Two Worlds :: AS ABOVE SO BELOW :: Origine :: Fiche acceptée
avatar

DOWNER - Lunien
Messages 487 CRÉDITS : Lux Aeterna

Feuille de personnage
RELATIONS:
FATE BREAKERS:

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: (saul) i'll give you something to believe in    15.11.17 21:37



Saul Vasarely
If cats looked like frogs we'd realize what nasty, cruel little bastards they are. Style. That's what people remember.

DOWNER
LUNIEN
mécano/représentant
40 ans
Séparé, père
Ft. Michiel Huisman

MAKE IT COUNT

Saul est comme la mécanique qu’il répare ; il grince, il crisse, il raille. Large cyborg aux deux pattes bioniques, il tient debout grâce à la volonté du peuple et toutes ces femmes qui n’ont cessé de lui sauver la vie depuis sa naissance. Saul est un miracle, mais pas un de ce qui éblouit, plutôt un à casser les couilles de tout le monde, à râler plus que de nécessaire, à sortir les mots qui font pas bien dans des circonstances dans lesquelles il s’étonne lui-même de s’être retrouvé. Il parait qu’il siège à la table des sages, mais y’a rien de très sage chez Saul, ni de très éclairé. Il n’a que sa loyauté pour les siens, un sens aigu pour les responsabilités qui l’incombent et un manque cruel pour les étiquettes qui en ont fait la risée de factions bien mieux loties. Mais Saul ne tempère pas, il a un minuteur à la place de la glotte et un franc parler qui se perd, selon lui, surtout dans les étages petits fours et cuvettes des chiottes chauffantes.


Comment votre personnage est-il intégré à la Colonie 32 ? Est-ce que la vie sous terre lui convient ?Lorsqu’il n’avait que treize ans, on lui avait mis un clé à molette dans les mains et on lui avait dit : alors voilà. Ici c’est le moteur. Là c’est la turbine. Tu tournes et tu répètes, et tu continues jusqu’à ta mort. La Colonie et ses règles sont rentrées dans la tête de Saul comme les principes de la mécanique : assez brusquement et sans lui laisser grand choix. Vasarely a fait parti du système bien malgré lui, et cela dès le début, dès qu’il fut en âge de comprendre que cette vie, c’est la seule chose qu’il connaîtrait. L’accident qui lui a fait perdre l’usage de ses deux jambes et les évènements qui les ont suivi – notamment grâce à l’intervention de Lethe et du fond commun Lunien qui lui ont offert une seconde vie – ont redonné un peu d’ardeur à son indifférence. En se présentant au rôle de représentant, Saul n’a cherché qu’à rendre ce qu’on lui avait offert et a dans le même élan découvert une communauté qu’il avait longtemps sous-estimée. Cela fait presque six ans maintenant qu’il sert les Luniens du mieux qu’il peut. Si on lui pose la question, il l’éloignera sans doute d’un grognement agacé et d’une moue dédaigneuse. Il est cependant le premier à frapper du point sous la table pour répondre aux attentes de ceux qui lui font si affreusement confiance.
Votre personnage remet-il en cause la Colonie, qui a tardé à s'aventurer à la surface ? Prend-il la défense de Mel Cassidy ? Cassidy, Saul le connait bien puisqu’il l’a lui-même condamné à mort. Vasarely l’avait alors eu à sa charge pendant plusieurs années. On lui avait rapidement refilé le bébé fraîchement renvoyé des Iolites, sur un air de remettez-moi ça en ordre, faites donc le ménage puisque tel est là votre spécialité. Le Conclave de l’époque n’avait pas hésité un seul moment et le représentant Lunien du moment n’avait pas eu le cœur de refuser, s’était ramené dans le bureau d’un Vasarely déjà en pétard pour lui présenter le colis piégé et sa gueule déconfite. C’était il y a dix ans déjà. Mel était intarissable de théories plus tordues qu’inventives, un trait de sa personnalité que Saul lui enviait alors beaucoup. Son optimiste ravivait des foules endormies par des années de vie sous terre, et une faction de Lunien alors sur le point de l’éruption. Par-delà les rêves d’un extérieur et de vertes prairies, Cassidy réussissait à leur faire oublier la crasse, les dangers, l’exploitation journalière d’une Colonie qui survivait uniquement grâce à leur sacrifice. Et peut-être même qu’en contemplant l’effet d’un tel discours, il avait fini par lui-même se complaire dans l’idée de cet au-delà qu’on leur avait interdit. Mais l’attentat de la station d’épuration avait été la trahison de trop. Les pertes avaient alors été conséquente et la station dans un état des plus fragile, voire dangereux. Alors représentant, et malgré son attachement à l’homme, Vasarely avait rapidement renié le Lunien et l’ami. Puisqu’il veut tant que ça voir la surface, il n’a qu’à y aller lui-même. Et d’un coup de pied au cul comme d’un main levé, il n’avait pas hésiter à voter en défaveur de son ancien comparse.
Que pense trouver votre personnage à la surface ? A-t-il des espoirs, des craintes, des doutes ?La surface, Saul n’a jamais voulu y penser. A quoi bon ? Quarante ans de bétons et de terre, qu’allait-il pouvoir bien foutre d’un ciel au-dessus de sa tête ? Avec un air qui lui niquerait aussi vite les poumons que le soleil achèverait de griller ce qui lui restait de sa peau ? Sous terre, Saul a une vie, une famille, certes en lambeau, mais une famille quand même. Un gosse qui ne lui répond pas, mais qui quelque part, doit compter sur lui. Une ex-femme qui le regarde en chien de faïence, un boulot qui le débecte de jours en jours. Bref, le gros deal. Un deal sale, même, de quoi lui foutre de plus en plus de doutes et des hurlements dans le fond du crâne, qui lui crient de laisser faire sa curiosité et son envie de finir Cassidy à la main. De faire comme les autres et de s’enfoncer dans cet ascenseur où ils iront sans doute tous crever. Alors ouai, il n’a jamais voulu y penser. N’empêche que la trappe s’est ouverte et que Saul se laissera sans doute emporter.

