonner un jeune homme armé jusqu’aux dents. Les mains tremblantes, ne sachant s’ils échangeaient des paroles sereines ou des desseins sanglants, il brandit son arme vers le ciel avant d’en tirer la gâchette. Une détonation à en faire trembler les os s’échappa du pistolet pendant que tous les yeux se posaient sur le militaire aux traits anxieux et à la mine défaite. L’arc bandé, prête à tirer, une Zayinéenne était sur le point de décocher sa flèche quand la roche sur laquelle elle reposait se mit à trembler et que la terre sous celle-ci se mit à s’écouler comme de l’eau cherchant à retrouver la mer. Dans un bourdonnement insoutenable, les portes de la Colonie s’ouvrirent plus encore, la colline sous laquelle cette trappe avait été ensevelie menaçant à tout instant de s’abattre sur la foule à ses pieds. Une voix tonitruante s’échappa de la foule, son accent épais et ses mots intraduisibles pour les individus de la Colonie bien que son ton fut sans appel : « Ils maitrisent la montagne, on nous attaque ! »
Il n'en fallut pas plus pour que la terreur n'imprègne le coeur des hommes et des femmes du monde d'en haut comme de celui d'en bas.

explication et règles

- Merci de respectez les interventions du Maître du Jeu.
- Vos réponses devront faire un maximum de 500 mots afin que l'intrigue puisse avancer à un rythme convenable et que tout le monde puisse suivre ce qui s'y passe.
- Pour rappel aux Downers : la luminosité en surface est plus importante que sous la terre et il y fait bien plus froid que dans la Colonie.
- Pour rappel aux Downers et Uppers : la différence de langage entre ces deux communautés est sensible. Il ne s'agit pas de différences telles que celles qui existent entre le français parlé en France et au Canada, mais plutôt comme les différences qu'on trouve entre le portugais et l'espagnol ou encore le chinois et le japonais. Certains mots sont communs à ces deux civilisations, certaines phrases sont compréhensibles avec des efforts. Ces langages viennent des mêmes racines, mais il n'empêche qu'il s'agit de deux langages différents.
- N'hésitez pas à faire avancer l'intrigue, les prises de décisions sont encouragées.
- Vous pouvez poster dans n'importe quel ordre et le nombre de fois que vous le désirez.
- Vous pouvez poser toutes vos questions par ici. Bon jeu !
avatar

UPPER - Samek
Messages 113 CRÉDITS : Bonnie (av) Astra (signa)

Feuille de personnage
RELATIONS:
FATE BREAKERS:

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: EVENT 1 : La Rencontre    23.11.17 19:46


« Suffit ! » Sa voix s'élève par-dessus les menaces et pendant un instant Sina croit obtenir gain de cause. Ses yeux parcours la scène sur le point d'exploser. S'il n'a aucune raison de croire ces nouveaux arrivants, il n'a aussi aucune raison pour se lancer dans une attaque à l'aveugle. Le trou par lequel ils étaient arrivés pouvait renfermer des renforts. Il n'avait aucune certitude. Le chef des Samek n'eut qu'à faire un pas pour atteindre la hache du Zayinéin. Il saisit fermement le manche pour l'inciter à baisser son arme. « Personne ne t'as donné l'ordre d'attaquer. » Grogne-t-il entre ses dents, le regard infaillible planté sur le guerrier des montagnes. Il était parfaitement conscience qu'il n'était pas celui qui avait autorité sur eux. Mais il savait aussi qu'ils agissaient de leur propre chef. « Si vous voulez faire la guerre Zayinéin, vous ferez la guerre seul ! » Le menton de Sina se redresse alors qu'il s'adresse au clan protecteur prêt à mettre le feu aux poudres.

