Two Worlds :: AS ABOVE SO BELOW :: Origine :: Fiche acceptée
avatar

DOWNER - Agate
Messages 20 CRÉDITS : AILAHOZ

Feuille de personnage
RELATIONS:
FATE BREAKERS:

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Cils noirs battant sous les silences {Cameron}    18.11.17 10:11



Cameron Svendsen
Je marcherai les yeux fixés sur mes pensées,
Sans rien voir au dehors, sans entendre aucun bruit

DOWNER
Agate
Militaire
Vingt quatre ans
Célibataire
Ft. Marie Avgeropoulos

MAKE IT COUNT

La tête haute. L’air souvent méprisant, suffisant. La carapace solide de celle qui a dû se frayer un chemin à coup d’exploit physique et de prouesses diverses. La fille de. Le portrait craché de celui qui l’a façonné. Soldate émérite qui malgré son jeune âge, s’avère prometteuse. Pression familiale. Espérance, souvent vaine, de voir naître dans les yeux de son père, un éclair d’admiration, de fierté. La vie personnelle en arrière plan pour celle qui semble dévouée, conditionnée à écouter l’autorité et à suivre les règles. L’esprit qui vagabonde, dans l’intimité. Qui rêve d’autre chose, d’exploration et de découvertes. De nature et d’aventure. Sortir des rangs, les briser, déserter, aussi. Souvent rappelé à l’ordre par le seul regard de son père et pourtant, une violence présente au fond des tripes. Certains la disent arrogante, trop sure d’elle et de ses compétences, trop fière. Endiguée dans sa carrière et dans le chemin logique de sa vie. Seule avec ses espoirs, ses mensonges, sa rage et ses aspirations.

Téméraire • Tête brulée • Franche • Impitoyable • Charismatique • Renfermée • Tranchante • Stratège • Passionnée • Rêveuse • Rancunière • Perfectionniste • Inventive • Déterminée


Comment votre personnage est-il intégré à la Colonie 32 ? Est-ce que la vie sous terre lui convient ? La fille du commandant. Digne héritière de la carrière de son père et probablement de la fermeté de ses opinions. Les Svendsen ne sont pas connus pour être une famille altruiste, aimante ou encore empathique. La rigidité semble régir leur mode de vie. Des opinions tranchées, un certain traditionalisme de ce qui s’est toujours fait et surtout, un esprit conquérant sans nulle autre pareille. Pourtant, sous l’air froid et calculateur de la fille, élevée comme si elle était (devait être) un garçon, nourrissant les souhaits d’un père trop présent et trop exigeant, se cache une personnalité bien plus nuancée. Rêveuse, curieuse qui se complaît dans les récits lointains de ce qu’était le monde, jadis. Pleine d’espoir quant au fait de découvrir la surface, la nature et d’autres couleurs que les camaïeux de gris et de noir qui semble être la prédominance de la vie sous terre, malgré que cela soit ce qu’elle a toujours connu. Loyale pourtant, au patriarche, au paternel. Dévouée à le rendre fier, à lire dans ses yeux l’admiration. Rouage fonctionnel du système dans lequel elle semble évoluer avec aisance. Personne ne conteste sa place, ses choix ou encore les péripéties de sa carrière. Tous disent qu’elle est née pour ça. Suivre le chemin tout tracé pour elle.
Votre personnage remet-il en cause la Colonie, qui a tardé à s'aventurer à la surface ? Prend-il la défense de Mel Cassidy ? Remettre en cause toute la colonie, Cameron ne se le permettrait pas. Pourtant, une part d’elle bouillonne, devant cette liberté miroitant au loin, brillante et attirante. Elle n’espère qu’une chose, c’est que, bientôt, elle pourra se faufiler hors de cette cage qui l’a vu naître, qui a porté son peuple durant des siècles et des siècles. Elle n’approuve pas l’extrémisme de Mel Cassidy, à vrai dire, elle condamne même son comportement irrationnel et totalement emporté. Plus pragmatique, plus mesurée, Cameron a toutefois entendu ses arguments, elle y a prêté une oreille attentive, cachée derrière la froideur de son expression faciale habituelle. Elle espère, que la surface sera aussi accueillante qu’elle a pu le rêver, ou le lire. L’impatience commence à habiter son être, la fascination se lit dans ses yeux, mais rien ne semble trahir son légendaire stoïcisme.
Que pense trouver votre personnage à la surface ? A-t-il des espoirs, des craintes, des doutes ? Le monde, le vrai, aussi éblouissant que fascinant. Aussi différent que fidèle à tous les récits qu’elle a pu dévorer. Aux œuvres, dessins et autres fabulations des uns et des autres, restés trop longtemps cloitrés sous terre. Pour sur qu’elle veut être dans les premiers à se glisser hors de la trappe, à respirer l’air, le vrai. À ouvrir grand les yeux et les poumons. Elle rêve, elle fantasme, même, de ce à quoi peut ressembler le monde. Voir en couleurs, plutôt qu’en noir et blanc. Pourtant, elle est loin d’être purement naïve, ou bêtement dupe. Elle sait qu’un « nouveau » monde, révèlera de nouveaux desseins. L’ambition des uns et l’esprit de conquête des autres. L’individualisme de certains. Elle reste en retrait, soldat obéissant, qui n’est pas là pour imposer sa volonté ou communiquer son point de vue. Pourtant elle observe, écoute et se forge sa propre opinion. Elle sait que, peut être, la liberté sera gagnée à coups de coudes et de tirades emportées, mais qu’importe, elle veut sa place. Elle gagnera sa place, ou simplement, se la fera elle même. Aventureuse dont le sang semble bouillir, à la seule évocation d’une surface à explorer. Téméraire, pour sur, dont, dans le fond de ses prunelles claires, brille une nouvelle étincelle de vie.