(HERITAGE) On retrouve des traces des premiers Vasarely au tout début de l’Exil, huit cents ans auparavant. La famille a été réuni dans la Colonie 32 après la fermeture des trappes et la cessation des contacts avec la surface. Par fait du hasard et de la chance, les couples qui se sont succédés ont tous été autorisé à procréer et ont pu donc entretenir le patronyme familial. D’origine russe, l’anglais leur était inconnu à l’époque. Ils font partis de ces générations de non-anglophones ayant pendant plusieurs générations été cantonnées à la faction des Luniens, effectuant des travaux d’intérêt généraux ou œuvrant comme ouvriers dans la Colonie. Après la mise en place des programmes de langues, la famille en est allée jusqu’à oublier quasi-totalement son russe. La grand-mère de Saul, encore vivante, le parle parfois couramment, durant des conversations pendant lesquelles le rejeton Vasarely répond vaguement, par mots saccadés, dans un accent difficile.

(FAMILLE) Le père de Saul est décédé dans l’explosion de la station d’épuration, orchestrée par Mel Cassidy, il y a de cela quelques semaines. Sa mère, elle, a quitté l’étage Tesla dans lequel elle a passé une bonne partie de sa vie, pour rejoindre la grand-mère de Saul, doyenne de la Colonie, dans les métiers à tisser des Citrines.

(MECANIQUE)  Devenir Lunien était pour Saul une fatalité. Son nom était de toute manière enseveli par des couches de suie et de crasse dans les couloirs d’une machinerie qu’il connaissait comme sa poche depuis l’enfance. C’est auprès de son père qu’il apprit le métier, un métier difficile, où il finirait souvent coucher dans la crasse, à réparer des ventilations vieillissantes ou l’électricité aux quatre coins de la Colonie. Saul n’a jamais eu pour la mécanique un très grand talent mais la pratique et sa débrouillardise le rendirent plus qu’acceptable. Comme son père avant lui, il finit par diriger sa propre équipe, sous le regard d’un manager Agate bien mou à la tâche. Il ne trouve pas le travail ingrat. Se mettre à genoux dans la poussière, ce n’est rien que ce qu’il n’a jamais fait ; et ça ne veut pas dire qu’il s’est mis à baisser les yeux dans le même temps. Bien au contraire.