Guerre. Il faut croire qu'il n'y a que ce mot que les deux peuples ont en commun. Il est trop tard quand Sina perçoit l'arme à feu brandit en l'air. « Hey ! » Il s'élance en avant, bousculant Saul puis Alena dans l’espoir de l’atteindre et l’arrêter. La détonation le figea nette. Ses os en tremblaient. Il avait rarement entendu ce bruit, suffisamment néanmoins pour savoir que cela pouvait faire des dégâts irréparables. Il eut simplement le temps d’avoir peur pour les siens, pour Seti et Salmay, que le sol se mit à gronder. Panique. Cris. La foule se dispersa en un rien de temps à l’exception de ceux qui étaient déjà piégé. Sina agrippa le t-shirt de Saul, si bien que s’il lâchait prise ils tomberaient tous les deux sous les secousses. « Arrêtez-ça ! Stoppez l'attaque ! » Et pour être on ne peut plus claire, il pointa du doigt l’écoulement de rocher qui fonçait droit sur eux, persuadé qu’ils avaient le contrôle sur la montagne.


avatar

UPPER - Lamed
Messages 202 CRÉDITS : Secret Santa ♥

Feuille de personnage
RELATIONS:
FATE BREAKERS:

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: EVENT 1 : La Rencontre    24.11.17 6:30



Salmay savoura ce contact, pensa furtivement que le pire pouvait encore être évité mais la flèche qui se planta entre elles lui fit rapidement comprendre que non : cela ne sera jamais le cas. La lamed blanchissait à vu d'oeil : une impression de déjà-vu l'assaillit causant des tremblements incontrôlés dans son corps. Pourtant, elle retrouva la force de bouger quand elle vit que l'homme qui s'était avancé pour protéger la plus jeune était menacé. dans un sursaut de conscience : hors de questions que plus de sang se répand sur le sol aujourd'hui. Il y avait eut assez de morts et Salmay ne voulait pas se retrouver au milieu d'un massacre. Pas encore. Plus jamais : elle se l'était promis. Les guerriers Zayins les encerclaient tous maintenant : il ne manquait qu'un mot de travers pour la tension éclate, que la foule s'embrase et l'éducatrice ne supportait pas cette idée.

Soudain, la dame qui lui avait serré la main prends la parole. Salmay doit se concentrer et utiliser tout son savoir pour combler les mots qu'elle ne comprenait pas, ne reconnaissait pas. De tout son coeur : la Lamed voulait croire à ses paroles si elle la comprenait correctment. Elle était convaincue qu'il y avait des gens bons et à l'inverse des personnes néfastes dans les deux peuples. Mais ceux qui leurs faisaient face n'avaient pas déclenché les hostilités. Etait-ce être naïf que que de croire encore en la bonté de l'Humanité ? Se tournant légèrement vers Gail pour la regarder, elle hocha la tête pour approuver ses paroles mais aussi pour la remercier de son soutien. Si elles étaient deux, une dans chaque camp, à prôner la discussion alors elles auraient plus de chances de parvenir à leur fin.

Rost ne laissa pas le temps à Salmay de reprendre la parole puisqu'il menaçait déjà Gail. Elle le regarda exaspéré. Sina fit finalement entendre sa voix, mais Salmay ne trouva aucun réconfort dans ses ordres.
Quand il eut une détonation. A nouveau et cette fois-ci pour de bon : elle se raidit. Les yeux écarquillés : elle sentait son coeur battre dans ses tempes et si fort qu'il pourrait sortir à tout moment de sa poitrine. Non... Cela ne pouvait pas recommencer. Elle n'avait pas la force de se retourner comme les autres pour voir d'où venait le bruit ; laissant Sina passer et pousser les visages pâles qui étaient près d'eux. La peur avait pris le contrôle sur la raison et la paralysait.

Le sol se mit à gronder : comme si la nature entière choisissait d'arrêter les discussions, tuant un possible conflit dans l'oeuf. Mais même les secousses ne la sortent pas de sa torpeur. Elle reste immobile : au milieu de la cohue qui cherche déjà à partir d'ici sans demander son reste.
avatar

DOWNER - Citrine
Messages 25 CRÉDITS : avatar|sial

Feuille de personnage
RELATIONS:
FATE BREAKERS:

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: EVENT 1 : La Rencontre    24.11.17 7:05