(JAIS) Cameron n’a jamais eu le choix. Elle n’a jamais imposé à ses parents sa véritable volonté. Père trop calculateur, trop présent, trop autoritaire pour oser contester sa parole. Élevée comme le garçon qu’elle aurait dû être. La féminité n’a que peu sa place, par quelques moments volés avec sa mère. Pourtant, la fille se veut être aussi belle que sa génitrice, dotée d’une beauté bien à elle, aussi tranchante que douce. Cachée, camouflée, derrière une violence évidente et une vie stricte. Derrière l'uniforme et l'air froid. Cameron se renferme, lorsqu’elle perd sa seule alliée, hors carrière. Hors rang d’une armée qu’elle embrasse autant qu’elle déteste, parfois. L’accident qui lui enlève celle qui osait s’imposer face à la froideur de son père. Celle qui pouvait se le permettre. Celle qui l'adoucissait, aussi. Qui pouvait lutter pour que sa fille, le soit un tant soit peu. La jeune femme se rend à l’évidence. Sa vie est tracée, son chemin évident. Elle ne peut sortir du sentier même si depuis peu, l’espoir d’une autre vie semble se dessiner, rien qu’en songeant à une surface qui tend à être accessible.

(ALBÂTRE) La vie personnelle éludée pour les attentes du paternel et la réussite obligatoire. Cameron n’a jamais connu l’amour autrement que par des bribes d’admiration et de désir pour quelques êtres, au long de sa vie. Adolescente entichée. Fantasmes juvéniles. Pourtant elle grandit, devient une femme. Une femme sure d’elle, appliquée et perfectionniste. Mais malgré les années, le vide reste. Le goût amer de passer à côté de son existence. Jamais un baiser, jamais une attention. Seulement les silences des nuits froides et les rêves arrachés à un moment d’égarement. Obligée, par la pression familiale, de se dévouer à sa carrière, à l’armée. Aucune place pour la faiblesse du cœur, toujours endigué par les attentes paternelles. Elle ne sait ce qu’elle aime, ce qu’elle préfère. Elle s’amourache, encore, parfois, un instant futile. Une admiration non feinte, mais tût. Pourtant bien présente au fond de ses prunelles claires. Tabou des sentiments et fantasmes, auxquels elle juge ne pas avoir droit.