(AMPUTE) C’est à la suite d’un accident dans la machinerie que Saul perd l’usage de ses deux jambes. Un morceau de carlingue mal tenu, un apprenti maladroit, un branchement mal anticipé, une explosion plus tard… Il ne se rappelle plus comment exactement, mais à son réveil, ce qui lui servait de guiboles avaient reçu un sale coup que le médecin Jaspe observait d’une mine contrite. Une jambe aurait pu être réparable, mais les deux devenaient un problème que la Colonie ne pouvait pas se permettre. Alors il y avait eu des chuchotements, puis il y avait eu une décision, et enfin il y avait eu Gail Webster. Qui avait débarqué avec ses trente ans d’amitié, son affection et des arguments à vous défoncer les portes de quelques abris nucléaires. A niquer la mort elle-même, si bien qu’à force de persuasion, on finit par lui amputer les deux membres. Et Vasarely passa d’une vie à genoux à une vie à ramper sur le sol.

(PROTHESE) Après un an de convalescence, Vasarely se traînait encore au sol ; pire, on l’avait affecté à la chaine de tri, où assis dix heures par jour, son œil hagard passait d’un objet à l’autre et les deux seuls membres qui lui restaient, ces mains qui avaient servi à réparer tant d’incohérences techniques, ne plongeaient que dans la merde où il semblait avoir élu domicile. Un Vasarely pour qui le Conclave et le rôle de représentant étaient à mille lieux de tout ce qu’il n’avait jamais voulu et rêvé. Sa seconde vie et ses secondes jambes, Saul les doit à deux quidams chers à ses yeux : Lethe Rosenwald et les Luniens. La première convainquit les seconds du leader potentiel que Vasarely pouvait représenter s’il mettait un jour les pieds au Conclave, et du changement tout aussi probable qu’il pourrait apporter par son franc-parler naturel et ses manières de camionneur. L’arrivée des deux prothèses robotiques à la science compliquée et couteuse, offerte par le fond commun des Luniens, sembla être une seconde renaissance. Et des cendres naquit l’emmerdeur, le râleur, et le gueulard plus ou moins attentionné.

(PHANTOM LIMB) Ses prothèses, bien que médicalement a la pointe, le font parfois souffrir terriblement. Des douleurs que tous les médecins attribuent à des douleurs fantômes. Bien qu’il soit forcé de consulter un psychologue, Saul a également tendance à forcer sur des antalgiques forts, au risque de créer une dépendance.

(REPRESENTANT) Saul arrive à la fin de son second mandat au Conclave. Si le premier lui avait permis de prendre ses marques et de découvrir une politique à mille lieux des habitudes de l’étage Tesla ou de la faction Lunienne, la seconde marqua le début d’une offensive pour les droits des travailleurs que beaucoup jugerait comme… agressive. Saul se montre difficile en négociation, surtout quand il s’agit de remettre en question les quarts de travail de ses pairs ou les congés et suivi médical qu’il juge plus qu’inefficace dans des tréfonds où la radioactivité fait toujours rage. Si sa réputation à la table des négociations le précède, Saul sait laisser son adversité au placard lorsqu’il s’agit de partager une eau de vie au bar Oblivion, et entretient à la grande surprise de tous, d’étonnants bons rapports avec le restant du Conclave.

(LETHE) Saul entretient des liens connus de tous avec Lethe Rosenwald, Citrine plus largement célèbre auprès des Downers pour être l’organisatrice et fournisseuse principale du marché noir. Lethe a d’ailleurs largement utilisé la présence de Saul au Conclave pour fournir le restant de la Colonie en denrées luxueuses et s’enrichir dans le même temps. Bien que leur relation ait bien souvent été conflictuel, c’est l’une des raisons pour lequel le couple s’est séparé en 3282, après douze ans de concubinage.

(ULYSSE) Saul a un fils de cinq ans, Ulysse, né en 3279. Saul et Lethe étaient inscrits sur la liste pour la procréation depuis presque quatre ans lorsque la nouvelle est tombée. A l’époque, Vasarely, candidat pour le Conclave, ne pensait déjà plus à fonder une famille. Les discussions avec Lethe se poursuivaient encore lorsque sa victoire aux élections tomba. Neuf mois après la célébration qui suivit, Ulysse était né. C’est un gamin étrange, bizarre. Peu répondant, il évite le regard de tous et reste reclus, dans son coin, où il ne parle pas ou très peu. Cette situation inquiète énormément Saul, qui craint que l’enfant ne leur soit retiré par les Jaspes ou les Agates.