Kolb avait l’impression d’observer la scène au ralenti. Des discours qui lui venaient en échos, partiellement incompréhensibles, tandis que les ennemis fourmillaient autour d’eux, les encerclant avec aisance. Il en observa toute la périphérie, un cordon létal et expérimenté, prêt à les étouffer au moindre pas de travers. S’il ne craignait pas qu’un geste trop brusque signe leur arrêt de mort collectif, Kolb aurait tenté de retenir Gail. Saisir son poignet, la secouer un peu pour la peine et lui faire cesser toute illusion de cordialité. Les mots s’échappaient dans l’espace entre leurs deux clans, incompréhensibles et pourtant clairs comme de l’eau de roche. Leur sens se lisait dans les yeux féroces du gamin qui, épée en main, ne leur laissait pas le bénéfice du doute. Ou encore dans la carrure solide et menaçante d’un autre étranger, caressant sa hache comme une promesse, peu enclin à écouter ou accepter les excuses de Gail. Kolb se glissa derrière Saul, chuchotant furieusement à l’oreille de celui qui pouvait prétendre à une forme de leadership. «  Ça va mal se terminer » pressa-t-il, les nerfs à vif. «  On a rien à faire ici, il faut qu'on parte! », une conclusion déjà anticipée, et confirmée dès le premier rayon assassin sur sa rétine, dès le premier vent glacial contre sa peau. Une retraite pouvait s’avérer tout aussi difficile, mais préférable à un affrontement. Ils étaient terriblement désavantagés. Il fallait qu’ils retournent sous Terre. Ils n’auraient jamais dû en sortir. Mais il était déjà trop tard. Trop tard lorsqu’il aperçut un Agate lever son arme. Trop tard lorsque, après un court silence ahuri, il l’insulta de tous les noms, car la Terre s’était mise à trembler. La panique gagna les rangs, des cris et des exclamations fusant de tous les côtés. Tombé au sol suite à la secousse, Kolb en profita pour tirer un vieux canif de sa poche. Un cadeau d’autrefois qu’il gardait à proximité pour les bouteilles capricieuses et les menaces imaginaires. Une maigre illusion de défense, mais dans la confusion du glissement de terrain, il n’allait pas laisser un de ces sauvages lui tailler la gorge sans tenter de se protéger. Merci pour rien, Cassidy!
avatar

UPPER - Zayin
Messages 364

Feuille de personnage
RELATIONS:
FATE BREAKERS:

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: EVENT 1 : La Rencontre    24.11.17 13:05


La situation stagne. La femme-taupe, qui s'était naturellement imposée à la tête du groupe d'étrangers, tente une nouvelle fois d'ouvrir le dialogue. Alcyone croît reconnaître les mots menace et désolée mais le sens précis de ses paroles lui échappe. La jeune guerrière secoue imperceptiblement la tête, bien trop consciente de l'impasse dans laquelle cette rencontre – quasi du troisième type – s'est enlisée.
Faites demi-tour. Renoncez. Replongez dans le trou dans la roche par lequel vous êtes venus et restez-y. leur intime-t-elle silencieusement, comme si le peuple pâle pouvait intercepter ces conseils, espérant les voir se réveiller brusquement de leur hébétement et se mettre à marcher en direction de la montagne, guidés par la voie de la raison.
Mais les termites humains restent plantés là, tandis qu'un Rost déterminé se fraye un passage jusqu'au peloton de tête et menace l'étrangère de sa hache. Le chef Samek s'impose, dédaigneux, presque ingrat envers les guerriers qui ont si souvent œuvré pour la sécurité du peuple de l'eau.
Comment ose-t-il. Comme si son peuple d'amphibiens serait d'une quelconque utilité, de toute façon. Ou peut-être se voyaient-ils attaquer les étrangers à coups de truites et de cannes à pêche ? L'espace d'un instant, Alcyone est tentée de planter aux pieds du Samekéen une flèche en signe de défi et d'avertissement. L'espace d'un instant, elle abandonne l'analyse prudente du groupe de têtes pâles pour foudroyer du regard celle, bronzée par un soleil implacable, de Sina. Et c'est durant cet instant, cette fichue seconde, qu'un homme-taupe plus fébrile que les autres brandit une arme qu'il actionne dans la foulée.
La détonation plonge le monde environnant dans une sorte de flottement douloureux, durant lequel plus rien n'existe hormis un bourdonnement oppressif, qui s'estompe peu à peu. Le visage froncé d'une douleur sourde, Alcyone met quelques secondes à retrouver ses esprits et ajuster un tir qu'elle veut infaillible.
Mange toi ça, abruti.
Jour de chance du tireur nerveux ou intervention divine de Mère Nature, la terre se met à trembler sous la jeune guerrière et la flèche manque sa cible. Elle a à peine le temps de réaliser ce qu'il se passe que déjà un torrent de terre et de roche l'avale et la recrache quelques mètres plus bas, aux pieds de l'attroupement d'hommes-taupes à cet instant tout aussi paniqués que ses propres congénères.
« Arrêtez-ça ! Stoppez l'attaque ! »
Des ordres, des cris parviennent à ses oreilles tandis qu'elle essaye de remettre ciel et terre à leurs places originelles. Sonnée, le souffle court, la jeune femme tente de se relever mais son corps meurtri par la roche la maintient au sol dans une contraction de douleur. Elle prend soudain conscience de la proximité dangereuse des inconnus et de sa vulnérabilité et parvient, au prix d'un effort soutenu, à extraire d'une de ses jambières en cuir une dague qu'elle s'empresse de glisser dans sa manche droite, au cas où.
« Putain de merde... »