(CÉRULÉEN) Fille d’une ingénieure, c’était, petite déjà, son choix de carrière. Son choix de vie. Douée de ses mains, inventive et débrouillarde, elle se destine à un avenir brillant, en suivant les traces de sa mère. Mais son paternel balayera ses rêves du revers de la main, la poussant dans une carrière que lui seul semble avoir choisi. Rapidement, les bricolages divers font place aux entraînements physiques, aux combats et à la stratégie militaire. Pourtant, Cameron n’a jamais oublié les prémices de ses premiers amours professionnels. Elle s’évade, parfois, profitant de l’inattention du père. Elle s’évade dans d’autres quartiers, dans d’autres cercles. Son visage bien connu se doit d’être caché, camouflé, discret. Mais certains ont accepté, de lui offrir sa chance. De la laisser appendre, de la laisser observer. De la laisser bricoler. L’air plus insouciant et transit d’une passion à laquelle elle s’adonne sans complexe, lorsque un moment d’égarement le lui permet. Fascination qui se lit dans ses yeux, alors que les sourires se font plus présents et la légèreté évidente. Sa voie est là, juste sous ses yeux, juste sous son nez et pourtant, tellement inaccessible.

(CARMIN) Téméraire. Tempétueuse. Le caractère affirmé et les risques qui ne sont qu’une simple information. Certains craignent pour sa vie, d’autres l’observent avec fascination et admiration. Cameron est une énigme pour beaucoup. Réfléchi et stratège, la voilà qui peut se jeter, tête la première, dans des risques semblant inconsidérés. Le besoin de l’adrénaline. Le besoin de se sentir vivante. De vibrer. Le rire, insouciant, qui vient teinter l’excès de zèle ou d’assurance. Affirmée. Tête brulée qu’elle est.

(MOUTARDE) Prouesses évidentes pour celle qui n’a fait que se dévouer corps et âme aux Agate, à l’armée, à sa carrière. Jeunesse pleine de promesses. Silhouette athlétique et endurante. Évidence des capacités, que personne n’ose remettre en doute. Grande combattante, stratège et efficace. Impitoyable et intransigeante. Dure avec elle-même, dans le seul but de cultiver la fierté du paternel. Le port droit, strict, l’air souvent fermé, froid, certaines fois méprisant. Carapace forgée au travers des années et des épreuves. Attitude feinte et bien maîtrisée, de celle qui se veut intouchable et pourtant, tant apte à souffrir.

(ARGENTÉ) Figure maternelle remplacée, en partie, par celle qui la prendra sous son aile. Celle qui se dessinera comme sa marraine, son mentor, l’épaule sur laquelle s’appuyer. Exigeante, sans l’être trop. Ferme, avec un brin de douceur. Appliquée et aussi perfectionniste que son père. Si bien que Cameron la regardera toujours avec une admiration non feinte, jusqu’à éprouver un semblant d’attirance, durant son adolescence. Désir qui se transforme en haine, en rage, en ressentiment, lorsque Gail abandonne. Le déplaisant sentiment d’être destiné à souffrir sous le joug d’un père exigeant, loin de la tendresse de certains ou de l’affection de d’autres. Cameron se referme, un peu plus, surtout face à celle qu’elle a désormais du mal à regarder dans les yeux sans ressentir une évidente vague de colère, la submerger. Pour l’avoir laissé seule. Pour s'être exilé.

(JADE) Fascination pour la surface, pour le passé, pour l’histoire oubliée, qu’elle cultive en secret. Récits divers, cachés sous le matelas de son lit, ou dans une faille de sa chambre. Dessins, griffonnés à la volée d’un élan d’imagination, dans un moment de solitude, dans un carnet qu’elle garde jalousement pour elle seule. Rêveuse d’explorer un jour cette terre qui semble de plus en plus accessible. Elle veut s’y glisser, dans les premiers. Témérité obligée, curiosité maladive pour ce qui semble être sa porte de sortie. Sa nouvelle vie possible. S’enfuir, quitte à tout perdre, à tout abandonner.  