(REPUTATION) Sa réputation le précède. Saul est un râleur mal luné qu’on aurait sans doute mieux fait de laisser dans son trou, là où il pouvait pester contre des objets plutôt que des gens. Mais croire qu’il n’a aucune empathie ou sensibilité serait mal le connaître ; Saul est particulièrement redevable et fidèle à ceux qu’il considère être ses amis. Il a servi sa faction dignement depuis quatre ans et continuera de le faire tant que les Luniens lui accorderont leur confiance. Il connait bien les siens, et même si les insultes lui viennent plus facilement en bouche que son sourire, il n’y a rien que Vasarely ne ferait pour eux.



pseudo/prénom PRIMO/Clara âge 25 yo fuseau horaire celui d'la crisse de tabarnak fréquence de connexion 7/7 où avez-vous découvert le forum ? dans ton cul scénario ou inventé ? Inventé. quelque chose à déclarer ? IL VA FAIRE TOUT NOIR. crédits uc.
avatar

UPPER - Zayin
Messages 259 CRÉDITS : freesia (ava); dsharmansource.tumblr(profile gif); anesidora (sign); sonolent.tumblr (icons sign)

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: (saul) i'll give you something to believe in    16.11.17 9:09


TA GUEULE (sorry, plus fort que moi avec ce charmant mot de la fin).

tu crains, ta fiche elle est pas finie.
avatar

DOWNER - Lunien
Messages 202 CRÉDITS : Arté (avatar) ; Anaëlle (code sign)

Feuille de personnage
RELATIONS:
FATE BREAKERS:

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: (saul) i'll give you something to believe in    16.11.17 11:20


Qu'est ce que je déteste quand les admin esclaves de notre fondateur bien aimé, ont pas fini leurs fiches
avatar

UPPER - Lamed
Messages 158 CRÉDITS : avatar : dandelion ; code : astra.

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: (saul) i'll give you something to believe in    16.11.17 11:59


ces admins, c'est plus ce que c'était. Arrow

ça va, Michiel est pas trop sexy en plus. Arrow

la citation, au passage
avatar

UPPER - Samek
Messages 113 CRÉDITS : Bonnie (av) Astra (signa)

Feuille de personnage
RELATIONS:
FATE BREAKERS:

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: (saul) i'll give you something to believe in    16.11.17 14:57


Je veux voir apparaître sur ta fiche "Saul est mal luné"
si c'est pas toi qui le met c'moi qui l'ajoute.
avatar

UPPER - Lamed
Messages 202 CRÉDITS : Secret Santa ♥

Feuille de personnage
RELATIONS:
FATE BREAKERS:

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: (saul) i'll give you something to believe in    18.11.17 4:48


Shame on me...:
 

Je suis même pas venue te bisouiller sur ta fiche ...



Voilà qui est fait, you're welcome
avatar

DOWNER - Iolite
Messages 165 CRÉDITS : MoonOfBlood, aflowermadeofirontumblr.

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: (saul) i'll give you something to believe in    18.11.17 6:24


ah ouais. les deux cette fois.
t'es jamais tendre avec Saul. mais me gusta

HURRY UP KIDDO.
si tu veux qu'on se fasse ce RP.
avatar

UPPER - Zayin
Messages 73 CRÉDITS : vio

Feuille de personnage
RELATIONS:
FATE BREAKERS:

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: (saul) i'll give you something to believe in    18.11.17 7:16


ah bah j'vois que ça avance vite les fiches du staff, où va le monde mes amies En tout cas, hâte de pouvoir tout lire de ce petit monsieur
avatar

DOWNER - Lunien
Messages 487 CRÉDITS : Lux Aeterna

Feuille de personnage
RELATIONS:
FATE BREAKERS:

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: (saul) i'll give you something to believe in    18.11.17 11:32


HEY
J'FAIS C'QUE J'PEUX OK

Laissez moi dans ma morve et mes pleurs
avatar

UPPER - Zayin
Messages 30 CRÉDITS : LipsLikeAMorphine

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: (saul) i'll give you something to believe in    18.11.17 13:00


Coucou

Bon je vais pas dire Bienvenue ( mais bienvenue quand même ) tu étais là avant moi et j'osais pas trop venir sur les autres fiches tant que j'étais pas validé ! Juste pour dire que j'adore ton personnage, mais faut dire qu'on est gâté avec tout ce qui traîne sur le forum pour l'instant ! Bon courage pour terminer tout ça !
avatar

Fondateur
Messages 280 CRÉDITS : Geniuspanda
http://twoworlds.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: (saul) i'll give you something to believe in    19.11.17 17:42



WELCOme !
bienvenue parmi nous !
Bienvenue à toi petit Padawan !