Spoiler:
 
avatar

DOWNER - Iolite
Messages 165 CRÉDITS : MoonOfBlood, aflowermadeofirontumblr.

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: EVENT 1 : La Rencontre    24.11.17 14:32


event : la rencontre
GAIL & LES AUTRES


La lame semblait acérée et Gail n’eut pas besoin de l’avertissement guttural du Zayinéin pour comprendre qu’elle devait reculer. Ce qu’elle aurait fait paisiblement si Sina n’avait pas lancé quelques paroles dont les tonalités lui étaient familières – elle plissa des yeux en l’observant annoncer, le ton dur, « seuls. » Qui était seul ? Les Downers ? Essayait-il de les enfoncer ou d’au contraire désamorcer la situation ? Elle ne comprenait pas ce qu’il disait aussi facilement que la femme, son accent était plus tranchant et la mélodie n’était pas facile à suivre. Et soudainement, son regard sombre se fixa sur quelque chose derrière Saul et Alena, juste avant qu’il ne s’élance en les bousculant. Le premier instinct de la femme fut de se détourner de Rost qui la tenait toujours en joue de ses prunelles prudentes, essayant de rattraper le Samek qui représentait actuellement un danger potentiel, mais en jouant des épaules à sa suite elle aperçu la raison de son agitation. Une demi-seconde avant que l’Agate ne presse la détente. « NON ! » Le son, brutal, résonna autour d’eux, suivi d’un très bref silence, puis d’un grondement assourdissant. La panique s’empara de la foule à l’instant où Gail expérimentait un calme glacé. Derrière elle, quelqu’un beugla quelque chose qui ressemblait à un cri de guerre – ou alors à une alerte. Mais présentement, c’était le dernier des soucis de la Iolite qui voyait les vivants et la terre se mouvoir de plus en plus violemment. Elle ne voulait pas être prise en sandwich entre les Uppers rendus agressifs par le coup de feu, elle ne voulait pas non plus finir écrasée sous les pieds des Downers paniqués par ce roulement infernal. D’où provenait-il d’ailleurs ? Quelqu’un poussa Gail, une autre personne lui donna un coup d’épaule dans la poitrine. Si elle ne bougeait pas, elle allait terminer ensevelie sous une marée humaine. Au détour d’une vague moins puissante, elle aperçu le visage peint par la terreur d’Alena, et au prix d’un effort surhumain, parvint à tendre la main entre deux Luniens pour refermer ses doigts sur son avant-bras et la tirer vers elle.