(LAVANDE) Quelques notes fredonnées, chantées au hasard d’un moment solitaire, ou simplement d’oubli. Traversant un couloir, prenant sa douche, s’étirant avec un entraînement ou griffonnant dessins et notes dans son carnet. Se perdent dans l’air, virevoltent, les mélodies oubliées qu’elle adore. Elle ne s’en rend pas toujours compte, de ces instants où elle laisse tomber une partie de ses barrières pour s’adonner à un peu de poésie chanté. Ancien art oublié, datant parfois du millénaire passé. Pourtant, retrouvé dans les archives, elle ne s’en lasse pas, de ces quelques notes qui lui donne l’impression de s’évader.
 
(CORAIL) La peau marquée de la dureté de sa vie. Blessure d’entrainement, cicatrices diverses, plus ou moins imposant. Accident domestique ou même expérience de son propre chef sur sa personne. Mal être parfois présent, souvent caché, ou au contraire, affiché sans une once de honte et de gêne. Cameron n’a pas honte de ce qu’elle est. De ce qu’elle est devenue et de ces marques qui la suivront tout le long de sa vie. Signes risibles de la violence de ses choix ou plutôt, de ceux qui lui ont été imposés. De ceux-là même qui continueront de la marquer. Ou au contraire, des nouvelles épreuves qu’elle aura à surmonter, à la surface. Oui, elle en rêve, de se mettre à l’épreuve dans un élan de témérité et peut être de violence. Tête brulée qui ne semble pas avoir peur de sa propre perte.

(INDIGO) L’ambition n’est pas ce qui la caractérise. Certains pensent qu’elle est là pour réussir, pour triompher, pour s’imposer en suivant les traces de son père, mais la plupart ne la connaisse pas vraiment. Cameron suit l’évidence même, sans trop se poser de questions. Se surpasse, se pousse toujours plus haut, sans chercher réellement l’évolution de poste ou la reconnaissance de ses pairs. Consciente de ce qu’elle vaut. Sa seule véritable ambition est de sortir de cette grotte, de cette cache souterraine. D’explorer le monde comme les récits lointains qu’elle a pu lire, s’octroyant un peu de rêve. L’âme de l’aventurière. Le pouvoir lié aux titres ou au distinctions, elle n’y accorde aucune espèce d’importance, bien qu’elle soit consciente que dans sa société actuelle, la chose soit presque sacrée.

(CUIVRE)
Méfiante de nature, elle n’accorde jamais ou presque, sa confiance, partant de principe que tous peuvent l’abandonner comme a pu le faire Gail ou plus largement sa mère, d’une autre façon. Elle n’aime pas se confier, parler de ses sentiments ou de ce qu’elle ressent. Elle n’aime pas avoir la sensation de paraître faible, alors qu’il s’agirait plus d’honnêteté, simplement parce que son père l’a éduqué ainsi. À ne pas montrer ses faiblesses, à ne pas exposer les méandres de son cœur. N’écouter que son courage et sa raison. Rester rationnel et juste. Pas de place pour la pitié, chanceler sous l’attendrissement, plutôt que d’écouter ses principes. Façonné telle une âme sans cœur, alors que la vérité est toute autre.



pseudo/prénom wiise / mary âge 24 y.o fuseau horaire France fréquence de connexion 8/7 (sisi) où avez-vous découvert le forum ? Par papa Aldric qui m'a murmuré à l'oreille genre "viens on est bien" scénario ou inventé ? Inventé avec mon acolyte quelque chose à déclarer ? le forum nique grave des mères ! (pour être poli) crédits Morrigan et moi même
avatar

DOWNER - Iolite
Messages 165 CRÉDITS : MoonOfBlood, aflowermadeofirontumblr.

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: Cils noirs battant sous les silences {Cameron}    18.11.17 10:19


(first. )

JE L'ATTENDAIS CETTE FICHE !
je me disais bien que ce personnage semblait avoir du potentiel.

la famille Svendsen dans la placeeeeee

non franchement j'aime.
hâte de découvrir Cameron, parce que rien qu'avec ce pseudo, cette ébauche et cette bouille, elle gère la fougère.

welcome I love you
avatar

DOWNER - Agate
Messages 20 CRÉDITS : AILAHOZ

Feuille de personnage
RELATIONS:
FATE BREAKERS:

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: Cils noirs battant sous les silences {Cameron}    18.11.17 10:24


@Gail Webster

Merci beaucoup pour tes compliments   J'avais vu ton petit message dans la fiche du padré, j'étais toute excitée, ça fait tellement plaisir !