Oui, toi. Toi avec ta coupe mulet et cette frange à coucher dehors. Toi qui as maté tous les épisodes de Stranger Things en deux jours et qui rêve d’utiliser ton sabre laser pour enfin pouvoir faire griller tes marshmallows sans allumer un feu. Toi, petit Padawan, avec tes yeux de biche et ta plume qui me donne envie de chialer. Je sens que tu vas faire de grandes choses, comme récurer les toilettes des Dortoirs Hypnos. De toute manière t’as aucune idée de comment allumer un feu. Autant dire que t’es dans la merde.

Alors, avant de me harceler, moi et mes esclaves, avec des photos de ton chat, faire chialer mes humbles sujets avec tes rps (j’ai pas assez de mouchoirs alors commence pas), je souhaite t’accueillir dans ma secte… enfin confrérie. Je te souhaite bien du plaisir dans ces pas si verts pâturages de Two Worlds.

ta fiche m’a fait me demander à quel point j’avais pu te foirer lors de ta création. J’étais trop occupé à regarder X factor que vraiment te porter attention ce soir-là, c’est surement pour ça qu’on a fini par te border trop près du mur. Je sais que t’as passé ta vie à genoux dans la crasse, mais c’est en mon honneur alors ferme là et soit reconnaissant pour mon amour vache. Dis-moi merci pour les nouvelles jambes, ça serait con de les perdre aussi. Capiche ? Bon, mon petit cabot adoré, va porter ma bonne parole et imprègne-toi de mon amour. Tu sais que j’aime ton corps mon chou.
Bienvenue chez les... galériens. Je sais que t'as l'habitude de la crasse donc je t'ai trouvé une famille à ta hauteur: tous des petits cons avec des grandes gueules. Essayez quand même de passer sous le tuyau d'arrosage une fois de temps en temps, ça sent jusque dans mon palais dans les nuages.

Alors, enfile tes babouches, déboutonne ton jeans et rejoins-nous dans une aventure extraordinaire. Avant toute chose, si tu pouvais te laver les mains et apprendre l’ode en l’honneur du Fondateur ça serait cool, tu sais. Je dis ça, je dis rien, mais si tu connais pas la chanson d’ici une heure tu vas pas faire long feu.

le tour du proprio

Pour t’aider dans ta quête jeune Hobbit joufflu, je vais t’aider à découvrir le monde. Si tu te sens un peu trop seul, tu peux passer dans la recherche de rp et quémander l’appui d’une communauté surement prête à te tuer. Pour te faire des amis et attraper des pokemons, tu peux créer ta fiche de personnage en utilisant le modèle prévu à cet effet. S’il te vient l’idée de vouloir attraper une sirène, tu peux t’arrêter en dans le port des scénarios. Et si ta sirène n’a pas de visage, pas de personnalité non plus tu n’as qu’à venir poster un pré-lien. Peut-être que tu attraperas des belles plumes dans tes filets. Puis n'oublie pas que la loi c'est moi, donc viens flâner de temps à autre dans la partie des annonces, sous peine d'être paumé. Enfin, parce que c’est bien connu qu’on est plus fort ensemble, comme San Goku demande la foi du monde pour un genkidama swagger, nous avons besoin de tes feedbacks et de tes idées. N’hésite pas à nous bombarder avec celles-ci dans la boîte à idées. On prendra énormément de plaisir à les prendre en compte.

Mais en attendant jeune Padawan, coupe-moi cette frange et brule-moi ce mulet. Et puis, dis merci à la vie, dis-lui merci, chante la vie, danse la vie... ne sois qu’amour pour ton Fondateur. Je sais que t’as arrêté de lire à la seconde ligne, mais prends garde, qui n’écoute pas son Fondateur souffrira sa colère divine. Et c’est moche, c’est vraiment moche.


Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: (saul) i'll give you something to believe in    



RÉPONSE RAPIDE