« Je te tiens. Je te tiens. » Ses ongles s’enfonçaient dans sa chair, mais elle s’en contrefoutait. Saul était hors de vue, les guerriers grognaient, luttaient pour garder l’équilibre. Elle n’avait pas perdu les pédales : le sol tremblait bien. Depuis quand est-ce que le sol pouvait trembler ? « Il faut qu’on sorte de là. Je te sors de là. Je te tiens. » Inutile de se battre contre le courant qui poussait dans tous les sens. Elles se laissèrent porter, tâchant toutefois d’avancer toujours vers un seul but. L’ascenseur. Quoi qu’il soit en train de se passer avec cette terre, la Colonie leur offrirait plus de stabilité. Elle l’espérait en tout cas. Expulsées sur les côtés du groupe Downer, elles tombèrent pratiquement devant la forme d’une des guerrières qui semblait avoir fait une mauvaise chute. Elle avait le même regard qu’un animal blessé – Gail le savait, parce qu’elle avait vu un vieux livre sur la chasse et que les prédateurs qui finissaient par devenir des proies étaient aussi furieux qu’elle. Ils souffraient, mais ils montraient les crocs. « Et merde. Hey ! » Sans lâcher Alena, elle tendit son autre main vers Alcyone, lui offrant son aide pour se relever. Il ne tenait qu’à l’autre de l’accepter ou de lui cracher dessus. Mais il fallait rapidement se décider. Ils n’avaient pas le temps de faire dans le social.

Made by Neon Demon
avatar

DOWNER - Lunien
Messages 202 CRÉDITS : Arté (avatar) ; Anaëlle (code sign)

Feuille de personnage
RELATIONS:
FATE BREAKERS:

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: EVENT 1 : La Rencontre    25.11.17 5:46



EVENT : La rencontre
Alena & les autres

Alena est perdue. Totalement perdue. Tout semblait plutôt bien se passer, du moins autant que cela soit possible au vu des circonstances. Puis des guerriers étaient arrivés, armés et en colère. La jeune femme s’en voulut aussitôt de s’être mise en avant, même inconsciemment, il y a de cela plusieurs minutes. Elle s’en voulait d’avoir, involontairement, attiré Saul et Gail dans son sillage. Et elle se maudissait, elle et sa faiblesse, elle et sa totale inutilité. Parce qu’elle savait pas quoi faire. Que pouvait-elle faire de toute façon pour désamorcer un tel conflit ? Pour empêcher que ces hommes aient l’envie de les trucider. Alena ne savait pas manier les mots autrement que pour provoquer, ce qui était franchement contre productif dans cette situation. Alors elle dit rien, tente de suivre la conversation mais ne parvient à capter que la haine qui émanait de propos incompréhensibles. Elle jette un coup d’œil reconnaissant à la dénommée Salmay, la seule qui semble prendre leur défense ou tout du moins leur laisser le bénéfice du doute. Et lorsqu’enfin un tir retenti, après qu’elle ait été bousculée, la première pensée de la Lunienne fut pour cette étrangère, cette femme qui leur faisait un peu confiance… Et qui aurait toutes les raisons de douter d’eux ensuite.

Ce fut ainsi sur un sentiment de déception et de colère face à cette situation qui lui échappait totalement que l’ouvrière accueillit les tremblements de terre. Un éboulement plus loin qui attire son attention et déjà l’acier de ses yeux se perd sur les gens autour d’elle, la panique se faisant sentir. Pétrifiée, elle cherche à capter un regard, une présence. Tant pour trouver du courage que pour essayer d’offrir son aide, aussi modeste soit-elle. Elle n’en eut pas le temps. Ce fut Gail qui la trouva. Je te tiens. Gail et sa manie d’être là pour elle, sans que la Lunienne ne parvienne à comprendre pourquoi elle était le fruit de tant d’attentions. Gail et sa manie de la couver, parfois. Mais Alena ne s’en offusque pas, pas cette fois. Ses doigts se referment autour de l’avant bras de sa compagne, comme pour s’assurer qu’elle tiendrait parole. Elles ne se lâcheraient pas. Poussant de toutes ses forces sur les individus qui lui bloquaient le passage, la blonde se fraye un passage jusqu’à son amie, puis en direction de l’ascenseur. Cela lui semblait être la seule solution. Au pire, ils finiraient à nouveau enterrés, condamnés à rester sous la surface après avoir eu le droit au plaisir fugace de sa découverte.