En tout cas yes, la famille Svendsen est dans la place, ça va chier !

Encore merci !
avatar

DOWNER - Iolite
Messages 165 CRÉDITS : MoonOfBlood, aflowermadeofirontumblr.

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: Cils noirs battant sous les silences {Cameron}    18.11.17 10:27


@cameron svendsen

il nous faudra un lien du coup aussi hors de question que je laisse passer l'occasion
plus sérieusement, ça ne fait que 2 ans que Gail est "retraitée" donc y'a clairement moyen qu'elles aient été amenées à bosser ensemble, voir même que Gail est participé à son entraînement.

donc finis-moi cette fiche qu'on en parle mieux.
avatar

DOWNER - Agate
Messages 20 CRÉDITS : AILAHOZ

Feuille de personnage
RELATIONS:
FATE BREAKERS:

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: Cils noirs battant sous les silences {Cameron}    18.11.17 10:30


@Gail Webster

Je veux je veux ! J'adore ton personnage en plus   Ne laissons donc pas passer l'occasion

Effectivement, elles ont dû (forcément j'ai envie de dire) bosser ensembles, puis que Gail est participé à son entrainement est effectivement possible, ça m'excite

J'me bouge pour la fichette et on parle business
avatar

UPPER - Lamed
Messages 202 CRÉDITS : Secret Santa ♥

Feuille de personnage
RELATIONS:
FATE BREAKERS:

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: Cils noirs battant sous les silences {Cameron}    18.11.17 10:56


Biiienvenue dans la famille jolie demoiselle, bon courage pour ta fiche Smile ♥️
avatar

DOWNER - Lunien
Messages 487 CRÉDITS : Lux Aeterna

Feuille de personnage
RELATIONS:
FATE BREAKERS:

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: Cils noirs battant sous les silences {Cameron}    18.11.17 11:31


Une downer ! Rejoins le groupe de l'amouuuuur
(en haut ils ne font que se taper dessus pour un morceau de sucre et des bouts de bois)

Bienvenue, je sens que ton perso va envoyer du pâté **
N'hésite pas si tu as des questions !
avatar

DOWNER - Agate
Messages 20 CRÉDITS : AILAHOZ

Feuille de personnage
RELATIONS:
FATE BREAKERS:

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: Cils noirs battant sous les silences {Cameron}    18.11.17 11:34


@Salmay Gaeshara Merci beaucoup ma jolie !

@Saul Vasarely Oué j'suis d'accord, tous des sauvages en haut What a Face
On est bien en bas finalement

Un grand merci en tout cas !
avatar

UPPER - Samek
Messages 113 CRÉDITS : Bonnie (av) Astra (signa)

Feuille de personnage
RELATIONS:
FATE BREAKERS:

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: Cils noirs battant sous les silences {Cameron}    18.11.17 12:11


Bienvenue parmi nouuuus

On finit enfin par se retrouver sur un forum (je sais même pas si tu te souviens de moi) 8D Le monde est petit

En tout cas le choix d'avatar plus de faction est juste parfait Bon courage pour le reste de ta fiche
avatar

DOWNER - Agate
Messages 20 CRÉDITS : AILAHOZ

Feuille de personnage
RELATIONS:
FATE BREAKERS:

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: Cils noirs battant sous les silences {Cameron}    18.11.17 12:25


@Sina Mensekt AAAAAAAHHHH ! MAIS JE NE SUIS PAS FOLLE VOUS SAVEZ !
Non mais je me disais bien que ton pseudo me parlait grave et qu'on c'était bien déjà croisé, mais punaise impossible de mettre le doigt dessus, j'ai songé à Walking Dead RPG à un moment, mais je crois que je confond, help me

En tout cas un grand merci à toi !
avatar

UPPER - Samek
Messages 113 CRÉDITS : Bonnie (av) Astra (signa)

Feuille de personnage
RELATIONS:
FATE BREAKERS:

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: Cils noirs battant sous les silences {Cameron}    18.11.17 12:30