« Et la galanterie putain ! Gronde-t-elle tandis qu’elles se retrouvent déviées de leur objectif. Poussées violemment sur le côté, les deux femmes tombent alors sur ce qui semble être une guerrière de la surface. Gail n’hésite pas à tendre sa main à l’inconnue, malgré son air farouche. Alena n’hésite pas, de son côté, à la presser. Viens ! » Joignant le geste à la parole, la jeune femme fait des moulinets de la main vers elle pour l’inviter à les suivre avant de désigner l’ascenseur de l’index.

- BLACK PUMPKIN
avatar

DOWNER - Jaspe
Messages 136 CRÉDITS : Shiya

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: EVENT 1 : La Rencontre    26.11.17 18:14


Il sentait chaque personne collée contre lui, dans cet ascenseur bien trop petit et qui semblait menacer de s’effondrer à chaque instant. Combien de fois avait-il servit exactement ? Y avait-il un poids minimum ? Ce genre de questions fusèrent littéralement dans son cerveau alors que soudainement, les portes de l’ascenseur déversèrent une lumière de feu qui arracha à Kaden et à ses voisin.es des grognements douloureux. Il se frotta les yeux quelques instants tout en sentant le vent froid lui balayer le visage. Il entendait les gens s’exclamer, parler mais il n’arrivait pas à écouter quoi que ce soit, concentré sur ses propres sensations. Il fut pris d’une quinte de toux alors que sa gorge et ses poumons semblaient s’effriter à l’intérieur. Les sensations étaient incroyablement écrasantes et terrifiantes. Finalement, on lui posa une main sur l’épaule, quelqu’un lui dit de se pousser du chemin. Il se décala et osa finalement ouvrir les yeux. De la terre, des arbres, de l’herbe… Et lui qui pensait que garder les yeux fermés était pire que les laisser ouverts… Kaden était totalement désorienté et bouleversé par ce qu’il voyait. Ses yeux se noyaient sous les larmes, non pas de tristesse ou de peur, mais de douleur. Ses rétines semblaient ne pouvoir apercevoir le paysage que rapidement avant qu’il ne faille les fermer. Et même mettre ses mains au-dessus de ses yeux ne servait pas à grand-chose.

Puis, le silence ce fut. Instinctivement, il pensa que quelque chose de mauvais se passait. En observant la foule de Downers autour de lui, il vit que l’attention se déroulait bien devant l’ascenseur, plus loin, sur quelques mètres. Il reconnut @GAIL WEBSTER et @ALENA HODSON parlant avec des gens inconnus. Son estomac sembla lui tomber dans les pieds lorsqu’il réalisa soudainement que ces gens à la pays foncée et aux habits particuliers devaient apparemment être des habitants de la surface. Des reflux acides envahirent sa bouche. L’air, les odeurs, la réalisation que sa vie avait probablement été un mensonge le rendaient malade… Et alors que la conversation (ou l’échange de mots) semblait relativement cordial aux premiers abords, certaines personnes de la surface semblèrent soudainement manifester des comportements violents. Kaden se figea. Ils semblaient s’énerver, montrant les alentours, la terre craquelée sous un éboulement que l’ascenseur avait pu produire… « Ils pensent qu’on a fait ça ? » demanda-t-il à haute voix plus pour lui-même que pour quelqu’un d’autre. Puis une détonation, des tremblements et des cris, tout allait s’effondrer.

Les jambes de Kaden voulaient le faire courir en arrière, mais il aperçut en contre-bas de la colline, @SAUL VASARELY, soudainement agrippé par un homme inconnu. Il hésite et finit par se faire bousculer alors que les cailloux roulent sous ses pieds. Il tombe et roule jusqu’en bas, jusqu’à arriver, par incidence à cause de Saul et de l’inconnu (@SINA MENSEKT). Il se relève, toise les hommes de sa taille qu’il regrettait amèrement à ce moment précis et à travers ses yeux à demi clos pour filtrer le soleil, il dit « Non non non ! Il a rien fait ! Il a un fils ! On ne veut pas de mal ! » Il n’était pas prêt à aller voir Ulysse pour lui dire que son père était mort, tué pour quelque chose qu’il ne comprenait même pas. Mais le sol tremblait et les cailloux roulaient vers eux d’une manière menaçante.
avatar

UPPER - Zayin
Messages 364

Feuille de personnage
RELATIONS:
FATE BREAKERS:

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: EVENT 1 : La Rencontre    27.11.17 13:29


Quelle était la probabilité pour qu'elle réchappe indemne du courroux soudain de Mère Nature ? Peut-être qu'en restant ainsi étendue elle se ferait oublier d'une terre vengeresse, peut-être que les coulées de roche se désintéresseraient de son corps déjà meurtri et l'épargneraient ? Quelles étaient ses autres options, de toute façon ? Ramper sur plus d'une centaine de mètres ? Irréaliste dans son état actuel...
Alors qu'elle s'apprête à s'en remettre entièrement à la chance et à la clémence de la montagne, deux ombres surgissent et se penchent sur son corps.
« Hey ! » « Viens ! »
Leur intention est sans appel, les silhouettes lui offrent une aide inespérée. Alcyone met un instant à discerner leurs visages, éblouie par une lumière automnale quasi cristalline. Ce sont les deux jeunes femmes venues des profondeurs qui tentaient quelques minutes plus tôt d'établir le dialogue entre leurs peuples. Fais chier. Même si elle avait deviné à leur accent leur origine souterraine, la jeune guerrière aurait préféré tomber sur des têtes bronzées par la lumière du soleil. Mais la situation ne lui permet pas de jouer les fines bouches. Entre prier pour ne pas mourir ensevelie sous des tonnes de roche et tenter sa chance avec les deux inconnues, le choix est vite fait. Alcyone saisit à contrecœur la main tendue de l'étrangère qui l'aide à se relever dans un élan qui lui arrache un grognement de douleur.
Son corps entier la fait souffrir mais le glissement de terrain qui continue son œuvre destructrice lui ôte toute envie d'examiner ses blessures. Si fractures il y a, elles attendront patiemment la fin de ce chaos pour se manifester, merci bien. Pour l'heure, Alcyone compte sur l'adrénaline qui parcourt ses veines pour anesthésier les pas qui la porteront hors d'ici.
Pour faciliter ces derniers, les deux femmes viennent spontanément glisser leurs épaules sous les bras de la blessée avant de reprendre leur marche vers la montagne. Vers la montagne. Alcyone ne comprend pas. Ce n'est pas la bonne direction, que font-elles ? Elle se fige soudainement, entravant la progression du trio, et jette un regard affolé à Gail.
« Pas par là ! Dans l'autre sens ! »
Se rappelant soudain le terme qu'elle avait entendu plus tôt et qui semblait commun à leurs deux langages, elle reprend, en pointant du doigt les coulées de terre et de roche :
« Menace ! »
Alors qu'elle tente fébrilement de faire marche arrière en entraînant avec elle les deux étrangères, Alena la retient et secoue la tête, déterminée. Durant un instant, la jeune guerrière croît comprendre : les deux femmes ne l'ont pas relevée dans l'intention de la secourir, elles veulent la jeter dans le torrent de pierre pour s'assurer qu'elle ne s'en sorte pas vivante. Alors qu'elle s'apprête à révéler la lame dissimulée dans sa manche, Gail désigne à son tour la montagne du doigt. Non. Pas exactement la montagne... La bouche de métal encore grande ouverte qui avait vomi ces gens étranges.
« Non. Non non non non. »
Il est hors de question qu'elle entre dans cette cage d'acier, elle n'y mettra pas un pied, mais elle réalise aussi qu'il est à présent trop tard pour faire demi-tour, surtout si ses béquilles humaines l'abandonnent pour suivre leur plan initial. Alors, machinalement, sans qu'elle en ait réellement conscience, ses jambes se remettent en marche, direction ce qui lui semble être un cercueil tout désigné.

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: EVENT 1 : La Rencontre    


Aller à la page : 1, 2  Suivant

RÉPONSE RAPIDE