@CAMERON SVENDSEN Ca remonte à plus loin même !
On s'était connue sur Aquilon quand Ellionis cherchait des graphistes 8D Puis sur Bazz parce que j'avais reconnu ton pseudo

J'ai l'impression d'être une stalkeuse XD je sais pas pourquoi ton pseudo m'est restée
avatar

DOWNER - Agate
Messages 20 CRÉDITS : AILAHOZ

Feuille de personnage
RELATIONS:
FATE BREAKERS:

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: Cils noirs battant sous les silences {Cameron}    18.11.17 12:33


@Sina Mensekt JE N'AI PAS VU TON FAIL FONDATEUR, NON NON XD

Punaise mais oui ça y est ça me revient ! Aquilon, Ellionis, League of Legends, punaise pour le coup ça remonte, c'est clair mdr
Non mais ça me fait trop plaisir que tu te sois souvenu de mon pseudo quoi, j'avais tiqué avec le tien sans réussir à me souvenir, c'est juste trop trop cool de se recroiser sur un forum quoi !

Je suis tellement contente !

avatar

UPPER - Samek
Messages 113 CRÉDITS : Bonnie (av) Astra (signa)

Feuille de personnage
RELATIONS:
FATE BREAKERS:

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: Cils noirs battant sous les silences {Cameron}    18.11.17 12:45


NAOOOOOOOOOOOON XD J'étais persuadée avoir fait ça tel un ninja. Je vais tellement me faire taper.

Mais c'pour la bonne cause, il y a des liens qui renvoient aux fiches maintenant

M'enfin oui ça date de fou 8D facilement 3 ans XD COMME QUOI.
On devra se trouver un lien pour fêter ça, quand les deux peuples seront un peu plus mélangé
avatar

DOWNER - Agate
Messages 20 CRÉDITS : AILAHOZ

Feuille de personnage
RELATIONS:
FATE BREAKERS:

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: Cils noirs battant sous les silences {Cameron}    18.11.17 12:48


Je vois tout, je suis un ninja moi aussi

Merciiii j'adore c'est top !

Punaise oué, facile trois ans ça c'est clair, le temps passe trop vite je vais me sentir vieille XD En tout cas j'suis trop contente, vraiment !

Oh que oui, obligé, je garde tout ça en réserve, dés que les peuples vont se mêler, on se harcèlera pour parler business
avatar

UPPER - Zayin
Messages 30 CRÉDITS : LipsLikeAMorphine

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: Cils noirs battant sous les silences {Cameron}    18.11.17 12:56


Bienvenue Cameron de la part d'un sauvage d'en haut qui trouve que ta petite demoiselle dégage une aura du tonnerre ! Smile

Bon courage pour terminer la rédaction de ta fiche et j'ai bien hâte de lire toutes les anecdotes
avatar

DOWNER - Agate
Messages 20 CRÉDITS : AILAHOZ

Feuille de personnage
RELATIONS:
FATE BREAKERS:

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: Cils noirs battant sous les silences {Cameron}    18.11.17 14:24


@Anseïs Kerou'ac Oooohhh ! Mais c'est qu'il est adorable ce sauvage d'en haut ! Merci beaucoup pour le compliment ça fait super plaisir !
avatar

UPPER - Lamed
Messages 158 CRÉDITS : avatar : dandelion ; code : astra.

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: Cils noirs battant sous les silences {Cameron}    19.11.17 4:47


j'hésite à poster un petit mot, en tant que sauvage d'en haut.

mais...

j'peux pas me retenir, v'voyez.

ce personnage qui se dessine, le lien avec le paternel et la retenue qui en découle, j'espère la voir laisser la part belle à sa témérité et frôler cette liberté interdite, là-haut.
puis que dire de marie, elle va tellement bien au personnage.
avatar

DOWNER - Agate
Messages 20 CRÉDITS : AILAHOZ

Feuille de personnage
RELATIONS:
FATE BREAKERS:

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: Cils noirs battant sous les silences {Cameron}    20.11.17 5:41


@ETNA VALANDIR What a Face What a Face

Je pense qu'elle va laisser sa témérité parler, oui oui

Merci beaucoup en tout cas !
avatar

Fondateur
Messages 280 CRÉDITS : Geniuspanda
http://twoworlds.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: Cils noirs battant sous les silences {Cameron}    21.11.17 13:32



WELCOme !
bienvenue parmi nous !
Bienvenue à toi petit Padawan !

Oui, toi. Toi avec ta coupe mulet et cette frange à coucher dehors. Toi qui as maté tous les épisodes de Stranger Things en deux jours et qui rêve d’utiliser ton sabre laser pour enfin pouvoir faire griller tes marshmallows sans allumer un feu. Toi, petit Padawan, avec tes yeux de biche et ta plume qui me donne envie de chialer. Je sens que tu vas faire de grandes choses, comme récurer les toilettes des Dortoirs Hypnos. De toute manière t’as aucune idée de comment allumer un feu. Autant dire que t’es dans la merde.

Alors, avant de me harceler, moi et mes esclaves, avec des photos de ton chat, faire chialer mes humbles sujets avec tes rps (j’ai pas assez de mouchoirs alors commence pas), je souhaite t’accueillir dans ma secte… enfin confrérie. Je te souhaite bien du plaisir dans ces pas si verts pâturages de Two Worlds.

ta fiche m’a fait me demander ce que j’ai pu faire au travers de mon existence pour enfanter pareils créatures ? Si tu penses que papounet il est méchant attend de recevoir l’amour vache de ton Fondateur, tu vas le sentir passer. Je ne parle même pas de ta relation à tes figures maternelles, à croire que je t’ai pas assez donné le sein ou dorloté. Enfin, va donc un peu prendre des couleurs sous les rayons du soleil, puis essaye de pas trop foutre le bordel sur ton sillage avec ta belle gueule et tes yeux de biche. Je sais pas pourquoi je me suis fait chier à créer les Svendsen quand je vois comment la famille est partie en couille. Si tu veux je peux aller taper papounet, après la lecture de ta somptueuse fiche tu mérites un peu d’amour.
Bienvenue chez les... Binamés ! Ton groupe de flood n'attend plus que toi. N'hésite pas à aller leur dire bonjour à te présenter !

Alors, enfile tes babouches, déboutonne ton jeans et rejoins-nous dans une aventure extraordinaire. Avant toute chose, si tu pouvais te laver les mains et apprendre l’ode en l’honneur du Fondateur ça serait cool, tu sais. Je dis ça, je dis rien, mais si tu connais pas la chanson d’ici une heure tu vas pas faire long feu.

le tour du proprio

Pour t’aider dans ta quête jeune Hobbit joufflu, je vais t’aider à découvrir le monde. Si tu te sens un peu trop seul, tu peux passer dans la recherche de rp et quémander l’appui d’une communauté surement prête à te tuer. Pour te faire des amis et attraper des pokemons, tu peux créer ta fiche de personnage en utilisant le modèle prévu à cet effet. S’il te vient l’idée de vouloir attraper une sirène, tu peux t’arrêter en dans le port des scénarios. Et si ta sirène n’a pas de visage, pas de personnalité non plus tu n’as qu’à venir poster un pré-lien. Peut-être que tu attraperas des belles plumes dans tes filets. Puis n'oublie pas que la loi c'est moi, donc viens flâner de temps à autre dans la partie des annonces, sous peine d'être paumé. Enfin, parce que c’est bien connu qu’on est plus fort ensemble, comme San Goku demande la foi du monde pour un genkidama swagger, nous avons besoin de tes feedbacks et de tes idées. N’hésite pas à nous bombarder avec celles-ci dans la boîte à idées. On prendra énormément de plaisir à les prendre en compte.

Mais en attendant jeune Padawan, coupe-moi cette frange et brule-moi ce mulet. Et puis, dis merci à la vie, dis-lui merci, chante la vie, danse la vie... ne sois qu’amour pour ton Fondateur. Je sais que t’as arrêté de lire à la seconde ligne, mais prends garde, qui n’écoute pas son Fondateur souffrira sa colère divine. Et c’est moche, c’est vraiment moche.


Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: Cils noirs battant sous les silences {Cameron}    



RÉPONSE RAPIDE